Chris Jericho se souvient s’être fait braquer avec un pistolet

Chris Jericho se souvient s'être fait braquer avec un pistolet

 

Chris Jericho est une mine d’or à histoires. Par chance, le vétéran canadien qui vient de fêter ses 52 ans n’hésite jamais à les raconter. C’est ainsi à l’occasion d’une invitation d’Inside The Ropes que l’ancien AEW World Champion a raconté une mésaventure qui lui est arrivé il y a très longtemps. Jericho a toujours eu une mentalité old school. Avant de rejoindre une grosse compagnie américaine, il voulait parfaire son apprentissage à l’étranger. C’est ainsi qu’il qu’il s’est retrouvé à faire plusieurs passages au Japon et au Mexique. C’est d’ailleurs dans ce dernier pays que son anecdote commence.

Chris Jericho se souvient être allé à un restaurant. Une femme a commencé à lui faire des regards prolongés en plus de signes de la main. Le canadien originaire de 22 ans n’a alors pas perdu de temps. Il a rejoint cette fille à sa table. Celle-ci était en compagnie de son frère. Les trois s’entendent bien et il est proposé au catcheur de les accompagner à une fête. Jericho était plus que partant.

 

Une arme braquée sur lui

L’équipage se retrouve alors en voiture. Le canadien et la fille sont à l’arrière et commencent à fortement à se rapprocher. Jericho ne fait pas particulièrement attention à l’extérieur de l’habitacle mais finit par remarquer qu’ils se sont éloignés de la ville. Il se dit cependant que cela doit être une fête dans la nature. Il en avait fait plein comme cela au Canada avant. Sauf que cela n’était pas le cas ici.

Ils sont sortis de la voiture et le gars l’a braqué avec un pistolet. Jericho explique qu’on lui a souvent demandé pourquoi il ne s’était pas défendu et n’avait pas attrapé l’arme. Il explique que ce n’est pas si simple que cela. Il a également pensé à sa mère s’il mourrait ici. Elle serait probablement morte de chagrin suite à sa disparition inexpliquée. Les brigands lui demandaient son argent. Il avait 300 pesos sur lui. C’était l’équivalent de 10 dollars. Ils lui ont pris l’argent et sont partis. En les regardant s’en aller, Jericho ne pouvait s’empêcher de penser qu’il avait payé 30 pesos pour le repas de la fille.