Mon expérience aux Global Wars UK13 min de lecture

Chronique initialement postée le 12 novembre 2017 par JvAurel

Alors que l’attention de la planète catch est rivée sur les Survivor Series qui approchent à grands pas, plusieurs compagnies ont attiré les regards en organisant des shows fantastiques ces derniers jours, à l’instar de la wXw et ce qui nous intéresse ici, la RevPro. Depuis maintenant trois ans, la fédération britannique organise deux shows labélisés « Global Wars UK » en coopération avec la NJPW qui leur prête plusieurs de ses lutteurs. Par le passé, de très grands noms sont ainsi venus lutter à Londres : A.J. Styles, Jushin Thunder Liger ou encore Kazuchika Okada. Cette année, Minoru Suzuki, Tetsuya Naito et Tomohiro Ishii notamment étaient présents, avec des renforts de choix coté RevPro avec Matt Riddle et Keith Lee. Les deux shows étaient donc chargés avec huit matches par soir et des affiches de rêve. J’ai écrit cette chronique en essayant de ne rien spoiler, j’espère que ça vous plaira.

RevPro/NJPW Global Wars UK 2017 Night 1 – York Hall, Bethnal Green.

Le show étant prévu pour commencer à 19h, les portes furent ouvertes à 18h. J’arrive à Bethnal Green vers 18h10 et les fans sont déjà présents en masse, la file d’attente s’étalait sur bien 200m. Cependant la sécurité fut très efficace et je suis entré dans la salle en à peine 10 minutes. Là, une main se pose sur mon épaule, je me retourne et je vois un Will Ospreay souriant me demandant si j’allais bien et si je voulais lui acheter un T-Shirt. Je n’avais pas d’argent sur moi et j’ai donc dû refuser. L’Aerial Assassin partageait sa table de merch avec Rocky Romero, Yuji Nagata et Hirooki Goto faisaient de même de l’autre côté de la salle. C’est quelque chose qui reviendra très souvent au cours du week-end, les lutteurs étaient incroyablement accessibles et gentils, en particulier les japonais (et Naito encore plus).

Le show débute à l’heure, chose étonnante selon mes voisins britanniques. C’est le match pour le titre Cruiserweight qui démarre la soirée, Josh Bodom est le champion. Ryan Smile et lui arrivent sous une pop décente et des applaudissements, BUSHI reçoit lui une énorme ovation. Un bon petit match pour nous chauffer un peu qui mettait en valeur les trois lutteurs, avec les spots high fly de Smile et la tricherie de BUSHI. Viens ensuite le comedy match entre Yano & Gedo et Lord Gideon Grey & No Fun Dunne. Yano entre sous une pop GIGANTESQUE (presque la plus grosse du week-end), et il est vraiment drôle à regarder lutter. Un match à la Yano au final, avec ses spots habituels. Place au Riddle vs Desperado, le premier entre sous une énorme pop également et des chants « BRO ! ». C’est vraiment difficile de ne pas aimer Matt Riddle, il a toujours un immense sourire et est ultra sympathique. Cela se voyait qu’il était ravi d’être là et nous a offert un bon petit match contre le membre de Suzuki-gun, sous des chants « Let’s go Riddle ! Let’s go Despy ! ». La foule est en feu et ce n’est pas le match d’après qui va nous calmer.
La musique de Naito débute et toute la salle se lève d’un seul coup. L’ingobernable met bien une à deux minutes pour apparaître et wow cette pop. Si certains avaient des doutes sur sa popularité, ils n’en ont plus. Au moment où sa musique baisse de volume et qu’on commence à se calmer, c’est au tour de Marty Scurll d’entrer en scène. Il faut avouer, le Villain a un costume magnifique et une présence incroyable, la salle est en feu pour ce match. Les « Let’s go Naito ! Let’s go Marty ! » et autre « Woop woop ! » fusent de partout pendant quasiment tout le match. Très bon match, les deux lutteurs ont une alchimie incroyable et le perdant n’en ressort absolument pas diminué.
C’est l’heure de la petite pause de 15 minutes où Ospreay, Romero, Yano et Gedo viennent vendre à nouveau leur merch.

