Coffre aux Mystères de la lutte : WCW Slamboree 1997

 

Le dernier PPV commenté : WCW Spring Stampede 1997

 

 

Slamboree (1997) - Wikipedia

WCW Television Championship

Ultimate Dragon ©/Avec Sonny Oono vs Steven Regal

 

 

Ne vous trompez pas, il y a bien deux changements de noms au menu ici. On a décidé de renommer Ultimo Dragon, par Ultimate Dragon, un nom qui ne restera pas. Aussi, Regal n’est plus un lord, puisqu’après une tournée en Angleterre où il s’est fait hué, Regal a décidé de laisser de côté la royauté de son pays! Aussi, Ultimate Dragon est devenu champion télé, nous débarrassant avec plaisir de Prince Iaukea, Regal cependant rôde toujours autour du ttire.  Je n’ai jamais vu un combat entre ces deux lutteurs, mais je m’attends à tout un spectacle technique et j’ai hâte de voir comment va se jouer la différence de poids entre les deux hommes. Ça devrait être un sacré match.

 

Au début, j’étais surpris de voir un combat qui s’annonçait ultra technique en combat d’ouverture, mais Ultimo Dragon et Regal m’ont montré que j’avais bien tords. Si effectivement, c’est on ne peut plus technique au départ et très agréable pour toute personne qui aime ce genre de lutte, les deux lutteurs ajustement merveilleusement bien la chose pour la suite du combat et vont mettre la foule sur le bout de son siège. Il faut noter que Regal et Ultimo Dragon sont des heels et pourtant, Regal est le plus populaire des deux! Dragon semble vouloir se prouver durant le combat, en testant continuellement Regal avec son striking et l’autre histoire du combat est que Dragon veut vaincre Regal de lui-même, sans l’intervention de son manager. C’est une petite twist qui ajoute beaucoup à l’intensité du combat et le style fonceur de Dragon. Regal demeure splendide, tant niveau prise que selling et les deux styles se mélangent très bien malgré la différence de poids. J’ai une appréciation particulière pour l’intensité du dernier cinq minutes ou beaucoup de jolies prises sont présentées. Ultimate Dragon fait son ASSAI MOONSAULT sur Regal et retourne dans le ring, Oono en profite pour kicker à répétitions Regal. Le champion n’est pas content et ramène Regal dans le ring et enguirlade Oono, qui répond en lui faisant un KICK derrière la tête! Regal en profite et fait un REVERSE SUPLEX et le REGAL STRETCH pour la victoire! Quatre fois champion TV!

 

Note : Ça fait du bien de voir Regal gagner! Ça fait du bien de voir un aussi bon combat aussi! Kudos aux deux lutteurs qui se sont adaptés au style de l’autre et on se retrouve avec un match super intense et fun à regarder. ***½

 

 

 

Luna Vachon vs Madusa

 

J’ignorais que Luna Vachon avait été à la WCW, en fait je me rends compte que j’ignore beaucoup de choses de la division féminine de la WCW qui peine à se démarquer. Luna était à l’époque dans les lutteuses avec le plus de renommée aux USA. Elle s’était fait un nom En Floride avec son look très unique et son style de look rappelant celui de son père adoptif, Butcher Vachon. Son passage à la WWF en tant que manager de Bam Bam Bigelow et sa rivalité contre Alundra Blayze (Ici Madusa)  lui a donné une grosse renommée qu’elle a utilisé pour se négocier son contrat à la WCW. Ce sera ici son seul combat télévisé avant son départ, un passage d’environ 2 mois. Je ne m’attends à rien, parce que les combats féminins de la WCW sont toujours ridiculeusement courts malgré le talent présent.

 

Madusa vs. Luna Vachon: Slamboree 1997 wwe, world wrestling entertainment, world wrestling federation, wrestler, wrestle, superstars, Luna Vachon, Alundra Blayze GIF

 

Très dommage que le combat soit si court, parce que j’en aurais pris pour dix minutes au lieu de cinq! C’était mon premier combat de Luna qui n’est pas un gimmick match débile et je dois dire, elle sait lutter et m’a impressionné! Les deux lutteurs luttent à fond sans aucune pause ou soumission pour ralentir le rythme et des deux côtés, elles font ce qu’elles peuvent avec le temps qu’on leur donne. Tout ça me faire dire que la WCW a complètement râté l’occasion de rendre la division féminine intéressante. Madusa termine le combat bien clean avec sa GERMAN SUPLEX.

