Bret Hart et Earl Hebner évoquent le 25ème anniversaire du Montreal Screwjob

ret Hart et Earl Hebner évoquent le 25ème anniversaire du Montreal Screwjob

 

Hier, le monde du catch fêtait les 25 ans du fameux Montréal Screwjob de la WWF. Le roster de la compagnie avait fait à cette occasion le déplacement au Québec pour le PPV Survivor Series. L’histoire est aujourd’hui bien connu. Bret Hart est WWF World Heavyweight Champion et va prochainement quitter la compagnie pour aller à la WCW. Le canadien doit donc perdre sa ceinture et est d’accord pour le faire, mais pas dans son pays. Surtout contre une personne qu’il déteste. Vince McMahon ne voit cependant pas les choses comme cela. Le boss de la WWF prévient alors Shawn Michaels et l’arbitre Earl Hebner qu’il va forcer Bret Hart à perdre son titre lors de ce show à Montréal.

A l’occasion de l’anniversaire de ce moment historique, Bret Hart a été invité par Sports Illustrated de revenir sur le Montreal Screwjob. Le canadien a évoqué énormément d’éléments nouveaux mais fait également quelques annonces nouvelles. Il est ainsi indiqué que le match était prévu pour durer 25 minutes de plus. Le screwjob a finalement a lui eu lieu au bout de 12 minutes. Hart fait savoir que le match partait sur de bonnes bases et que Michaels et lui n’étaient alors pas encore à fond.

 

Rabibochage entre Earl Hebner et Bret Hart ?

Pour Busted Open Radio, l’arbitre Earl Hebner est lui aussi revenu sur ce Montreal Screwjob. Le troisième homme du match a indiqué que Bret Hart et lui ont depuis fait la paix. Il se souvient qu’ils étaient tous les deux bookés sur un show Indy. Probablement la Big Time Wrestling (BTW). Il ne prévoyait pas d’y aller du fait de la présence du canadien. Bret Hart l’a cependant contacté et lui a demandé à ce que son frère et lui viennent toujours. Ils se sont alors tous retrouvés sur le ring. Le Hitman les a alors mis over et les a pris dans ses bras. Aujourd’hui, les deux s’échangent des textos à l’occasion.

Précisons cependant qu’il y a quelques mois, Earl Hebner disait à nouveau que le Montreal Screwjob était un work. Plus tôt en 2022, Bret Hart qualifiait l’arbitre de lâche sans intégrité et sans courage. Le canadien l’avait également traité d’idiot pour oser dire qu’il s’agissait d’un work.