Les clans de la WCW (tout sauf les NWO avec Hogan et les clans à partir de 1997)23 min de lecture

Chronique écrite par EdgeRulz le 15 mai 2016

Après les catcheurs et personnage, voici les clans de la WCW. Le utilisé et le + connu étant évidemment la NWO mais je ne vais pas trop m’étendre sur celui-ci pour le moment. Car je pense qu’il faudrait consacrer un article entier sur la NWO, là je compte en traiter plusieurs (de clans), ou presque tous à partir de l’ère Canal+ jusqu’à la fin de la WCW.

Alors les clans : il y en avait – je dirais – de 3 types. Les clans en haut de carte (où il y avait bien sûr la NWO), les clans de milieu de carte et les clans… Faces.

Les clans en haut de carte

On remarque qu’à la WCW, le Management a toujours senti le besoin d’avoir des  » top »clans avec des Big Names à l’intérieur afin de réprésénter « le centre » du programme. C’était l’occasion aussi de bâtir des Top-Faces et autres gaillards courageux (ou des John Cena avant John Cena – ou mieux encore, RR avant RR). C’est ainsi que Sting, Luger, The Giant, Goldberg, Nash et d’autres ont tiré profit du fait de feuder avec des gangs + ou – imposés.

« The Autority » à la sauce Ric Flair

On avait donc eu 2 à 3 ans de NWO en Heel, le + souvent digirée par « Hollywood » Hulk Hogan. Ric Flair était l’un des derniers rivaux majeurs de ce groupe. Il a finit par capturer le titre mondial puis le poste de président. Puis la NWO de Hogan tomba en miettes (Hulk fut blessé par DDP dans un Fatal-4 Way en ME de PPV) – je note qu’il restait aussi la NWO White, alors beaucoup moins exposée.

Ce à quoi, Ric flair devient Heel progressivement et en profita pour abuser de son pouvoir. Puis il a formé une sortie « d’autorité » (oui, assez proche ce que qu’on a eu avec H’ et Steph). Avec lui comme Boss, il fut adjoint par Arn Anderson puis éventuellement son fils David à qui il donna le titre US (Scott Steiner l’ayant laissé vacant pour blessure). Il a également ajouté une certaine Asya. Bah tiens, je vais aller dans ce « HS » en parlant d’elle. C’était une réponse de la WCW à nulle autre que la défunte Chyna.

Flair a également pu ajouter Rowdy Piper (devant Vice-président) quand ce dernier trahit Buff Bagwell. Ainsi que l’arbitre Charles Robinson qui devient un « mini-Nature Boy ». Niveau feuds, c’était très confus (et pas terrible, surtout). On a eu évidemment Bagwell/Piper qui s’est finit dans un ridicule match de boxe, Flair qui avait auparavant une feud très bizzare avec Macho Man (ce dernier qui a eu une dernière run stylée à la WCW en 99 mais très, très confuse). Rien de bien d’autre folichon à signaler, Flair a eu le mérite d’être amusant mais ses acolytes furent bien transparents. Finalement, le clan prit fin quand Flair a perdu son poste de président contre Sting et Naitch disparait des écrans pour quelques temps. A partir de là, j’avoue qu’on s’est retrouvé sans clan Heel majeur jusqu’à une énième incarnation de la NWO.

Qui fut :

Une NWO version Russo, la + niaise qu’on aura eu

Cette version contenant Jeff Jarrett et les Harris est la pire en ce qui me concerne (même pire que celle de la WWF 2002). Je voulais pas parler de NWO ici mais bon, la question qu’on peut se poser devant cette idée (qui est de Russo) c’est « pourquoi ». La NWO a régné pendant près de 3 ans, pourquoi relancer ça encore ? Et surtout, les membres aussi. Bret Hart, qui avait perdu son frère il y a 6 mois, Jeff Jarrett qui n’a rien d’un top-name pour moi (surtout, qui n’a pas en lui « l’esprit NWO ») et les Harris Brothers, auquel j’ai rarement trouvé de l’intérêt. Nash et Scott Steiner avaient aussi ré-intégré cette NWO.