 

Note : *½, c’était bon le temps que ça a duré, mais on ne peut pas faire grands choses quand c’est aussi court.

 

Yuji Yasuraoka vs Rey Mysterio Jr

 

Ce combat m’étonne quand même, parce que je n’ai aucune, mais aucune idée de qui est ce Yuji Yasuraoka. Malgré le partenariat avec la NJPW, ce lutteur n’y a jamais lutté et c’est ce soir son seul combat à la WCW. Je dois dire, c’est tellement curieux que je suis vraiment tenté par ce match! La WCW semble voir Mysterio comme le lutteur qui peut sortir un bon match avec n’importe qui et je dois dire, Mysterio ne fait pas de miracles contre n’importe qui.

 

 

Alors, ce Yasuraoka n’est pas mauvais du tout et est beaucoup plus un striker technique. Il a un accoutrement assez ridicule et évidemment la foule n’en a rien à faire de lui, il est balancé dans le punch sans avertissement! Le match est bien, quoi que très dominé par Yasuraoka qui garde ça surtout au sol. Clairement cependant, Yuji et Mysterio ont une belle chimie ensemble et on se retrouve avec quelque chose qui ne met pas nécessairement en valeur Mysterio, mais où niveau technique, c’est pas mal. La foule est morte cependant et c’est peut-être un tantinet trop long. Mysterio termine le combat avec le WEST COAST POP pour justement, un très gros pop!

 

Note : Je trouve ce combat bizarrement placé dans la carte et très audacieux, considérant le style de Yasuraoka. Mais c’était assurément agréable. **½

 

Mortis vs Glacier

 

Round 2 entre les deux lutteurs. Je dois dire d’abord, même si les gimmicks sont cartonny, les entrées des deux lutteurs sont vraiment splendides niveau atmosphère. Leur premier combat était bon, mais maintenant on doit considérer que Wrath, l’ancien Adam Bomb, a joint Mortis, je ne m’attends pas à un finish clean! Mais ça peut-être un très bon match.

 

Eh non, pas un bon match, plutôt un angle je dirais. Le combat dure 2 minutes et se limite à Mortis qui attaque la jambe de Glacier et ce dernier qui fait un comeback. Wrath arrive et attaque Glacier pour causer la disqualification et on démarre un beatdown 2 vs 1. Jusqu’à ce qu’arrive ERNEST MILLER. On dit à tords que Ernest Miller a fait ses débuts pour ce save alors qu’il luttait depuis le mois de février dans le B show de la WCW, accumulant même des victoires. Quand même, Miller vient faire le save et fait des kicks splendides et la foule est en feu! Est-ce que Ernest Miller était le Johnny Cage version WCW? En tous les cas, ça relance la rivalité.

 

Note : * pour le post match seulement qui était bien mené.

 

WCW United States Championship

Dean Malenko © vs Jeff Jarrett

 

Je ne suis pas le plus grand fan de Jarrett, mais j’ai hâte de voir le mix avec Dean Malenko, je pense que ça peut-être un excellent match! Jarrett a quand même un push important depuis son arrivée à la WCW, sa place en tant que contender est logique, malgré des défaites en équipes contre Public Enemy.

On a un sacré bon combat entre les deux lutteurs, meilleur que ce que j’aurais pensé. Jarrett et Malenko ont clairement une excellente chimie ensemble et construisent quelque chose de très efficace. Malenko est à mon sens, majestueux dans ce combat, le nombre de petits détails qu’il sort, pour sortir de prise ou contrer des offensives est non-seulement excellent, mais paraît innovateur même encore aujourd’hui. Le début est très technique et très bien exécuté et Jarrett y va plus d’un travail de heel par la suite. Malenko est extrêmement over avec la foule et chacun de ses spots semblent provoquer une réaction. Honnêtement, j’ai le goût de dire que c’est une construction parfaite, une durée parfaite et un excellent booking pour deux midcarders de luxe ici. Malenko l’emporte quand Steve McMichaels, pourtant son partenaire, mais en même temps son rival, arrive et prend Jarrett en bas du ring pour le remonter. Malenko suit avec un TIGER BOMB et un TEXAS CLOVERLEAF pour garder son titre.

 

Note : Pas flashy, mais tellement bien mené. Un des meilleurs combats que j’ai pu voir de Jeff Jarrett aussi. ***¼, Malenko était sensationnel.

