Coffre aux Mystères de la Lutte : WCW Uncensored 199716 min de lecture

Stream WCW Uncensored 1997 by Retro Wrestling Podcast | Listen online for  free on SoundCloud

 

No Disqualification Match

WCW United States Championship

Eddie Guerrero © vs Dean Malenko

 

 

Définitivement le combat qui m’attire le plus dans la carte de ce soir et je pense que c’est de frapper un circuit rapide que de mettre ce match en ouverture. Si Mysterio a fait la pluie est le beau temps dans la première partie de 96, Malenko lui a pris son poste de work horse depuis quelques PPV déjà. Alors c’est la continuité de ce qui s’est passé au dernier PPV puisque Eddie a fait perdre le titre Cruiserweight à Malenko sans le vouloir. Je m’attends à quelque chose d’absolument génial.

Malenko et Eddie arrivent avec des pops vraiment fortes et la foule est complètement en feu durant la totalité du combat. Ici, Eddie agit plus comme un heel, en travaillant avec acharnement la jambe de Malenko et parfois en utilisant des tactiques douteuses. Malenko lui, en veut mortellement à Eddie de lui avoir coûté son titre et a vraiment l’air de vouloir le détruire. Ce n’est pas un combat rapide avec des enchaînements complexes, c’est plutôt un combat intense qui monte en crescendo. Quelques spots sont parfois un peu râtés malheureusement, mais le rythme du combat, sa montée en puissance, les Power Moves de la dernière tranche du match et le storyline qui en découle en font définitivement un match à voir. Syxx arrive tard dans le combat pour ENCORE essayer de voler une ceinture (Quel gimmick!) avec un appareil photo. Eddie s’accroche à la ceinture avec Syxx, l’appareil photo vole de ses mains et tombe dans celle de Malenko qui assome Eddie alors que ce dernier voulait le frapper avec la ceinture. Malenko prend donc le titre!

Note : La fin est bien pensé, puisqu’Eddie voulait frapper Malenko avec l,arme en premier lieu, Malenko a répondu, ce qui pourra être la clé d’envoi du heel turn de Guerrero. Très beau combat, hyper intense, une foule en feu, une belle histoire. Peut-être quelques spots un peu douteux et j’aurais préféré une belle fin clean, mais c’est un très bon match. ***½

 

Psychosis vs Ultimo Dragon/Avec Sony Oono

 

Aucun storyline de précis pour ce combat entre deux heels et on nous annonce même que ce combat est important pour savoir qui affrontera Syxx le champion Cruiserweight, lui aussi heel. Malgré tout, on ne peut pas faire la fine bouche quand on a Psychosis et Ultimo Dragon dans le ring, je m’attends à quelque chose de bien solide.

Bon combat, très crisp entre les deux lutteurs. Par contre, c’est un vrai spotfest ici, on ne fait qu’enchaîner les mouvements. Ça n’en fait pas du tout un mauvais combat en soi, mais voilà, comparément au combat précédent, ça n’a pas du tout le même intérêt. Par contre, il y a quelques mouvements complètement cinglés ici et ça a un très bon rythme tout du long. Ultimo Dragon trouve le moyen de faire un TWISTING HURRICARANA qui se termine en TORNDAO DDT et fait ensuite un TIGER SUPLEX à Psychosis pour la victoire.

 

Note : **¾, solide combat, mais ça manquait d’âme et pour un combat sans aucun story relié, je pense qu’ils auraient dû en faire plus au niveau de la construction.

 

Martial Arts Match

Mortis/Avec James Vandenberg vs Glacier

 