Le + souvent, cette NWO était en feud avec Sid et parfois Chris Benoit. Puis ensuite la légende Terry Funk s’est ajouté chez les gentils. Pour un soir, il formera la… Old Age Outlaw pour attaquer la NWO. Ce clan de Faces comprends aussi Arn Anderson, Paul Orndorff et Larry Zbyszko. C’était ridicule mais de l’autre côté ça faisait plaisir de voir cette NWO 2000 humiliée ainsi. Heureusement, la NWO diparaitra une bonne fois pour toute (de la WCW… seulement) après un reboost total de la compagnie.

New Blood

Ca avait le mérite d’être nouveau. Ca avait aussi le mérite de faire pas mal de rivalitées en 1 vs 1 (ou même en Tag) plutôt que « tout le gang contre l’autre gang ». On y trouvait pour la 1ère fois le concept de jeunes Vs vieux. Mais les vieux étaient les Faces et formaient leur gang de « Club des millionnaires ». C’est fou comme les membres étaient nombreux. Chez les vieux Faces, il y avait DDP, Nash, Hogan, Flair, Luger. Le New Blood comportait principalement Jarrett, Steiner, Buff, Shane Douglas, Chris Candido, Kidman, Vampiro et quelques autres, dont la star de la ECW Mike Awesome. Et aussi 2 figures d’autorité : Russo et Bishoff. Là comme ça, on croirait avoir les Immortals de la TNA « back in 2011 ».

Mais il y avait comme qui dirait, de gros problèmes :
– Jeff Jarrett champion du monde (juste non),
– Vince Russo au micro avec sa voix ignoble, le pire c’est qu’il avait beaucoup de temps pour parler à la TV,
– le trademark : une immense giclée de sang qui tombe du plafond et c’est toujours les Babyfaces qui se la prennent (comme de par hasard, l’immense giclée de sang sait toujours sur qui viser). Et comme par hasard, ça suffisait à faire tourner l’avantage des membres du NB.

Le New Blood était aussi l’occasion pour Nash de se farcir beaucoup de gens à la fois, voici en match qui en est une belle illustration (si Reigns et Cena voient ça, ils pourraient être jaloux) :
http://web.archive.org/web/20160522195500if_/http://www.youtube.com/embed/G4Xw-m4VW50?start=
Bah sinon, comme avec The Immortals de la TNA, des membres ont quitté le groupe quand d’autres en firent partie plupart. Ce fut le cas d’un certain Goldberg, mais auquel cette « run » en tant que Heel n’aura pas fonctionnée comme prévu.

Ce clan avait une idée de base, qui était de voir les jeunes de la compagnie frustrées de se pas être sur le devant de la scène et ils avaient la haine contre les vétérans de ce fait. Par conséquent, ils ont tentés de se faire un nom face à eux, Sting a ainsi tenté de mettre « over » Vampiro, DDP fera successivement le job pour Jarrett, Awesome puis Kanyon en PPV.

Hogan s’occupera de Kidman, d’ailleurs je parle + précisément de cette feud ici : http://forum.fnnation.com/showthread.php?t=56892

Luger aura pour mission (mais dont il aura refusé) de mettre « over » un jeune et nouveau venu (vous le connaissez peut-être), Chuck Palumbo. Et Ric Flair feud surtout avec son fils et Vince Russo. Un passage mémorable, c’est quand le non-lutteur (Russo) ne vend aucunement la Figure-4 que Flair lui avait porté pendant un bon 5 minutes.

Pis au bout de quelques mois seulement, le New Blodd semble s’être évaporé, peut-être que les évènements de Bash at the Beach 2000 y ont contribué. En tout cas, le PPV d’après celui-ci s’appelait « New Blood Rising » et pourtant, me semble que le clan n’existait déja plus. Euh… c’est bien ça oui.