 

Death Match

Meng vs Chris Benoit

 

Ne vous faites pas d’idée, pas de punaises ni de barbelés. Un Death Match à la WCW est un combat sans disqualification et pin où un des adversaires est jugé incapable de continuer le match. Benoit est TOUJOUUUURSS en rivalité avec Kevin Sullivan et ici un des membres du Dungeon of Doom, Meng. Ce dernier sort de son tag team le temps d’affronter Benoit dans ce qui est le combat que j’ai le plus hâte de voir de la soirée. Je suis certain que niveau brawling, avec l’intensité des deux hommes, on peut avoir une petite perle.

On autre combat qui dépasse mes attentes. Meng devient peu à peu un des mes lutteurs favoris, mais avec Benoit, la chimie est juste sensationnelle. On vend Meng comme une brute totale qui dans un match de la sorte, pourrait tuer Benoit et les deux lutteurs luttent de la sortent! Meng est lent, mais terriblement stiff alors que Benoit semble continuellement lutter pour sa vie! Ça fait mal à regarder et les cris de Woman qui accompagne Benoit ne font qu’aider à mieux rentrer dans l’action. Ce que j’ai du mal à comprendre, c’est pourquoi Meng n’a pas été utilisé davantage de la sorte dans sa carrière au lieu d’être toujours un midcarder pour élever les autres. Probablement parce que son aise avec son personnage est arrivé davantage en 97 plutôt que durant son push en 96. En tous les cas, Benoit est splendide à voir lutter ici et doit être opportuniste pour prendre l’avantage, car chaque séquence de striking tombe à l’avantage de Meng. Mon seul problème avec ce combat sont ces règles de death match, pas claire du tout. Pas de disqualification, mais on peut atteindre les cordes pour les soumissions… ok? Benoit réussit un SECOND ROPE GERMAN SUPLEX sur Meng et tente le DIVING HEADBUTT, mais Meng l’attrape à l’impact dans son TONGAN DEATH GRIP et Benoit perd connaissance. Victoire de Meng!

Note : Même le finish était génial! Je suis tenté par quatre étoiles, parce que ce genre de combat est terriblement dans mes cordes. Mais la stipulation manquait de clarté. ***¾, de ce que j’ai pu voir, le plus grand combat de la carrière de Meng.

 

Konnan et Hugh Morrus vs Steiner Brothers

 

Les Steiners Brothers sont toujours vivants! Je n’y croyais plus surtout avec la farce du combat entre Rick et Nash au dernier PPV. C’est un petit interlude de leur rivalité avec la NWO pour ce match avec le Dungeon of Doom. Je m’attends à un gros brawl pas trop long. J’avoue que ma plus grosse attente est toujours de voir Scott lancer des lutteurs partout dans le ring.

Petit combat tout à fait agréable entre les deux équipes. Exactement comme je m’imaginais, plein de power moves dans un combat d’un peu moins de dix minutes. Hugh Morrus fitte parfaitement avec le style des Steiners alors que Konnan, que j’ai surtout vu contre des Cruiserweights, se débrouille très bien niveau brawling. Y’a rien de vraiment incroyable dans le match, c’est digne d’un Nitro, mais c’est une belle pause pour amuser la foule. Rick évite le MOONSAULT de Morrus et ce dernier reçoit ensuite le FRANKENSTEINER de Scott pour la victoire.

 

 

Note : ** bien mérité pour un petit combat vraiment bien mené et qui change un peu le rythme du PPV. Tout le monde a bien fait son travail.

 

Steve Mcmichael vs Reggie White

 

Oula, un autre joueur de football qui lutte un combat et cette fois, contre un ancien joueur de Football! Reggie White est un légendaire joueur qui a travaillé longtemps pour els Greenbay Packers. Qui sont les némésis des Packers? Les Bears de Chicago, l’équipe qui a fait la renommée de Steve McMichael. La rivalité s’est réduite à une promo INCOMPRÉHENSIBLE de Mongo alors que Reggie White était spectateur. Ils se sont bousculés et Mongo a craché dans la gueule de Reggie. J’ai du mal à imaginer quelque chose d’intéressant.

 

 

The Best And Worst Of WCW Slamboree 1998

Seigneur…

 

Ouf, pas impressionnant ce match. Ce combat est le seul de Reggie White et bon sang je ne suis pas surpris. Évidemment, White était un joueur de football actif et d’une importance majeure, il n’allait pas prendre de bumps ni faire de folies. Ça fait qu’on a l’impression que Mongo se bat avec un gros sac de patates. White ne fait rien de fluide du combat et en bonus ne fait pas grands choses. Mongo fait un travail étonnament de qualité pour construire un combat de lutte autour de cet affrontement. J’ai presque le goût de dire que c’est sa meilleure performance! Dommage que ce soit dans un combat de merde, trop long et mou! La foule demeure dedans tout le combat cependant, et je dois dire, la foule de ce Slamboree est une excellente foule dans cette soirée. Au final, Jeff Jarrett réussit à glisser la fameuse mallette de Mongo dans le ring et ce dernier frappe White alors que l’arbitre ne voit pas, ce qui lui donne la victoire.

