Les clans DARK dans le catch et la lutte (2/2)

On poursuit notre chemin dans les sombres recoins des fédérations de catch et de lutte. Après la 1ere partie dont le lien est en fin de chronique, voici la suite des clans dit « Dark ».

Au menu ce jour, des monstres de foire, des zombies, une secte incompréhensible et un poisson qui sort de l’eau… gros le poisson je précise. Bienvenue dans la seconde partie sur les factions les plus terrifiantes…

 

 

8- Decay : des zombies

Une faction pour The Cranberries (ceux qui ont la référence vous êtes vieux, désolé).

 

Voici un gang actuellement formé à la TNA composé de Black Taurus, Crazzy Steve, Rosemary et Havok (avec un k). Par contre, le clan débute en janvier 2016 quand Abyss et Crazzy Steve attaquent la team Wolves grace à Rosemary. Rosemary se joindra donc au duo pour former officiellement Decay. Abyss feudera ensuite avec Jimmy Havoc (avec un c). Mais ça sera surtout des feuds tag qui vont occuper le groupe (dont les Broken Hardys). Au final, c’est LAX qui mettra en sourdine Decay pendant un moment. Début 2021, Crazzy Steve reviendra aider Rosemary à Impact pour la faire gagner contre Emma enfin Tenille. Mais il faut remplacer l’imposant Abyss… Et c’est Black Taurus qui arrive en renfort en février. Il était difficile de remplacer un monstre naturel comme Abyss comme Black Taurus fait lui aussi très monstre ! Havok viendra à son tour renforcer le clan donc ca fait 2 femmes ce qui est rare pour être souligné.

Le groupe est bien équilibré avec un « gros » (Abyss ou Taurus), un lutteur plus classique avec Steve et 2 anti diva. Ce qui ressort vite est le côté zombie des personnages. Il y a une vrai logique globale même si le taureau noir c’est un autre style disons-le. Il aurait fallu le « zombifier » un peu pour plus de cohérence.

Il y a un vrai effort dans ce clan pour nous donner quelque chose de dark après il est certain que Abyss apportait une légitimité difficile à retrouver. La légitimité d’un leader est un élément clef pour réussite de tout gang.

 

Dark-attitude : C+

 

 

9- Dungeon of Doom : des monstres contre Hogan

J’aime pas Hogan ! J’aime pas Hogan. En gros, j’ai résumé le groupe.

 

En 1995, le « Maitre » demande à Kevin Sullivan de détruire la Hulkamania. C’est le fondement de ce clan. Le gang a eu presque autant de membres que la NWO ! Kamala, The Shark, The Yeti, Big Van Vader, Hugh Morrus, The Barbarian, Meng, One Man Gang, The Zodiac, Loch Ness, Giant Paul Wight… Il est difficile de faire une chronologie classique pour le coup car c’est un beau bordel ce clan (façon WCW). Parlons donc en vrac, comme ce groupe, de Fall Brawl 1995 avec un wargame match entre le Dungeon complet et Hogan et ses amis où la victoire des faces permet à Hogan d’avoir 5 minutes seul avec Sullivan (=squash) mais le Giant arrive et « tue » Hogan (oui, oui sans complexe). A Halloween Havoc 1995 un Hogan habillé en noir (hum… prémonitoire ?) affrontera donc le Giant mais on retient surtout ce moment culte pour l’arrivée du Yeti… A SuperBrawl VI, Giant perdra encore contre Hogan et sera attaqué par le Dungeon puis, en post match, le super héros Hogan assomme 8 méchants… 8… bref…Mi 1996, les frictions débutent  avec Zodiac en espion d’Hogan, Flair, Luger, Loch Ness/Giant et… et puis non je n’ai pas envie, trop dans tous les sens. La vraie fin du leader arrivera quand Chris Benoit va battre Sullivan dans un Retirement Match à Bash at the Beach 1997. End.

Le Dungeon est à voir comme un freakshow avec un défilé de monstres parfois bizarres parfois grotesques mais une sorte de cirque ambulant. On oscille entre les freaks dégénérés et les personnages excessifs.