The Band

Après le New Blood, Vince Russo est reparti à la charge avec ce nouveau groupe. Enfin pas si nouveau puisqu’il y avait un petit air de NWO dedans. Pour preuve, Nash a fait un nouveau Heel-Turn, faisant ainsi la paix avec Jarrett, Russo et Steiner. D’ailleurs (parlant de Nash et du « Band »), je crois qu’on a également eu un « The Band » à la TNA en 2010. Les gars auront essentiellement feudé avec Booker-T et Goldberg. C’était assez fun sans prise de tête même si pas très original. On s’est retrouvé encore une fois avec un gang « de passage » même s’il était majeur.

The Magnificient Seven

Le dernier clan majeur de l’histoire de la WCW. Mais sur le coup, et malgré des membes déja familliers (comme Ric flair en Boss puis Jarrett, les Steiners mais en solo, Luger, Bagwell en membres réguliers) j’ai l’impression que ce clan avait comme une saveur de rafraichissement et nouveauté. Je sais pas, c’est peut-être le fait d’avoir d’anciens ennemis qui se retrouvent alliées… ou peut-être, le fait d’avoir une redite du New Blood mais avec Flair à la place de Russo (au micro, c’est déja bien + agréable) et avec les autres défauts en moins.

On a eu quelques segments fun (le clan qui finit en prison, Ernest Miller qui se bat avec Kanyon dans un hopital) et niveau rivalité, c’est du classique mais du bon. Sauf… quand les Rhodes se sont ramenés. Il s’agissait donc de Dusty et Dustin (Goldust) qui ont livré une pénible rivalité contre Flair et Jarrett (avec un « Kiss My Ass » à Superbrawl Revenge).

On a eu un angle de « participant mystère » pour Sin 2001 qui s’est avéré être le road Warrior Animal et qui a finit par trahir Sid pour rejoindre Flair et sa bande. C’est dans ce tragique ME où Sid s’est foulé la jambe. Durant le même soir, les MS se sont également débarassés d’un autre gros adversaire en la personne de Goldberg. Puis à Superbrawl Revenge, ils parviennent à faire jarter un autre gros ennemi en Kevin Nash. Il leur restait donc que DDP puis le revenant Booker-T. Le premier trépassa à son tour à Greed, dernier PPV de la WCW tandis que l’autre reprend le titre US et puis… le clan fut contraint de se finir suite à la fermeture imminente de la WCW.

Les clans d’odre intermédiaires, voire mineurs

J’ai déja un peu parlé de la NWO Black & White, mais en parralèle, il existait :

Le Raven’s Flock

Est-ce que Raven ne serait pas Bray Wyatt avant l’heure ? Malgré l’exposition évidente de la NWO, Raven a pu se trouver une niche avec son clan à lui, même s’il était moins important. Mais il avait un concept différent vu que ses membres le servaient lui. En dehors de sa personnalité à lui, il avait la particularité de s’entourer de membres + ou – zinzins. Le + cool, c’est qu’il s’agissait aussi de nouveaux catcheurs (ou alors bien repackagés) comme Van Hammer, Sick Boy, Perry Saturn (le seul membre à être « normal »), Billy Kidman, Lodi (toujours hillare avec ses pancartes) et plus tard Scott Rigs et Reese.

Raven a dans un premier temps tenté d’enroler des lutteurs. Chose qu’il a fait avec succès avec Rigs mais pas avec Chris Benoit. Etonnament, il a refusé les services de Kanyon. Sinon, ils ont rivalisé avec des pointures + ou – grandes comme Goldberg (mais contre qui ils n’ont jamais eu le dessus), Juventud et DDP. Hammer se fit jarter du groupe à un moment (ça se jouait en lui et Saturn). Mais même ce dernier a quitté ensuite. Il a feudé logiquement avec Raven auquel le « payoff » match permettait à Perry de faire démanteler le groupe à l’issue d’une victoire.