 

Note : Pas très bon, pas très bon du tout! J’imagine que la WCW voyait beaucoup de retombées avec ce combat mettant en vedette un joueur de foot de renommée mondiale. Mais est-ce que la WCW a vraiment gagné des fans avec un résultat aussi peu intéressant? *¼

 

Main Event

No Disqualification Match

NWO (Kevin Nash, Scott Hall et Syxx) vs Kevin Greene, Roddy Piper et Ric Flair

 

J’suis quand même très curieux de ce Main Event. D’abord, pas de Hogan dans le ring encore, ce qui n’est pas nécessairement une mauvaise chose, ensuite, tout y est pour une foule en feu. J’veux dire, déjà, cette foule de Charlotte Carolina est à mettre dans le top 5 des plus enthousiastes que j’ai jamais vue. Mais en plus, Kevin Greene est un joueur de fottball pour l’équipe de l’état et Ric Flair réside dans la ville. Si on travaille bien la foule, pas besoin d’une clinique de lutte pour faire quelque chose de divertissant. Roddy Piper a eu beaucoup de temps pour ce combat et a fait certaines des plus longues et pénibles promos pour se préparer une équipe pour ce combat. L’angle était TELLEMENT merdique, que le tout a été jeté aux poubelles et au lieu de ça on a intégré deux légendes locales pour lui faire équipe. Un peu bizarre que Greene, qui était en feud avec les Horsemen il y a quelques mois, fasse équipe avec Flair, mais bon, la WCW voulait du pop.

 

Quel match, mais surtout quelle foule! Ils ont parfaitement booké ce combat, sans réelle incidence sur les storylines, mais qui permet de donner un feel good moment à tout le monde. Chaque geste des fesses a presque droit à un pop, c’est absolument incroyable et la foule se compare à celle du fameux Canadian Stampede qui aura lieu la même année! Ce combat a une énergie que je peux difficilement vous décrire en mots. J’aime aussi beaucoup qu’on est utilisé les six lutteurs selon leurs forces. Exemple : Nash apparaît peu, mais quand il le fait, c’est pour un move d’impact, Syxx pour prendre des bumps et Hall pour être le workhorse du combat. Le meilleur exemple cependant est Kevin Greene. Greene n’est pas un lutteur, mais il a est fort comme un cheval et a une énergie débordante. C’est un peu ce que Mojo Rawley aurait rêvé d’être et d’avoir comme réaction. Kevin Greene ne reçoit aucune offensive du combat et c’est parfait comme ça, il trimballe simplement ses adversaires et fait réagir la foule, exactement ce qu’une attraction devrait faire. Le combat est très sloppy, les spots sont mal terminés souvent, mais étrangement je trouve que ça ajoute à la chose, on a l’impression d’un vrai combat en fait! L’important au final, c’est d’être divertit et je classe ce combat dans les meilleurs dans ce style. Flair enferme Hall dans le FIGURE FOUR, Piper enferme Nash dans le SLEEPER HOLD et Greene fait un POWERSLAM à Syxx pour terminer le match.

 

Image result for WCW Slamboree 1997 Gif

 

Note : Je suis encore un peu sur le cul sur à quel point ce combat était agréable. Une foule ajoute beaucoup à un match et quand des lutteurs savent quoi faire pour amener cette foule à un autre niveau, on tient quelque chose de spécial. Pas un grand match, mais quelle expérience! ***½

 

Note finale : La vedette de ce PPV n’est pas Ric Flair, Steven Regal ou Meng. La vraie vedette de ce PPV est la foule. Chaque combat a une valeur ajoutée par la foule, qui est tellement bruyante et ajoute tellement d’ambiance et d’émotions à chaque match. En plus de ça, je pense qu’on a un des meilleurs PPV de l’histoire de la WCW point barre. Plusieurs combats de qualité et seulement un gros stinker pour le combat White vs Mongo. J’irais jusqu’à dire que ce combat est largement sous-estimé et mériterait beaucoup plus de reconnaissance. À voir absolument!

 

Corny-thumbs-up GIFs - Get the best GIF on GIPHY