Les victoires surprenantes, le volume 29 min de lecture

Chronique écrite par EdgeRulz le 24 septembre 2017

De retour pour la suite de mon sujet sur les résultats que l’on ne voyais pas venir. Donc comme le volume 1, cela consiste à présenter des victoires de gars dont on imaginait pourtant à 100 % sa défaite.

The Hurricane, Grégory « Shane » Helms bat The Rock

Il était déja prévu que je rajoute ce match dans ce second volet. D’ailleurs, j’aurais préféré le garder pour la fin (car il s’agit à mon sens de l’upset le + intéressant de cette liste), seulement Carcajou3 a involontairement « spoilé » ce match dans son commentaire (en répondant à ma 1ère chronique) 

.

Sur ce, commençons : après ce match, je m’étais à l’époque posé plusieurs questions :
– est-ce que Hurricane Helms était supposé être pushé ?
– juste montrer que The Rock sait/peut jobber pour quelqu’un qui est non seulement d’un statut inférieur, mais qui aussi ne sera probablement jamais une grande star,
– ou bien juste créer un « upset » à Raw, pour le fun.
– ou encore, donner du momentum à Helms pour un petit temps, bref je n’en saurais rien au final.

Je me souviens encore qu’à l’époque – ce qui fait donc + de 14 ans maintenant vu que ce match a eu lieu peu avant WM 19 – quelqu’un sur ce forum a ouvert un sujet juste pour parler de ce match et en particulier de ce résultat, consistant surtout à louanger The Rock pour son « job ».

Après, j’ai trouvé le « job » un brin contestable car :
– match comédique (un peu à l’image du perso du Rock à l’époque),
– The Rock un peu trop protégé dans la défaite (The Rock sur le point d’en finir, distraction par Austin suivi d’un Roll-Up de Helms).
– on pourrait aussi dire que la fin a permis de faire poursuivre la feud Austin/Rock.

Quoi qu’il en soi (et sans trop de surprise) ce résultat n’aura aucun eu strictement aucun impact sur l’un comme sur l’autre des participants de ce combat. A la rigueur, The Hurricane continuera à avoir du temps d’antenne en formant notamment une équipe (de super héros) avec Rosey. Une fois finit, il tournera Heel (tuant son personnage par la même occasion) puis obtient le + long règne Cruiserweight (sur + d’une année).

C’est pas mal mais rien d’autre un chouia mémorable à noter depuis. Je pense qu’à ce jour, Gregory Helms demeure un lutteur connu, mais pas vraiment une star (je dirais que même que Zack Ryder est devenu un + gros nom que lui).

Et même sa victoire sur The Rock n’a jamais été utilisée, pas même à la TNA. Je veux dire, est-ce que quelqu’un, s’est déja imaginé que le gars qui a managé Trévor Lee (et Andrew Everett) a vaincu The Rock ?

The Miz bat Rey Mysterio à Summerslam 2012

En tout cas, il s’agissait de la victoire du Miz qui m’avait le + surpris à date. Le + grand effet de surprise c’est sur le fait qu’il ait gagné CLEAN. ET même pas par Roll-Up mais un Pin après avoir mit KO Mysterio. Rey Jr. n’est peut-être pas non plus celui qui possède le meilleur ratio victoires/défaites, mais était toujours un nom majeur de la WWE, toujours très populaire (et qui demeurait encore un solide mid-upcarder).

A côté de cela, Miz avait perdu contre Alex Riley l’année d’avant, sans parler de sa petite « losing streak » survenue en début d’année (à cause d’un incident où il a « esquivé » une Plancha de R-Truth alors qu’il était supposé se le prendre). Et surtout : Myusterio avait battu The miz en 4 minutes à Raw quelques semaines avant ce Summerslam.

Effectivement, The Miz a sans doute eu certaines victoires intéressantes avant Summerslam 2012, les + gros noms qu’il avait vaincu jusqu’alors devaient être Kofi Kingston et Matt Hardy (il y a aussi le MITB mais je prend juste des matchs où la chance ne peut pas survenir).

Ah oui, il y a le Main-Event de Wrestlemania 27 

 Qui n’est pas valable car The Rock est venu terminer Cena avec son Rock Bottom pour que Mizanin puisse lui faire le tombé.

Eddie Edwards bat Bobby Lashley… pour le WHC !

Simplement parce c’était surprenant de voir un musclor confirmé comme Top Heel se faire battre, et pour le titre mondial, par un gars qui n’est pas taillé pour être justement champion du monde. Eddie a surpris Lashley avec son Shining Wizard (nommé ici « Busting Knee Party ») en contre du Spear suivi du compte de 3.

Ils ont réalisé ce match le lendemain de Bound For Glory 2016, le + gros TNA de l’année (imaginez un changement de titre mondial juste après un Wrestlemania). Après, peut-être que l’issue du match pouvait un peu se deviner quand on voit le contexte : la figure d’autorité qui propose 3 challengers à Lashley et ce dernier qui prend le moins menaçant.