Là on rentre dans le lard ici, avec quelque chose de tellement 90’s que c’est difficile à concevoir aujourd’hui. En gros, Mortal Kombat, le jeu vidéo de combat,  était red hot à la mi-90 au point où la WCW a voulu en profiter et est arrivé avec deux personnages, Glacier qui ressemblait à Sub Zero et Mortis, qui était un peu plus original et avec la gimmick d’un espèce de zombie affublé de couleurs vertes.  Apparement que Mortis etGlacier se connaissent et ont vécu des choses ensemble, on en sait pas plus. Pour les participants, Mortis est Chris Kanyon qui s’était fait la main en 1996 dans une équipe de jobber habillée en travailleurs de construction nommée Men at Work. Kanyon clairement, montrait beaucoup plus de potentiel et va se révéler un excellent lutteur, surtout après cette période de Mortis et deviendra un des grands lutteurs sous-estimé de l’histoire de la WCW malgré une assez jolie carrière niveau palmarès. Kanyon ira à la WWF par la suite où il aura un passage très oubliable et sera un des premiers lutteurs à publiquement annoncé son homosexualité. Il est accompagné de James Vandenberg aka Sinister Minister à la ECW ou Father James Mitchell à la TNA, un des managers les plus charismatiques et sous-estimé de la lutte à mon sens.  Glacier par contre, est un cas à part. La WCW croyait VRAIMENT en Glacier à l’époque et lui avait donné une entrée extrêmement élaborée, une win streak et un look quand même cool. Glacier était un champion de karaté, le casting semblait parfait, mais le problème était de 1. Glacier n’était pas un très bon lutteur et n’était pas impressionnant quand il ne faisait pas de kick. 2. Il n’a jamais semblé à l’aise dans le ring. Il est donc suite à une série de victoires de un an, devenu un midcard plafonnant sans aucun storyline qui est tombé dans l’oubli. Pour le match, je m’attends difficilement à quelque chose d’intéressant, puisque les deux lutteurs sont un peu prisonniers de leur personnage, mais sait-on jamais!

 

Ce n’est pas un grand match, mais ça en est un salement divertissant! Y’a des moves et des spots dans ce combat que je n’avais jamais vu de ma vie et je dois dire, on oublie vite à quel point Mortis/Kanyon était un lutteur d’exception. Oui, le combat est surtout pour continuer à mousser Mortis, mais c’est ce dernier qui ressort le plus du combat avec ses offensives innovantes et surtout, son excellent selling. Clairement, la WCW savait ce qu’elle faisait en mettant Mortis contre Glacier, parce que Kanyon était l’adversaire parfait pour bien le faire paraître! Le seul problème de ce match, c’est son rythme et son flow, décousu de bout en bout et aussi que Glacier, qui offre quelques trucs cools, manque beaucoup de finition dans ses prises je trouve, il n’est pas assez intense et convaincant. Mais sinon, ça dure 10 minutes, les prises sont cools, c’est innovant et je me reimagine à 8 ans voir Glacier et me dire que c’est le lutteur le plus classe du monde. Vandenberg attrape Glacier et Mortis va dans les cordes, Glacier évite t fait son CRYONIC KICK (Un Side Kick) sur Mortis pour la victoire.

 

Note : C’était pas du grand art, mais c’était vraiment, mais vraiment divertissant. Glacier m’a quand même paru mou, mais Mortis était en feu. **½

 

Strap Match

Buff Bagwell vs Scotty Riggs

 

Ok encore? Honnêtement, leur combat à Souled Out était correct, mais je pensais que c’était derrière nous, mais bon, pourquoi pas? Clairement, la WCW veut pusher Bagwell comme un lutteur solo legit. Ça peut-être intéressant.

 

Comme leur combat de Souled Out, on a ici encore une fois un bon ptit match. J’ai trouvé que le in ring était moins bien, en même temps, la ceinture limite les choses, mais la foule était bruyante et surtout, Bagwell est excellent ici. Niveau in ring, réaction de la foule, construction, je considère que c’est jusqu’à présent son meilleur combat solo. Bon un strap match veut que l’on touche les quatre coins du ring pour l’emporter et ce d’une même motion. Il y a eu d’excellents strap match dans l’histoire de la lutte et celui-là n’en fera pas parti. Surtout parce qu’on n’essaye jamais de rendre la conclusion du combat excitante, ce qui est pour moi, le but premier de ce type de match. Mais Riggs fait un beau travail en tant que face, il a quelques spots aussi, mais visiblement, il lui manque beaucoup d’ingrédients pour être vraiment convaincant. Le premier cinq minutes du combat est extrêmement énergique, la foule est en feu, les spots sont bons. Je trouve que le dernier cinq minutes est moins convaincant disons, avec une fin un peu ennuyante, mais on est loin d’une purge. Bagwell surpasse Riggs par-dessus la troisième corde (Le dos de Riggs s’écrase sur le ring apron, je n’ai pas aimé le son) et Bagwell étouffe Riggs pour lui faire perdre confiance, Bagwell peut ensuite toucher tous les coins et l’emporte.