A l’issue de ce groupe, Rigs est redevenu Low-card, Lodi a fait une brève association à un certain Lenny Lane, Van Hammer s’est essayé à divers gimmicks (il a finit par se faire virer de la WCW car soupçonné de beaucoup blesser), Raven a fait un hiatus pour revenir en tant que Face (ou tweener, va savoir) pour ensuite orienter une partie du produit WCW dans un côté « Hardcore » (influence ECW, certainement). Saturn a continué son bonhomme de chemin en tant que Face, puis Heel-Turn contre Benoit dans la « Revolution ». Mais le meilleur rebondissement, c’est facilement celui de Billy Kidman, qui a totalement refait son personnage et est devenu un pillier de la division cruiserweight (c’est rien de le dire, mais il a sacrément pu s’exprimer sur le ring à partir de là). Et Kidman aura également l’occasion de feuder avec Hogan (dans une période + ou – triste pour lui).

West Texas Rednecks

Un clan qui a brièvement duré, et qui a surtout été utilisé pour une feud contre le clan de rappeurs qui avait à sa tête Konnan et Mysterio. Le clan en question était composé de Curt Hennig, Barry Windham, Bobby Duncum et Kendall Windham. Plus tard, Vincent (ou Virgil) remplacera Duncum. Mais de toute açon, ça n’aura pas duré… C’était un clan de Cowboys qui vantait la musique Country et qui disait que le rap c’est de la merde, d’où leur feud avec le clan de Konnan et Rey.

Jersey Triad

Entre ce clan là et celui de Raven, le clan mineur qui aura existé fut donc la NWO « mineure ». Diamond Dallas Page, Heel depuis peu et détrôné de son titre mondial, s’associa à Kanyon et Bam Bam Bigelow et durant leur pas bien longue association (mais quand même fendarde) ils ont combattu pour le titre par équipe. Ils ont notamment à 3 vs 2, vaincu Benoit et Saturn dans un très bon match à Bash At The Beach 1999. Puis après avoir perdu le titre contre Harlem Heat, Bigelow et Kanyon ont + ou – disparu et Page a disparu du spotlight durant quelques mois.

First Familly

Il y en avait à l’époque des clans dirigés par des non-lutteurs… ici, c’était Jimmy Hart et il avait comme poulains le Nasty Boy Brian Knobbs, Jerry Flynn, Hugh Morris. Le seul truc notable c’est la feud de Knobbs contre Norman Smiley pour le titre Hardore, fun feud, cela dit.

3-Count

Je sais pas s’ils étaient vraiment Heels mais… je suppose qu’on devait les prendre comme tel. C’était un trio dans le style « Boys-band » qui avait à sa tête Evan Kar agias (qui s’était déja illustré avec sa rivalité à Disco Inferno puis sa story avec Madusa – alias Alaudra Blayze) avec 2 pettis nouveaux : Shane Helms et Shannon Moore (qui + tard, deviendront un peu + connus que lui). Je note que l’un des 2 a même eu l’honneur d’affronter The Rock et de le battre à Raw.

Ce groupe n’était rien d’autre qu’une redite des groupes de « variétés » comme il y avait à l’époque, comme Alliage, G-squad, 2be3, etc. Le + amusant c’est que leurs rivalités étaient basés sur la musique, comme face aux Jung Dragons de Kaz Hayashi puis Tank Abbott. Ils ont également feudé avec Brian Knobbs à 3 contre 1 et ce dernier l’aura finalement emporté (ça les rendait bien crédible comme ça). Est-ce qu’on peut comparer ça à 3MB ? Quand même pas, les 3-Count avaient bien + d’exposition que ce soir sur le ring comme dans les story. Et aucun d’eux n’aura jobbé pour El Torito, donc…

Natural Born Thrillers

Un clan qui a vu le jour juste après le fin du New Blood. Seul des jeunes loups l’ont intégré. On y retrouvera Chuck Palumbo et Shawn Stasiak (qui formaient déja le Perfect Event) et… que des nouveaux ! Parmis eux, Sean O’Haire et Mark Jindrak ne sont + à présenter. mais au cas où… c’était des jeunes balèzes (qui allaient puissance et agilité) et qui gagaient l’admiration de la IWC avec leurs stupéfiantes acrobaties.

