Alors ca donne quoi un tryout a la WWE ?7 min de lecture

Chronique écrite par dapratinho le 3 décembre 2018

Hola a todos,

Me revoilà avec une autre chronique mais cette fois-ci, le contenu sera différent. En effet, ma situation personnelle n’a pas évolué au sein de la RIOT car je dois toujours passer cet exam pour pouvoir faire mes débuts et on ne sait pas quand sera le prochain. Une rumeur court sur le fait qu’un examen soit prévu pour Décembre mais cela n’est pas confirmé et je ne sais pas si je serais sur Barcelone si celui-ci se produit car je serais de retour en France pour les fêtes…..

Pues, sin esperar mas, la chronique se portera aujourd’hui sur un événement dont on a pas mal parlé sur le topic de la lutte en France : le WWE tryout a Cologne, en Allemagne. Vous vous doutez bien que ce n est pas de moi ni de mon Faustinet (a mon grand dam) dont je vais parler dans cette chronique mais d’un lutteur de mon école qui est devenu le premier lutteur espagnol à prendre part à un tryout de WWE. Le lutteur dont je vais parler, et certains peut-être le connaissent comme Maximo, est Alex Ace. Il a eu la sympathie de me partager son expérience concernant le contenu, les feedbacks donnés et son ressenti personnel. Je donnerais également le contenu de sa préparation qui a été effectué par Jorge Morillas, nom bien connu du circuit Québécois où il catchait sous le pseudo de Fuego, Fuego Rudo ou bien Eddie Morales.

Pour vous donner un peu de contexte sur Alex, je l ai personnellement peu fréquente. J’ai fait mon premier entraînement avec lui et d’autres et après il est parti au Japon pour lutter là bas… Il a notamment lutté pour la DDT. Il a donc fait son retour en Espagne pour se préparer à son tryout et en a profité pour faire son retour (en tant que Face cette fois) à la Riot lors d’un match contre Adriano Genovese.

Fin bref, rentrons dans le vif du sujet et la préparation de son tryout effectué par Jorge Morillas. Ce que me disait Jorge (oui oui c’est mon pote), c est qu il était a la fois honoré et sceptique sur le fait de pouvoir préparer Alex correctement car il n’a personnellement jamais eu l’occasion de faire un tryout a la WWE et que donc il ne savait pas trop à quoi s’attendre et comment organiser les training. Avec un peu de recherche et surtout son expérience et son network, il a pu échanger avec des lutteurs qui ont passé des tryout ou qui ont travaillé pour la WWE comme Joe Legend et ainsi se faire une idée de la préparation a faire. Ce qui revenait souvent était que les trainers allaient essayer de tuer tout le monde avec le cardio dès le premier jour. Il a donc concocté un programme de 2-3h, 3 fois par semaines incluant du cardio fonctionnel (cardio incluant des mouvements de catch comme les rolls, set & go, courir dans les cordes…) mais aussi des drills issus des videos trouvées sur les nouvelles recrues. Le but de tout cela était de doubler afin qu’Alex puisse survivre à un cardio bien plus important que d’habitude : si une épreuve durait 1 minutes, Alex en faisait 2.
Il a également passé pas mal de temps sur le footwork, le positionnement des pieds et les bases techniques… Alex mesurant 2m, le but était qu’il puisse bouger et endurer comme quelqu’un d’une taille normale.
Le feedback reçu des trainers était d’ailleurs bon par rapport au cardio ce qui est encourageant pour Alex mais aussi Jorge qui, donnant des cours weekly, a vu une opportunité d’améliorer ses compétences et des les appliquer dans ses cours. Bon comme je sais qu’il va me lire, je vais le mousser un peu mais je trouve incroyable qu’a son age et vu son expérience de plus de 10 ans, il arrive encore à se remettre en question et en vouloir toujours plus.

Concernant le tryout a proprement parlé, une légende disait que l’on pouvait y participer via deux moyens seulement : par invitation ou en payant une forte somme d’argent. Alex m’a confirmé que ce tryout était accessible uniquement via invitation. La sienne est venue directement de William Regal a qui il avait envoyé une vidéo d’un de ces matchs. Ils ont confirme sa sélection 1 mois avant le tryout.

Pour le contenu, ce tryout etait divise en 4 jours complets. Le cardio y prend une énorme place et a ete confirmee comme extrêmement difficile : en effet, celui-ci dure quasiment tout au long des 4 jours car les coachs essaient de te briser et surtout de voir comment tu te débrouilles sous la pression et une fatigue extrême.

Les exercices bien que variés étaient assez répétitifs avec beaucoup de set & go’s (qui sont aussi beaucoup présents pour apprendre à se lever a la WWE style c’est à dire en 2 quart alors que par exemple à la RIOT on se relève en 3 quarts), de rolls et de drills surtout physiques. Des matchs etaient organises pour les plus expérimentés et s’additionnent aux exercices de techniques basiques. Enfin deux sets de promos etaient organises.

Concernant les présents, ils étaient au total 44 et pour la majorité des tops stars d’Allemagne et de France comme Ilja Dragunov et Jurn Simmons, mais aussi Senza Volto ou A-Buck. D’ailleurs A-Buck est celui qui a le plus impressionné Alex grace a son énergie incroyable.

Il m a fait également part de ses retours sur les coach :
Coach Brookeside : un “technical genius” qui voit des choses que personne ne voit. Il passe son temps à regarder les mouvements de pieds depuis l’apron. Il l’a trouve très helpful mais aussi effrayant quand tu n’appliques pas ce qu’il dit
Coach Stock : la plus calme des 3. Super helpful and qui parle beaucoup aux participants.
Head Coach Bloom : absolument incroyable. Super dur mais tres juste. Il prend soin des big mens tout particulièrement.

Enfin je vais terminer cette chronique par le feedback donné à Alex : la décision fut rapide car ils sont capables de déceler très rapidement les forces et faiblesses de chacun. Ils étaient très satisfaits de son cardio et sa présence ainsi que de son charisme et impressions par sa capacité à bouger très rapidement. Cependant, ils lui ont conseille de travailler sur son selling et de prendre de la masse.Néanmoins, ils lui ont demandé de rester en contact et de leur envoyer tout qu’il faisait car une porte pourrait s’ouvrir dans le futur étant a la recherche de big men athlétiques.

Je suis conscient que cette chronique sort du cadre habituel et pourrait ne pas plaire ou être la moins bonne. J’espère pouvoir revenir à mon expérience habituelle dans la prochaine. Comme d’habitude j’attends vos retours