Cinq matchs de la Chikara qu’il faut voir5 min de lecture

Il y a un peu plus de deux mois de cela, j’ai découvert la Chikara par une série de match que quelqu’un m’a conseillé de regarder (je vous laisse deviner qui) et je me suis dit que ce serait cool de garder une trace de mes visionnages en les partageant via une chronique. Celle-ci aura tout de même le mérite de vous donner des idées de match à voir, en espérant que vous apprécierez.

BRYAN DANIELSON & CESARO VS. MIKE QUACKENBUSH & JIGSAW

On commence avec du lourd et une bonne prestation de Cesaro, qui se montre particulièrement intéressant sur ce combat avec notamment une magnifique Powerbomb pour renvoyer Mike Quackenbush sur le ring. C’est globalement top, même si on ne voit pas trop Jigsaw qui subit pendant une bonne partie du match. C’est aussi l’occasion d’avoir un bon face-à-face entre Danielson et Quackenbush ; celui entre Cesaro et Quackenbush n’est pas en reste, les phases de soumissions sont réalistes. Clairement, le seul vrai défaut que je vois là-dedans, c’est Jigsaw, qui subit tout au long du match. Ah et les chops de Quackenbush, ça peut paraître naze, mais j’aime beaucoup, ça me rappelle celles que faisait un perso de Tekken (Ganryu), elles sont faites avec l’intérieur de la main et non l’extérieur.

STEEL CAGE MATCH
CESARO VS. BRODIE LEE

Même si ce n’est pas le meilleur Steel Cage Match que j’ai vu, il est quand même bon, y a de bonnes séquences, dont cet énorme saut de Cesaro qui retombe en faisant un Uppercut, ce mec est fascinant. Il arrive toujours à se démarquer, se mettre en valeur et ce, peut-être importe l’adversaire. Brodie Lee est un superbe lutteur, mais sur ce match, j’ai trouvé que le suisse était en quelque sorte le MVP. Par contre, gros big up aux Chops placées au niveau de la gorge.

MANAMI TOYOTA & MIKE QUACKENBUSH VS. SARA DEL REY & CESARO

J’ai mieux aimé que le Steel Cage Match que je vous propose juste au-dessus, il y avait plus d’ambiance, la foule était dingue. Manami Toyota est géniale, c’était super quand elle décide de porte la soumission sur Del Rey devant Cesaro, car ce dernier lui a porté un coup pour essayé de casser la prise. Le suisse était pas mal encore, même si j’ai trouvé que (pour cette fois) Quackenbush s’était bien mieux démarqué. Le mec me fait penser à Dominik Dijakovic, dans le sens où il est grand, mais peut faire du high-fly s’il le souhaite, son Hurracanrana qui finit par un tombé, digne des lutteurs qui font moins de 1,80m, c’est impressionnant pour un mec qui a d’aussi longues jambes (je parle de Quackenbush). Sara Del Rey était la moins en vue, mais pas ridicule, elle a notamment placé un kick, je ne sais pas comment ça s’appelle, mais en gros c’est une roulade avant qui finit par un kick, car le pied retombe sur la tête de l’adversaire. Elle a un niveau, mais elle était la moins en vue du match.

EDDIE KINGSTON VS. MIKE QUACKENBUSH

Ambiance folle, mais c’est visiblement une norme chez la Chikara. Mike Quackenbush semble être heel sur ce match. En tout cas, Eddie Kingston a le soutien du public. Bien aimé cette logique de Quackenbush de se focaliser sur la jambe de son adversaire, c’est encore mieux de voir que Kingston vend superbement la douleur. Le fait qu’il place une Big Boot et a dû mal à tenir debout à cause de la jambe, c’est pas grand chose, mais perso j’aime beaucoup, il l’a même vendu jusqu’à la fin. Cette intensité qu’il dégage aussi à hurler de douleur, bref y a clairement un truc que j’aime bien, c’est typiquement le lutteur qui doit être mené dans les matchs et gagner pour provoquer un très grosse pop. Content que cet affrontement n’aille pas dans l’overbooking, malgré le monde autour du ring, on a un match simple et c’est bien mieux comme ça. Franchement, regardez-le !

CESARO VS. MIKE QUACKENBUSH

Celui-ci, c’est moi qui l’ai regardé sans qu’on me le propose ; tout seul, comme un grand.

Le Aiden English en plus musclé/grand, c’est Cesaro quand il avait des cheveux, je sais que c’est bizarre, mais ceux qui ont connu Zidane dans les années 90 ne peuvent plus être surpris par ce genre de choses. Pour évoquer le match, j’ai trouvé le rythme un peu lent et le public n’est pas trop dedans aussi, ou alors c’est juste le son qui ressort mal. Ce n’est pas tous les jours qu’on voit un lutteur se focaliser sur l’oreille de l’autre, c’est original, mais ça manquait de brutalité, sauf sur la fin avec les Uppercuts. Globalement, c’est un bon match, mais sans être extraordinaire à mon sens. Je pense que si j’avais vu ce match en premier, j’aurais bien mieux aimé, mais vu que j’ai regardé du Cesaro/Quackenbush ces derniers jours, forcément ça joue sur le plaisir que j’aurais dû ressentir.

%d blogueurs aiment cette page :