Partie 2 – Cinq matchs de la Chikara qu’il faut voir6 min de lecture

Chronique écrite par Ralgrad

Comme indiqué dans la précédente chronique, j’ai découvert la Chikara grâce à Dallas Pride.

Souhaitant garder une trace de mes visionnages, je vous propose une nouvelle salve de matchs, qui peuvent être de belles idées de combats à voir.

CESARO VS. SARA DEL REY

On commence avec un match fun, court et dont on voit bien que le but n’est que de divertir et que l’affrontement n’a pas pour vocation d’être le plus qualitatif possible. Je me dis que ça doit être plaisant et trop marrant de pouvoir travailler avec sa femme sur un ring. Sinon, je n’ai pas retenu grand chose si ce n’est qu’on voyait bien que Cesaro retenait un peu ses coups et ses Uppercuts notamment, mais je peux le comprendre. J’ai rigolé quand j’ai entendu le commentateur dire « Ricola Bomb » ; je suis allé vérifié sur le net et apparemment, c’était bien le nom de sa prise. Par ailleurs, je trouve que ce Cesaro heel, était pas mauvais. Entre le fait de prendre sa meuf de haut, l’ordonner de se mettre à genoux et s’excuser en début de match, le fait de pouvoir finir, mais stopper volontairement les tombés et continuer le beat down, se faire avoir à la fin, c’était plaisant, il a en quelques sortes, parfaitement rempli son rôle.

FIRE ANT (ORANGE CASSIDY) VS. VIN GERARD

J’ai beaucoup aimé cet affrontement, c’est un bon match, qui est passé très vite à tel point que je l’ai trouvé court. Dommage que deux passages ont semble-t-il été coupées, sûrement une erreur au montage. Je trouve que Vin Gerard est un vrai bon heel sur ce match. Je ne le connais pas vraiment, mais rien que son catch m’en a dit beaucoup sur le fait qu’il était le méchant du match. Bien aimé aussi le fait qu’il provoque la foule en leur disant (ironiquement) de continuer à encourager Fire Ant. Un truc à dire par rapport à la Chikara, autant je n’aime pas les décomptes de 20, autant je comprends tout l’intérêt en voyant ce que Gerard fait à Fire Ant. La soumission hors du ring + le fait de le tirer loin du ring pour éviter qu’il revienne à temps, ça a beau être simple, mais il a tout compris à son rôle de heel. Dommage que Fire Ant ne vende pas trop les multiples STF qu’il a subi, mais j’imagine qu’il était comme dans un second souffle, donc ça passe. Pas mauvais dans le match, mais je ne sais pas… j’ai été plus surpris par Gerard, qui est mon MVP du match. Néanmoins, ça n’enlève rien à Fire Ant.

MIKE QUACKENBUSH ET JUSHIN « THUNDER » LIGER VS. JIGSAW ET THE SHARD

Ce que j’ai aimé dans ce match d’abord, c’est que même en ayant été celui qui subit, Quackenbush démontre toute sa qualité technique avec notamment une soumission que je n’ai jamais vu par le passé, sur The Shard en étant debout, un Sharpshooter modifié, sans oublier la séquence où il réussit à s’en sortir avant le Hot Tag. Bref, du bon catch de sa part. J’ai aimé voir davantage Jigsaw, comparé à la dernière fois (contre Cesaro/Danielson) où il était moins en vue, là il a eu des offensives, il a pu se montrer. Néanmoins, son temps d’action fait que c’est du coup Jushin Liger qui est moins actif sur ce match. C’est le seul point négatif que je trouve au match, on a eu le minimum de ce qu’il pouvait offrir. Oui, il s’agissait d’un match par équipes, donc ce n’était pas évident de se dévoiler plus. Mais voilà, j’ai trouvé le japonais moins en vue ; ça reste un bon match quand même, pas le meilleur, mais un bon match qui mérite d’être visionné, ne serait-ce qu’une fois.

KOTA IBUSHI VS. EL GENERICO VS. NICK JACKSON VS. JIGSAW

Quel putain de match ! J’ai adoré, tous les lutteurs ont eu des séquences où ils ont pu se montrer et dévoiler leur arsenal. Ce qui est plaisant surtout, c’est qu’il n’y a eu aucun foutu temps mort. Au début, je ne comprenais pas l’idée d’un Fatal 4-Way avec seulement deux lutteurs sur le ring, mais quand j’ai compris qu’ils avaient le feu vert pour entrer sur le ring dès que l’un en sortait, j’ai trouvé cela pas si con. C’était ainsi dynamique et bien plaisant à voir. Le lutteur que j’ai le plus apprécié là, c’est Kota Ibushi qui a tout donné, j’ai beaucoup aimé le Moonsault qui suit le Moonsault de la troisième corde, les coups qu’il a porté, sans oublier le saut qui conclut le match (je ne sais pas comment ça s’appelle). Je ne connais pas El Generico, mais il a un style qui me fait penser un peu à Sami Zayn. Pour le coup, j’ai trouvé le match un peu court et dommage que les éliminations se sont enchaînées les unes après les autres. Ils auraient pu espacer davantage et faire durer le match.

MASCARITA DORADA VS. PIERROTHITO

Oui, je sais… vendre la Chikara par un match entre lutteurs de petite taille, c’est pas le truc le plus sexy qui soit sur le papier, surtout quand les deux catcheurs ne sont pas très connus. Néanmoins, ça reste du bon catch, qui peut même se montrer étonnant. Dans mon cas, je pensais en les voyant, que j’allais avoir beaucoup de voltige et en faite, non. C’était surtout des soumissions, quelques coups et il a fallu attendre la moitié de la vidéo pour voir régulièrement des séquences de high-fly. Surpris également par le vainqueur, alors qu’il dominait assez longtemps sur les dernières minutes. Je croyais à un retour de son adversaire, mais ça ne fut pas le cas. Le match est bon, même si rien de transcendant et assez court, donc n’hésitez pas à le regarder. J’ai d’ailleurs appris que Mascarita Dorado n’est autre que El Torito de la WWE o_o

%d blogueurs aiment cette page :