Puis Mike sanders qui était certainement le leader puis qu’à 90 % c’est lui qui avait le micro et a même feudé avec Ernest Miller pour le poste de Commissionner. Puis enfin, celui qui sera certainement le + oublié, c’est à dire Reno. Un nom pour le moins banal mais qui se distingue par son look très proche de Tong-Po, cad physiquement assez large, chauve mais avec une tresse derrière.

Même si c’était difficile de les prendre au sérieux (vu leurs… tronches et leur manque d’intensité, si je peux me permettre), ils ont quand même eu une belle exposition en feudant pour les titres CW mais aussi Tag-Tag et en ayant le dessus sur des stars comme Nash et DDP (qui formaient les « Insiders »). Ils ont également eu le dessus sur Big Vito. Puis il y a eu de la discorde dans le groupe… et même pour une raison x, les membres ont été « permutés » dans les 2 équipes du clan. On s’est retrouvé sans explication avec O’Haire/Palumbo et Jindrak/Stasiak. Et ces 2 équipes là ont combattu pour le titre Tag, signifiant très probablement la fin du clan. tandis que Reno et Sanders furent portés disparus.

Team Canada

Pour finir. Même s’il a co-existé avec les NBT, celui-ci avec Lance Storm est parvenu à exister jusqu’à la fin de la WCW. On s’est retrouvé avec Lance Storm en début 2000 (encore un transfuge de la ECW tiens) qui était Face au début mais qui aura vite tourné Heel en chassant tous les titres solo intermédiaires, avec succès (US, CW et Hardcore). Il a formé son clan avec un nouveau, Elix Skipper (qui se fera remarquer à la TNA en formant XXX avec Daniels). Les Quebecers ont très brièvement intégré son clan. Puis il enrola la diva Majors Guns et… Jim Duggan qui lui, se coupera les cheveux et réadaptera sa tenue par conséquent.

Il enrolera finalement Mike Awesome qui se retrouvera aussi scalpté mais contre sa volonté (défaite dans un Hair Vs Hair). Niveau rivalité, Storm aura General Rection (Hugh Morrus) pour le titre US puis Ernest Miller pour le poste de GM. Mike Awesome aura ses feuds (avec Lance) face aux membres des Fifty Animals. Au passage, Mike Awesome, qui se faisait appeler le « Killer Carrer » optera ici pour « Canadian Killer ».

Ce clan devait être le premier à avoir la particularité de le liguer contre les Etats-Unis. A tel point que comme dit + haut, il enrolera des non-Canadiens mais qui seront « repackagés » en conséquence.

Decay avant Decay aussi

Effectivement, on a eu vers fin 99 un trio composé de 2 garçons zinzins et d’une foldingue . Il y a d’abord David Flair et 2 nouveaux. L’autre garçon c’est Crowbar, alias Devon Storm dans les indies et la fille c’est Daffney, très intéressante dans ce rôle. Cela dit, ça mal finit et rapidement entre Flair et les 2 autres.

Les clans Faces

Il y en a eu pas mal, et comme beaucoup de clans faces dans l’histoire, certains sont des rejets de clans Heels majeurs qui vont ensuite feuder avec celui-ci. Comme la NWO de Hogan face à celle de Nash. Comme Fortune face aux Immortals. Et aussi des clans qui étaient Heels à l’origine, comme le Shield et le New Day. Mais la WCW a eu le luxe de créer « de toutes pièces » des clans Faces. Ce n’était pas le cas pour le Wolfpack de Nash mais c’était le cas avec :

Les 4 Horsemen

Ils existaient déja depuis longtemps et j’en aurais déja loupé une grande partie. La version que j’ai découverte contenait Chris Benoit, Arn Anderson, Ric Flair et Mongo McMichael. Je me demande si sur le moment c’était vraiment un clan car ces membres faisaient vraiment les choses de leur côté : Benoit feudait avec Sullivan à un momoment tandis que Mongo était focusé sur un autre footballeur US, puis Flair affrontait la NWO.

