L’ère Hogan/Bischoff à la TNA (1ère partie)9 min de lecture

Chronique écrite le 18 aout 2021

2010 a été une année bizarre (et aurait pu signer la fin de la TNA, selon moi) à bien des égards.

Hulk Hogan et Eric Bischoff sont apparu dans l’épisode en direct du 4 janvier, qui, je crois, reste l’émission la mieux notée de l’histoire de la TNA. Ils y ont promis des changements, mais les fans de la future Impact n’étaient pas satisfaits des propositions. Pourquoi changer quelque chose quand il n’est pas cassé? Certains pensent même que c’est le jour où « la TNA Wrestling est morte ».

1ère étape : Tuer tout ce qui a rendu la TNA unique
Presque immédiatement, le duo Hogan/Bischoff a lancé le reboot du produit. Au lieu de continuer sur la feud opposant The World Elite au reste du roster (Eric Young était un acteur majeur quelques semaines auparavant), ils ont juste été éliminés progressivement avec peu ou pas d’explication. Young réapparaitra le 18 janvier pour perdre contre Knobbs et saggs (les nasty boys) !

Pour enfoncer le clou, ils ont annoncé que le ring à 6 côtés serait remplacé par le ring classique à 4 côtés, ce qui a suscité l’ire de la foule (mais pas forcément des lutteurs). Les décisions étaient si mauvaises qu’elles ont presque été huées par les fans, arrivant à un point où des producteurs se sont adressés au public « live » et leur ont dit qu’ils devaient « jouer le jeu» pour les fans qui regardaient à la maison. En d’autres termes « Know your role and Shut your mouth » (copyright Dwayne Johnson). L’atmosphère de l’Impact Zone ne s’en est jamais remise, car de nombreux fans fidèles sont partis et ne sont jamais revenus.

2ème étape : donner le spotlight à ses copains
Puis Impact a introduit beaucoup d’anciens de la WWE / WCW et les a mis sur le devant de la scène, et donc devant les TNA Originals.

Le PPV Genesis a ainsi vu le début de Sean Morley (AKA Val Venis AKA serviette qui pue pour les fans de Christophe Agius) qui obtiendra une victoire facile sur Christopher Daniels. M. Anderson a battu Abyss, et bien que « The Band » (Nash &X-pac) est perdu contre Beer Money, ils ont tout de même obtenu une bonne place sur la carte. AJ Styles &Kurt Angle ont toutefois gardé le « main event » avec un match de 30 minutes.

Citation:

CARTE DE GENESIS
Amazing Red (c) bat Brian Kendrick pour conserver le titre TNA X-Division
Sean Morley bat Daniels
Tara bat ODB (c) dans un Two Out of Three Falls match pour devenir championne des Knockout
Matt Morgan et Hernandez dbattent The British Invasion (Brutus Magnus et Doug Williams) (c) pour devenir champion par équipe
Desmond Wolfe bat The Pope D’Angelo Dinero
Beer Money, Inc. (Robert Roode and James Storm) battent Kevin Nash and Syxx-Pac
Ken Anderson bat Abyss
AJ Styles (c) bat Kurt Angle pour conserver le TNA World Heavyweight Championship

PPV suivant :Against All Odds. Résumé rapide. Le show était accès sur le « 8 card stud » un King of The ring » pour désigner le futur challenger au titre mondial.
Citation:

Quart de finale
D’Angelo Dinero bat Desmond Wolfe
Matt Morgan bat Hernandez
Mr. Anderson bat Kurt Angle
Abyss bat Mick Foley

The Nasty Boys (Jerry Sags and Brian Knobbs) battent Team 3D (Brother Ray and Brother Devon)

Demi-finale
D’Angelo Dinero bat Matt Morgan
Mr. Anderson bat Abyss

A.J. Styles (c) (w/ Ric Flair) bat Samoa Joe pour conserver le titre mondial avec Eric Bischoff en Special Guest Referee)

D’Angelo Dinero bat Mr. Anderson en finale du 8 Card Stud Tournament gagnant un match pour le TNA World Heavyweight Championship

Pour ceux qui l’ignore (ou qui l’on oubliait) D’Angelo Dinero s’appelait Ellijah Burke à la WWE et avait un clan « The New Breed » au début de la WWECW. Pourquoi, il a finit en tête d’affiche d’un PPV : Mister c se le demande encore. Le syndrome Ex-WWE sûrement

Il encaissera, et perdra, son match pour le titre en avril 2010 contre AJ styles dans un match en cage. Mais passons…

Seul point positif (comme souvent): la X-Division tenait sa place avec une rivalité entre Motor City Machine Guns et Generation Me (avant qu’ils s’appellent Young Bucks). Mais les problèmes de booking commençaient à devenir flagrant.

Doug Williams est devenu champion de la division X. Lui dans cette division, c’est comme mettre Angle en champion cruiserweight en gros.

British Invasion s’est scindée … Rob Terry est devenu champion global (en fait ce titre avait été créé pour devenir un titre « intermédiaire » à la TNA mais il a changé tellement de fois de nom que ça a lamentablement foiré).

Continuons dans le ridicule

Ironiquement , le show suivant Destination X ne concernait pas vraiment la X-Divison avec 1 matchs sur 9 consacré à cette division (et y a Doug Williams dedans !).

Destination X a vu cinq matchs de championnat et aucun changements de titres.
MCMG et Generation Me ont probablement volé la vedette avec leur Ultimate X. AJ Styles était dans l’événement principal pour défendre son titre contre Abyss, mais cela s’est terminé en No contest.

