Jim Ross revient sur l’échec Nathan Jones à la WWE

Nathan Jones

 

Dans les années 2000, la WWE a connu une poignée de Superstars qui n’ont fait qu’un passage très court au sein de la compagnie. Nathan Jones fait sans conteste partie de cette liste. L’australien avait d’ailleurs un parcours pre-WWE plus que singulier. Entre 1985 et 1987, il a alors fait plusieurs braquages armés alors qu’il n’avait que 18 ans. Arrêté, il prendra 7 ans de prison et découvrira là-bas la musculation, l’haltérophilie et le catch. Après ses débuts en Australie et au Japon, il tape rapidement dans l’œil de la WWE.

Présent dans les bureaux de la compagnie de Stamford à l’époque, Jim Ross a contribué à recruter l’australien. Pour son podcast Grillin JR, le vétéran a expliqué ce qui avait bloqué concernant Nathan Jones:

« J’étais vraiment impressionné. Les tests effectués étaient impressionnants. C’était un gars lumineux. Il savait aligner les phrases ensemble également. Physiquement, il faisait tourner les têtes. Nathan n’était cependant pas prêt pour voyager (…) C’était un fait avéré pour Nathan. Il était instable »

Initialement, Nathan Jones a débuté avec une gimmick à la Hannibal Lecter jouant sur son passé criminel. Du côté de Smackdown, il a été présenté comme le poulain de l’Undertaker. Par la suite, il tournera heel et fera partie de la clique de Brock Lesnar.