Néanmoins, nous avons beaucoup de moments gênants dans ce clan (la momie qui arrive en plein match et se « frotte », Konnan en rose dégeulasse, le Zodiac…). Il cumule un bon nombre des pires moments de la WCW enfin les plus ridicules. Puis basé tout sur de l’anti Hogan ça arrive vite à ses limites (même si la revanche des jobbers sacrifiés pour Hogan est une idée pertinente).

 

Dark-attitude : C-

 

 

10- Disciples of the new church : père Mitchell

James Mitchell est un personnage sous-évalué et pas assez connu du grand public. Mais il possède une véritable apparence Dark.

 

Passons de nouveau par la TNA pour ce clan crée le 19 juin 2002. James Mitchell (qui a une gueule de diable) manage Malice, Tempest et Slash pour participer au Gauntlet for the Gold match que remportera Ken Shamrock. S’ensuivra une feud contre Ken. Le 10 juillet, Slash and Tempest ont une opportunité au titre the Tag Team Titles mais sans succès. Malice, lui, à une nouvelle opportunité pour le NWA title mais perd aussi… Donc en toute logique, Malice vole NWA World Heavyweight Championship à Ken Shamrock (bah oui quand tu perds, il ne reste qu’à voler). Pour varier, Malice sera finalement en opposition contre Don Harris. Malice va quitter les Disciples of the New Church et Cobain va les rejoindre pour compenser. The Disciples of the New Church reviendra, plus tard, fin octobre 2002 avec Brian Lee en tag team avec Slash, James Mitchell et Bella Donna. Ils réussiront à être champions contre les America’s Most Wanted. Après une feud avec SEX et la team Extreme ils vont disparaitre. On les verra de nouveau le 5 Mars 2013 à TNA One Night Only Hardcore Justice 2 (Slash et Sinn).

Les forces du groupe sont les promos de James Mitchell et l’entrance theme.

Encore une fois, le clan n’a pas été assez exploité pour en ressortir tous le potentiel…

 

Dark-attitude : C

 

 

11- Judgement Day : on est habillé en noir !

Vêtu de noir, le clan… Vêtu de  noir…

 

Le 21 février 2022, Edge commence à changer. Il affrontera AJ Styles, une semaine après, pour devenir un heel. Le 3 avril, Damien Priest l’aide et voici la formation du Judgement Day. Le 08 mai c’est Ripley qui se révèle comme membre supplémentaire. Puis, par la suite, nous avons le moment étonnant où Balor devient membre tout en sortant le leader Edge. Peu importe les raisons backstage, c’est bizarre… La feud la plus importante commence ensuite contre les Mystério et le fameux ado Dominik qui trahit Edge et son père pour rejoindre le clan des vilains… Suite en cours avec une Ripley qui semble-t-il à dépuceler Dom (ah moins que j’ai mal compris le sens de « devenir un homme »…).

Ils ont des tenus plutôt classes et le trône d’Edge était joli. Voilà pour les points forts.

Il est ardu de juger un clan encore existant et qui a finalement si peu démontré. Cependant, le gros manque de ce groupe est une logique de fond (je n’aime pas les fans c’est pas dark). On ne comprend pas l’idéologie, le changement de leader est aussi difficile à intégrer et même actuellement on peut se demander qui est le vrai leader (Ripley plus que Balor ?). Un clan qui semble avoir été en roue libre sans choisir jamais sa direction (surnaturel ou pas, leader, logique etc). Et autre question : pourquoi Balor est pas en mode Demon dans un clan Dark ? Vous avez 1 heure pour disserter dessus.

 

Dark-attitude : E

 

 

12- House of black : tatouage et black

Aleister a un style très fort ancré dans les messes noires et le style heavymétal. Voici donc son groupe…

 

Black arrive à la All Elite Wrestling le 7 Juillet 2021 pour attaquer Arn Anderson et Cody Rhodes. Plus tard, en 2002, il a une feud avec  The Varsity Blonds (Brian Pillman Jr. et G. Garrison) et Death Triangle (Pac et Penta El Zero Miedo). Et c’est donc dans ce cadre-là que débarque Brody King pour former the House of Black. Buddy Matthews suivra peu après pour gonfler les rangs du groupe. Julia Hart joindra à son tour lorsque The House of Black affronte Death Triangle. Black se focusera sur Miro et Brody King sur Darby Allin. Un Six-man tag team match à All Out aura lieu et Darby Allin, Sting et Miro vont battre House of Black. Suite à cela, Black se casse… Enfin on ne sait plus trop.