Citation:

Kazarian def. Daniels,Amazing Red,Brian Kendrick Ladder match #1 pour le Championnat XDivision

Tara (c) def. Daffney Championnat des Knockout

Rob Terry (c) def. Brutus Magnus Championnt Global

The Motor City Machineguns (Chris Sabin et Alex Shelley) def. Generation Me (Max et Jeremy Buck) Ultimate X match #1 contender au titre par équipe

The Band (Scott Hall et Syxx-Pac) def. Kevin Nash et Eric Young Tag Team match
Stipulation : Si Hall et Pac gagnent, ces derniers gagnent des contrats pour la TNA, s’ils perdent, ils la quittent. Un truc cousu de fil blanc quoi !

Doug Williams (c) bat Shannon Moore Championnat XDivision

Matt Morgan et Hernandez (c) battent Beer Money, Inc. et conservent le titre par équipe

Kurt Angle bat M. Anderson

A.J. Styles (c) vs. Abyss : No contest Championnat du Monde poids-lourds

3ème étape : laisser les clés à Hogan et à Flair
Il n’aura donc pas fallu longtemps pour que le produit se concentre autour de la vieille rivalité de The Hulkster et The Nature Boy (étonnant ça).

Lockdown (PPV où tout les matchs ont lieu en cage), le 5 avril, a vu Rob Van Dam faire ses débuts en PPV avec une victoire sur James Storm. Nash s’est donc retourné contre Eric Young et l’a battu en 1 contre 1. The Beautiful People (Rayne/Sky/Lacey Von Erich) a remporté tous les championnats Knockouts dans un match par équipe. On constatera que la division Féminine a droit à la portion congrue durant cette période. Doug Williams a été obligé de laisser son titre en raison de problèmes de visa, Kazarian l’a remporté dans une triple menace contre Homicide et Shannon Moore. The Band s’est concentré sur la Team 3D. Sean Waltmann n’ayant pu être présent, Nash a l’a remplacé pour faire équipe avec un Scott Hall qui a eu du mal à performer sur un match de 6 minutes.

Kurt Angle et Mr Anderson sont allés à un autre niveau avec un classique dans la cage. Mister C a adoré ce match et la storyline autour

AJ Styles garde donc contre The Pope et dans le main event, Team Hogan (Abyss, Jeff Hardy, Jeff Jarrett et RVD) bat Team Flair (Desmond Wolfe, Bobby Roode, James Storm et Sting).

4e étape : Aider les copains en leur donnant du travail
La nuit suivante à Impact, RVD battait AJ Styles pour devenir champion du monde de la TNA , battant donc en 2 soirs deux des lutteurs phare de la fédération mais Hogan et Bischoff favorisait clairement RVD De nombreux fans étaient mécontents du changement soudain de titre annonçant la pente descendante de la TNA.

Au PPV Sacrifice, la division par équipe tenaient le haut du pavé avec la rivalité MCMG/ Team 3D/Beer Money. Rob Terry a conservé son titre contre le très controversé Orlando Jordan (mon dieu que c’était génant). Après le dernier PPV, Matt Morgan se sépare de son partenaire Hernandez pour défendre seul les titres (logique, non ?). Cela a permis à The Band d’utiliser la force du nombre (Eric Young, trahi par Nash auparavant, s’est rallié à lui. Vous avez dit logique ?)pour prendre les titres et le conserver contre Ink Inc (Moore/Jesse Neal).

Avant le Main-Event, Jeff Jarrett a été humilié par Sting en 14 secondes. Et pour clore le « spectacle », AJ Styles n’a pas réussi à reconquérir son titre contre RVD. C’était le dernier clou dans le cercueil.

Avec des champions totalement ridicule (RVD, Terry, Williams, Rayne et The Band) et le spotlight mis sur les dirigeants, comment cela pouvait-il en être autrement.

On dit : quand on pense avoir toucher le fond, on ne peut que remonter. Pas à la TNA !

5e étape : Comment pourrir un anniversaire ? demander à la TNA
Slammiversay VIII commençait bizarrement avec Kurt Angle battant Kazarian (Angle en opener d’un de tes big 4…). Doug Williams restait champion de la division X… mais quelle purge de l’avoir comme champion. Madison Rayne a battu Roxxi et l’a envoyé à la retraite (de la TNA seulement) et Jesse Neal a eu un push avec une victoire sur son mentor Brother Ray (atch noté 1/2 * par profightDB).

Vous en voulez encore de l’illogique.Abyss et Desmond Wolfe dans Monster’s Ball.Oui, Nigel McGuinness de la ROH dans un match hardcore. Next !

On continue ? une rivalité « Nature boy » AJ styles contre « Macho man » Jay Lethal dans un « qui a la meilleure idole d’enfance ».

L’équipe antinomique Jeff Hardy et Anderson ont battu Beer Money Inc.bref.. Et dans l’événement principal RVD a battu Sting en un peu plus de 10 minutes. Oui. Angle vs AJ : 30 minutes et RVD vs Sting : dix minutes. Les Main Event ont subi une sacré cure d’amaigrissement .

Ah est au fait, Tommy Dreamer a fait son arrivée à la TNA. Quoi, on s’en fout ? A l’époque Dixie Carter avait annoncé ça comme une nouvelle qui ébranlerait la fédération…

%d blogueurs aiment cette page :