Au moins, Lashley aura fait un « job » pour tenter de créer un nouveau Top-Face. Mais l’expérience avec Edwards comme champion du monde n’a pas été super satisfaisante (hormis pour le « wrestling », mais le reste ?). Oui, Eddie Edwards est super sur le ring, mais le foutre World Champ juste pour ça ?

James Storm qui bat Kurt Angle pour le titre mondial également

Et également, ce match a eu lieu juste après Bound For Glory, en 2011. Le choc était peut-être même + gros que le match cité au dessus. Pour replacer les choses dans leur contexte, le challenger pour le + gros PPV de l’année était déterminé par un tournois dans les règles de « Robin Round Challenge » avec 12 participants, ainsi qu’un système de points.

Quoi qu’il fut dans le déroulement, cette année là c’est Bobby Roode qui l’a remporté mais il a perdu contre Kurt Angle dans le ME de Bound For Glory. Et voilà que bizarrement, son partenaire dans les Beer Money est désigné pour le Tityle-Shot juste après, sauf que celui-ci remporte le match et donc le titre en à peine une minute (?) via le Last Call Superkick.

Autant dire que le split de Beer Money semblait imminent, mais n’a pas eu lieu tout de suite. Sur le coup, la TNA a fait ce qu’elle fait souvent : faire d’une pierre 2 coups à un gars avec le combo « Heel-Turn + titre mondial » (quand je dis qu’elle fait souvent ça, c’est ce qui s’est aussi passé avec Jeff Hardy, Bully Ray, Magnus ou encore Kurt Angle).

Pour en revenir à James Storm qui avec cette victoire choc, n’a jamais vraiment réussit à « briser le plafond de verre » vu qu’il ne sera jamais confirmé comme Top-name, même s’il reste quand même un visage très familier et resspecté pour la TNA.

Accessoirement, il aura une feud avec Kurt Angle qu’il remportera, pareil avec Bobby Roode (mais hors titre cette fois) mais juste après, il squatera le milieu de l’affiche, ou bien tournera souvent en rond. Mais surtout, il perdra ensuite beaucoup de matchs et de rivalités (dont la liste inclue Shera, Gunner, Ken Anderson). En gros, Storm n’aura jamais été « the man » à la TNA depuis qu’il ne feud ni avec Angle ou Roode.

Il aura crée des clans sans trop réussir à se faire remarquer (avec DCC ou la Revolution). Si ce n’est à la rigueur la fois où il a projeté Mickie James sur les rails d’un train.

Heath Slater bat le WHC Chris Jericho

Merci What ? What ? pour ce rappel. Dans ce match, le champion du monde de Smackdown se fait battre clean par un rookie de NXT. C’est à se demander d’où sort ce résultat. Est-ce le début du personnage d’Underdog pour Slater ? Ou bien la WWE bookait des résultats telle une envie comme ça ? Ils auraient pu y faire intervenir Edge pour « protéger » Y2J et faire avancer la feud entre les 2 (comme pour l’histoire Rock-Helms-Austin) mais même pas… niveau crédibilité, c’est pas bien judicieux. Ca veut dire que Edge va challenger à WM un type qui s’est fait battre par Slater.

Slater, qui se confirmera plus tard dans sa carrière comme un jobbeur à la Curt Hawkins, aura de temps à autres des victoires WTF comme face à Seth Rollins où là en revanche, Ambrose intervenait souvent (un match qui ne compte donc pas).

Faut dire aussi que Chris Jericho, bien qu’il soit un des gars les + célèbres à la WWE sur ces 15 dernières années, perd aussi régulièrement ses matchs (notamment ceux où il boucle ses feuds). En revanche, il s’agissait d’adversaires bien + imposants que Heath.


Vladimir Kozlov bat The Undertaker, clean !

Je vais clôturer ce volume avec celle-ci. Les défaites clean de l’Undertaker sont pas fréquentes, encore moins face à un gars qui ne s’est jamais bien confirmé au sein de l’histoire de la WWE. Au moins, cela permet de montrer que Undertaker peut accepter de perdre quelques fois face à des gars dont on n’est pas sûr s’il vont percer pour de bon.

En tout cas, Vladimir a obtenu un honneur (victoire clean sur UT) dont même Edge, Jericho, RVD ou Jeff Hardy n’ont jamais eu droit, ni même Mark Henry. En revanche, Great Khali, Kane et Big Show y ont eu droit donc je suppose que Strowman l’aurait eu aussi s’il en avait eu l’occasion.

Faut dire aussi que Koslov était dans un joli Push, qui a visiblement prit fin après Survivor Series 2008 avec le retour d’Edge. Pour en revenir à sa victoire sur Taker, il a ironiquement perdu un match en 2 minutes contre Kofi Kingston quelques semaines après.


C’est bon pour cette fois, je pourrais encore faire un 3ème volet s’il y a des intéressés.