Puis à un moment (mi-1998), on se retrouve avec Arn et le président JJ Dillion qui parlent d’un « nouveau départ » pour le clan au grand dam d’Eric Bishoff. Il introduit les 3 autres lutteurs cités + haut ainsi que Dean Malenko. Puis après quoi, tout ce beau monde feud avec la NWO… Au passage (mais c’était bien avant, en 1997), un certain Curt Hennig feint de les rejoindre pour mieux les trahir, en particulier Flair et une grosse feud s’ensuit avec les 2 vétérans.

La Revolution

Formée par le nouvel arrivant Shane Douglas (la ECW est déterminée à envahir la WCW) et qui vient en aide à Malenko, Benoit et Saturn (face au clan de Curt Hennig) puis décide de s’unir à eux immédiatement. Disons qu’ils étaient Faces au début, puis sont devenus Heels assez vite. Douglas a finit par adopter une attitude Heel et pousse les 3 autres à faire de même. Seul Benoit refuse. Il reste donc Face et entre en feud avec eux. Douglas compense alors la perte de Benoit avec Asya. En + de Benoit, ils entreront également en rivalité avec les Filthy Animals, ces 2 rivalités durent non-stop même si les Animals feront un ou 2 petits trucs en parallèle. Le clan prend fin suite au départ de Malenko et Saturn de la WCW.

The Filthy Animals

Tiens, parlant d’eux. Le groupe a été formé par Billy Kidman qui a introduit avec lui « ses bons amis » qui sont Konnan, Mysterio et Eddie Guerrero. C’était un simple clan Face qui ne faisait rien de spécial, hormis s’entre-aider. Jusqu’à qu’ils entrent en guerre avec la Revolution (Eddie a dû les quitter au même titre que les 2 autres de la Revolution pour la WWF). Puis le clan tournera toutefois brièvement Heel avec la formation du New Blood (où la « règle » veut que tous les jeunes l’intègrent) pour ensuite redevenir Faces. En gros, c’était des visages sympathiques qui faisaient leurs matchs de leur côté, leur association n’était pas trop nécessaire hormis pour divers rivalités contre des gangs Heels.

Amusant de noter que sur la fin de la WCW, le groupe a continué à exister mais avec 2 occupations différentes entre membres. Kidman et Rey participaient au Tournois Tag-Team Cruiserweight pour cette toute nouvelle ceinture (qui existera à peine 10 jours) et qu’ils ont finit par remporter lors du dernier Nitro. Et Konnan a décidé d’aider Hugh Morrus dans sa rivalité contre Team Canada.

Misfist in Action

Me semble que c’est le seul clan qui aura toujours été Face. C’était un clan + ou – humoristique où les membres avaient une tenue et une attitude empruntée à l’armée. Ils ont même été renommés pour l’occasion. Ce n’est donc plus Hugh Morrus mais General Rection, Ven Hammer devient Major Stash, The Wall devient AWOLL, Lash Leroux devient carporal Cajun et Chavo devient Lieutenant Loco. Ils avaient major Guns comme valet mais Lance Storm le leur a prise (elle a en fait finit par trahit les Misfists).

Au tout début, ils avaient aussi Booker-T qui officiait comme GI Bro et il semblait en être le chef. Sinon, soit ils faisaient rien, soit ils feudaient avec les autres clans Heels pas trop importants, comme Team Canada et les Thrillers. Ils ont également eu les Animals dans les pates quand ils étaient Heels. Puis quelques autres trahisons auront mit fin au groupe (The Wall puis Chavo).