Chris Jericho encourage les mécontents à faire des efforts ou partir

Chris Jericho encourage les mécontents à faire des efforts ou partir

 

Aujourd’hui, Chris Jericho faite ses 52 ans. Le vétéran canadien est donc tout à fait en droit de se présenter comme le vieux sage du business. Il en profite également pour s’élever en tant que leader de vestiaire à l’AEW. A l’occasion d’une interview avec le podcast Howie Mandel Does Stuff, le tout premier champion de la compagnie de Tony Khan a apporté une réponse réfléchie au drama en coulisse de l’AEW:

« C’est des choses qui arrivent. C’est comme lorsque vous faites partie du casting d’un film et que vous détestez votre co-star. Soit vous faites en sorte que ça, vous faites votre job, fournissez une incroyable performance et ne vous parlez plus jamais après. Ou alors vous quittez le projet. C’est aussi simple que ça. Il y a des personnes avec qui vous avez des problèmes, ce qui a été mon cas plusieurs fois, possiblement parce qu’il m’avait énervé. Peu importe si c’est un trou du cul, vous devez proposer un bon show »

Invité à faire le lien avec le fight en coulisse d’All Out, Chris Jericho indique que nous sommes exactement dans cette situation. Soit tu bosses pour l’équipe, soit tu pars. Le vétéran canadien en profite pour raconter une anecdote concernant ses débuts. Il se rappelle que lorsqu’il était au Mexique ou au Japon, les locaux se demandaient souvent qui il était. Ils en profitaient alors pour se montrer stiff envers lui sur le ring. Jericho se battait alors avec en en coulisse et après ils vous laissaient tranquille.