 

Note : **¼, c’était bien, un peu moins vers la fin mais tout le monde a bien joué son rôle. Mention spéciale à Bagwell qui était extrêmement solide, moi qui ne l’aime pas, il est en train de me gagner peu à peu!

 

Tornado Tag Team Match

Harlem Heat/avec Sister Sherri vs Public Enemy

 

Une suite du dernier PPV où les Public Enemy qui n’avaient rien fait du match outre bumper l’ont emporté. On semblait promettre un title shot qui n’est jamais venu. Le fait de ne pas avoir de tag et être assuré l’utilisation d’armes avec les poubelles et les tables qu’amènent PE assure quelque chose qui risque d’être divertissant, la WCW de l’époque est capable d’offrir d’excellents brawl.

Ça m’apparaît être le combat le plus faible jusqu’à présent du PPV et ça me désole un peu. Le pire, c’est que ça démarre fort, le brawl est bon et la foule est complètement en feu. Ça se donne joyeusement des coups de poêlon et de plaque à biscuits sur le raisin mais voilà, le combat dure 13 minutes et il n’y a environ que deux spots dans le dernier deux minutes du combat. Le Reste, ce sont des coups d’armes dans la gueule et tout ce qui a l’air spécial au début, devient sans intérêt vers la fin. Généralement, je pense qu’un bon spot tous les 3-4 minutes permet de garder le combat frais, ici il devient vraiment lourd, donc je n’ai pas particulièrement apprécié. PE font un drôle de spot avec que Stevie Ray est sur une table en bas du ring. Rock fonce dans les cordes et saute sur son partenaire sur le ring apron qui ensuite tombe durement sur Grunge. Spot cool, mais j’essaye encore de comprendre la mathématique derière! Cependant, Jeff Jarrett et Steve Mcmichael qui était en feud avec PE (Qui les ont battu plus tôt dans le mois) et qui devaient les réaffronter (Mais qui finalement sont dans le Main, on en jasera plus tard) arrivent et Mongo donne un coup de valise dans le dos de Rocco Rock. Booker T n’a ensuite qu’à faire le HARLEM HANGOVER pour la victoire.

 

 

Note : *½, j’ai pas aimé le booking de ce match, sa longeur et j’ai le goût de dire sa fin. J’aurais presque pris juste un combat normal, parce que c’était ennuyant et frustrant en voyant les potentiels du match.

 

WCW Television CHampionship

Prince Iaukea vs Rey Mysterio Jr.

 

Je n’ai toujours pas compris le projet Prince Iaukea. La WCW va tenter de le légitimiser davantage depuis sa victoire surprise contre Regal en lui donnant des victoires contre des lowcard, mais la sauce ne prendra jamais! Malgré tout, Iaukea et Mysterio ont offert un combat correct au dernier PPV, logiquement cette revanche devrait être meilleur. Je trouve d’ailleurs que Mysterio a jusqu’à présent une année 1997 assez décevante niveau qualité de combats PPV.

La foule est complètement morte pour ce combat, ce qui est très rare pour un match de Mysterio. Ce dernier va tenter beaucoup de choses pour raviver le combat, mais en vain. Faut dire que Iaukea est pas dégueulasse dans le ring, mais il est green et stiff dans L’exécution. De plus, un des avantages d’affronter Mysterio est que son poids permet de mettre beaucoup d’impact dans les prises et Iaukea n’en profite pas et fait par deux fois des POWERBOMBS bien mous qui n’excitent personne. Ça se termine avec le temps limite qui se fait entendre et on aurait un draw, tout le monde est mécontent. Mysterio demande plus de temps, Iaukea accepte et on repart pour deux minutes, Mysteiro tente le WEST COAST POP contré avec un ROLL UP pour la victoire clean! Eh ben!