Le clan a un style fort, des entrées terribles, il y a un très bon potentiel. Aleister est de toute façon toujours incroyablement dans son rôle et le vit.

Cependant, le clan n’a rien fait dans l’absolu et a surtout servit de bouche trou. Ça rappelle un peu le cas Brood. A cause de ça, on oubliera vite House of Black (sauf résurrection). Enfin, le choix des membres n’est pas parfait et Matthews aurait gagné à être plus dark visuellement. Les actions marquantes sont également inexistantes.

 

Dark-attitude : D+

 

 

13- Disciples of Synn : un poisson nommé Léviathan

La Dark touch est partout jusqu’à la OVW.

 

Allons du côté de la Ohio Valley Wrestling dans les années 2000 et avec la faction Disciples of Synn. Elle est composée, pendant son existence, de nombreux membres dont  Seven (Kevin Thorn), Travis Bane (Tyson Tomko), Barrabas (Aaron Aguilera/Jesus), B.J. Payne, Slash, Damien, Judas (Crowbar/Devon Storm) et Connie Swail. Ils auront gagné la OVW Southern Tag Team Championships 5 fois et l’un des membres, ci-dessous, la OVW Heavyweight Championship. Un segment reste marrant/culte c’est celui de Leviathan (Demon Of The Deep !) invoqué de l’Ohio River. Il sort donc de l’eau pour ensuite dominer l’OVW et plus… Ah, Leviathan j’ai oublié de préciser que c’était Batista… Une star est née.

Difficile de trop juger les clans dans des petites fédérations car les moyens ne sont pas les mêmes. Ainsi, le clan est dark en théorie mais peu de choses à se mettre sous la dent (une dague/couteau, des promos, un gars qui bouffe la corde du ring en rentrant).

 

Dark-attitude : D-

 

 

14- La Secta : prenez une aspirine

La AAA est un clan qui a changé de noms plusieurs fois mais qui est connue sous le terme générique : la Secta. Accrochez-vous, faut suivre…

 

La Secta Cibernética est le nom d’origine de ce clan de la AAA. Cibernético, en 2005, avec ses amis Chessman et Charly Manson recrute la Black Family pour former la Secta (jusque-là c’est facile). Une feud contre La Parka sera le point culminant pour Muerte Cibernétic (qui est un autre que Cibernético mais dans la secta) mais il perdra à Triplemanía XIV. Cibernético sort de La Secta qui devient (second nom) la Secta Diabólica avec en leader Asesor Cibernético qui est Ricky Banderas qui est Muerte Cibernétic… Vous suivez ?  Mais ce dernier va « mourir » dans l’histoire…  Du coup, Ricky Banderas revient après avec encore un autre nom : « El Mesias ». Donc la Secta change aussi de nom en la Secta del Mesías. En 2008, le clan va redevenir la Secta (tout court) suite à des frictions et une feud avec Vampiro.  Mais… en 2012, Cibernético fusionne deux équipes Los Bizarros et La Secta pour en faire la Secta Bizarra Cibernetica… Bordel… j’ai mal au crâne.

 

Clairement, l’esprit secte et le visuel peinturé montre une logique globale, une cohérence. Ensuite, même si c’est complexe à suivre, le fait d’avoir un gang éternel qui mute est orignal et appréciable. Puis le côté légende urbaine latine met une petite couche supplémentaire (je vous conseille, rien à voir, le film Bordeland de 2008).

 

Dark-attitude : D+

 

 

Le train fantôme est terminé. Nous n’avons pas forcément tout vu (Disciples of Death, Dark Carnival, Menagerie…) mais on retrouve un point commun dans les clans Dark : la passion. Contrairement à d’autres rôles, le côté sombre est souvent bien ancré dans les leaders de ces factions. De plus, la créativité des lutteurs peut s’exprimer dans ces rôles-là. Parfois kitch, parfois terrifiants, on reste rarement indifférent. Le clan Dark est une bouffée d’air putride dans un domaine qui lui permet de s’exprimer. En revanche, la franche réussite d’un tel clan est finalement assez rare avec le recul. On reste loin des DX, NWO, 4 horsemen et autres gangs marquants.

 

 

 

Partie 1/2 ici :

Les clans DARK dans le catch et la lutte (1/2)