On commence cette seconde moitié avec le Nagata vs Gibson. Standing ovation pour la légende japonaise, sitting ovation pour l’anglais. Le lutteur de Liverpool s’est fait huer comme jamais, il a eu du mal à faire sa promo pre-match tellement on faisait plus de bruit que lui. Bon match à nouveau, Nagata en a encore sous le capot malgré le poids des années et Gibson est très divertissant.
CCK arrivent sous une très grosse pop et ils sont très charismatiques. Je ne les connaissais pas très bien mais ils sont vraiment bons en plus de captiver l’attention. Bon match à nouveau basé sur la différence de taille entre Chris Brookes et Rocky Romero, ça a donné des spots très drôles. Ensuite viens LE match qui agite Internet en ce moment. Tomohiro Ishii vs Keith Lee. Vous devez absolument voir ce combat. Keith Lee est un monstre. Tomohiro Ishii est l’un des lutteurs les plus intenses du monde. C’était extrêmement violent et brutal. Ils se sont détruits pendant une quinzaine de minutes et c’était incroyable. On a hurlé une bonne vingtaine de fois, on s’est levé une bonne dizaine de fois et toute la salle était debout à la fin du match. Keith Lee DOIT être dans le G1 2018. Gedo si tu me lis…
Enfin viens le main event de ce premier show. « Kaze ni Nare » retentit, tout le monde est debout, Suzuki apparaît, la salle est en délire. Comme Matt Riddle plus tôt dans la soirée, le japonais était très content d’être là, il souriait tout le long du match. MiSu est vraiment terrifiant dans le ring, Ospreay peut en témoigner. Il a porté les atémis les plus violents que j’ai jamais vus, et ça le faisait rire. Will a tenté de faire la même chose, Suzuki a éclaté de rire tellement c’était rien par rapport à ses chops. Très bon match entre les deux factions, Minoru Suzuki est incroyable et les interactions entre ZSJ et Ospreay annonçaient un match très violent le lendemain.

Très bon show avec aucun mauvais match. Je suis très probablement partial vu que j’y étais (en plus que ce soit mon tout premier show live) mais je conseille grandement de voir ce show. Ishii vs Lee était fantastique, Naito vs Scurll était très bien et Minoru Suzuki est effrayant.

RevPro/NJPW Global Wars 2017 Night 2 – Walthamstow Assembly Hall, Walthamstow.

J’ai eu du mal à me remettre du show de la veille mais il est maintenant temps de partir pour Walthamstow pour le second show, d’autant plus que j’ai le Meet and Greet avec certains lutteurs de la NJPW juste avant. Je discute avec un fan dans le bus qui nous emmène là-bas et à peine descendus du bus, on a la surprise de tomber sur Zack Sabre Jr. Très agréable, on fait le reste du chemin à discuter avec lui de tout et de rien. Il nous a parlé de son match du soir, on lui a dit bonne chance et il s’est éclipsé. Place au Meet and Greet à 16h, je vais voir Minoru Suzuki, El Desperado, Tetsuya Naito et Tomohiro Ishii. J’ai hélas pas trop eu l’occasion de discuter avec eux, d’autant plus qu’ils ne parlent quasiment pas anglais, mais les quatre furent extrêmement cools, surtout Suzuki et Naito. Autant MiSu est terrifiant dans un ring, autant il est super gentil en dehors. Les lutteurs avaient vraiment l’air ravi de voir leurs fans. C’était encore plus frappant avec Tetsuya Naito. Je vais vers lui, on discute vite fait, je lui dis que j’adore ce qu’il fait (ouais c’est cliché mais j’ai rien trouvé d’autre à dire) et je le vois rougir et vivement me remercier. Un mec en or je vous dis. Il nous a laissé poser avec sa mallette du G1 Climax et voilà. Tomohiro Ishii est tout timide et a pas dit grand-chose par contre. Je vais me poser au fond de la salle pour ranger mes affaires quand je vois Travis Banks, Chris Brookes et Will Ospreay (encore lui) venir taper la discute avec nous. On sort ensuite de la salle pour que le staff puisse mettre tout en place et on rentre à nouveau avec les autres fans à 18h. Avant que le show commence, je fais un petit tour pour discuter avec d’autres gens quand Matt Riddle vient s’incruster dans notre discussion. On a parlé pendant une bonne quinzaine de minutes, le gars est incroyablement cool. Un vrai bro.