Note : Personne ne voulait voir Iaukea repartir avec le titre, mais bon. Le combat est correct, mais sans âme et sans intérêt, outre quelques jolies prises de Mysterio. Iaukea y est allé d’une performance décevante. **¼

 

Main Event

Three Team Match

Team NWO (Scott Hall, Hollywood Hogan, Kevin Nash et Macho Man Randy Savage) vs Team Piper (Roddy Piper, Jeff Jarrett, Chris Benoit et Steve McMichaels) vs Team WCW (Scott Steiner, The Giant et Lex Luger)  

 

On a ici un combat assez unique du temps de la WCW. Le combat est en quatre rounds avec un membre de chaque équipe qui arrive en même temps par round. Le combat est par élimination est ne s’arrête que quand une équipe est la seule survivante ou qu’un seul participant termine el combat. Les éliminations se sont pas pin, soumission, KO et par-dessus la troisième corde. Si la team WCW gagne, tous les titres de la NWO sont vacants et aucun lutteur de la NWO ne peut lutter dans un PPV de la WCW pour 36 mois (Qui aurait vraiment cru que la WCW allait gagner). Si la NWO l’emporte, elle peut recevoir quand elle le veut un title shot pour n’importe quel titre de la WCW. Si Team Piper l’emporte, Hogan devra affronter Piper dans une cage pour le titre mondial. Honnêtement, je suis méga hype pour ce combat, moi qui n’est jamasi hâte au Main Event des PPV de la WCW depuis l’arrivée d’Hogan! Y’a du talent dans ce ring et ça pourrait être excellent!

 

C’est pas de la grande lutte, mais je dois dire, l’équipe créative a trouvé le moyen de faire un combat vraiment divertissant avec tout ça, même si je ne suis pas d’accord avec toutes les décisions et qu’aussi, l’exécution du combat laissait parfois à désirer. Mais bon, c’est divertissant et assez rythmé, sauf la première ronde qui comprend Chris Benoit, Scott Hall et le Giant. En fait, ce dernier domine outrageusement le combat, mais ne tente d’éliminer personne. C’est un peu long et clairement à partir de ce moment, les autres rondes durent 2 minutes, donc un producteur a bien vu que le rythme du combat payait par la longueur des rondes. Le Giant est le premier éliminé du combat, ce qui donne un meilleur équilibre à la chose. Outre Scott Steiner cependant, personne n’a un gros spot d’entrée, en fait Steiner trimballe la NWO au complet avec des suplex et se fait éliminer sans histoire ensuite. La grande surprise est que Piper est éliminé relativement rapidement du combat alors que je croyais que c’est lui qui allait l’emporter. Au final, Luger se retrouve tout seul contre la NWO et évidemment, on a le gros retour et un pop monstrueux pour Luger qui élimine tout le monde et se retrouve seul contre Hogan. Savage frappe Luger avec un objet alors que l’arbitre ne regarde pas et Hogan a le pin facile et est le dernier survivant!

Note : **½, pour le storytelling, j’ai trouvé le combat plutôt bien mené. Le retour de Luger était magique et tout le monde a relativement bien paru. Le combat était divertissant et assez rapide, je trouve que ça donne quelque chose de tout à fait correct selon le concept du combat.

 

Après le combat, Sting arrive des cieux et FINALEMENT prend position en attaquant la NWO avec sa bat de baseball pour un pop ATOMIIIIQUE et Sting détruit tout le monde avec son SCORPION DEATHDROP et le fait même à Hogan pour que tout le monde retourne à la maison heureux. Habile stratagème de la WCW, puisque tout le monde retourne à la maison content, même la NWO l’a encore emporté avec un bullshit finish.

 

 

Note générale : Ce n’était pas un grand PPV, mais ce Uncensored était très divertissant. Le PPV a vraiment bien démarré et ensuite on a un équilibre de combat correct jusqu’au Main Event, très satisfaisant niveau booking et le seul combat qui m’a vraiment déçu était le Public Enemy vs le Harlem Heat. Honnêtement, j’ai trouvé que ça avait passé rapidement, ce que je ne dis pas souvent en regardant un PPV.