Le show commence, c’est CCK vs CHAOS qui ouvre le bal. Enorme pop pour les britanniques (et Banks), bon opener. Pas grand-chose à dire pour le coup. Yano fait son entrée, toujours aussi aimé de la foule. Gibson se fait défoncer, encore plus que la veille. Il n’a pas pu faire sa promo tellement les huées étaient fortes. Comedy match divertissant avec Zack Gibson qui prenait le match au sérieux contrairement au japonais. Viennent ensuite Josh Bodom et Rocky Romero, j’avoue ne pas avoir beaucoup de souvenirs de ce match, si ce n’est que ça faisait le café. Au tour du Stone Pitbull de monter sur le ring pour affronter Dave Mastiff. Encore un gros match de la part de Tomohiro Ishii, toujours très brutal et très physique, cette fois ci avec Mastiff. Le japonais a vraiment une très grosse année en termes de qualité de matchs.

Le quatrième match de la soirée étant terminé, c’est l’heure de la pause de quinze minutes. De mémoire, Will Ospreay, Chris Brookes, Toru Yano et Gedo étaient aux tables de merch.

Le show reprend avec Ryan Smile vs El Desperado. Bon match entre les deux, très bonne performance de Despy. Place au tag match entre le duo Nagata/Lee et Los Ingobernables de Japon. Je le redis, Keith Lee est un monstre, Tetsuya Naito est fantastique, Yuji Nagata est génial et BUSHI joue parfaitement le heel. L’avant dernier match de la soirée est Minoru Suzuki vs Matt Riddle. Excellent match, dans la veine du Ishii vs Lee de la veille. Deux anciens combattants de MMA qui se détruisent mutuellement pendant une quinzaine de minutes. Que demander de plus ? Suzuki joue parfaitement le connard, faisant des doigts d’honneur et nous insultant quand on chantait pour le bro. Tout comme la veille, on se disait que ça serait compliqué pour le main event de suivre ça.
Sabre et Ospreay l’ont fait, et plus que bien. Quel match incroyable, je l’ai trouvé meilleur que Ishii vs Lee. On ressentait la haine entre les deux anglais à travers chacun de leurs coups. C’était extrêmement stiff, je frissonne encore de certains coups de pied de ZSJ. Ils se sont tellement fait mal que les deux lutteurs sont restés K.O. au milieu du ring alors que la foule quittait la salle. Zack Sabre Jr est incroyablement bon, Will Ospreay est incroyablement bon, leur affrontement était incroyablement génial. Six stars in Tokyo Dome.

Conclusion
La RevPro et la NJPW ont organisé deux shows excellents, avec deux MOTYc selon moi. C’était très bien organisé, à la fois très professionnel et très familial. On sentait que le staff voulait qu’on se sente à l’aise et qu’on fasse parti de la famille RevPro. Humainement, le week-end fut fantastique. Rencontrer tous les fans et discuter avec eux, c’était vraiment très agréable. Big up aux trois anglais, deux italiens et au danois avec qui j’ai passé le second show.
Les lutteurs étaient extrêmement ouverts et sympathiques, ils semblaient vraiment heureux de discuter avec nous. Que ce soit Will Ospreay que j’ai vu à plusieurs reprises, Zack Sabre Jr avec qui je me suis baladé, les lutteurs de la NJPW au Meet and Greet, Travis Banks et Chris Brookes pour avoir été aussi cools avec nous, Matt Riddle qui nous a tenu la grappe pendant vingt minutes et Hirooki Goto et Tomohiro Ishii que j’ai croisé en sortant de Walthamstow et qui ont un peu discuté également. Vraiment un week-end incroyable, je recommande à tous de faire ce genre d’expérience si vous en avez les moyens. Peut-être qu’on se verra là-bas un jour !

P.S. : Si ça vous intéresse, j’ai pris quelques photos des deux shows et je n’y ai pas mis les photos qui spoilent les résultats. C’est par ici : https://imgur.com/a/F6PPr