Jordynne Grace veut faire du bodybuilding

 

Jordynne Grace veut faire du bodybuilding

 

La championne d’IMPACT Knockouts, Jordynne Grace, est récemment apparue sur Counted Out With Mike & Tyler . La championne y a discuté d’un certain nombre de sujets liés à la lutte. Elle y explique qu’avec son mari, l’ancien champion du monde ROH Jonathan Gresham, veulent lancer leur propre programme de musculation. Les faits saillants de l’entrevue peuvent être trouvés ci-dessous.

Dit qu’elle et Gresham envisagent de lancer ensemble une carrière en bodybuilding  :

J’ai toujours voulu être vu comme un lutteur puissant et je veux avoir l’air de ça. J’ai l’impression d’être bien dans ce rôle depuis quelques années. Mais j’étais beaucoup trop  « volumineuse » et maintenant je veux avoir des muscles visibles. Jade Cargill est quelqu’un que je trouve incroyable et que j’admire beaucoup pour son physique. Je pense qu’elle a l’air tout simplement incroyable. Finalement pensé, moi et mon mari [Jonathan Gresham] avons parlé de faire une carrière en bodybuilding. Je pense que c’est en quelque sorte notre prochain objectif. Nous aimerions obtenir nos cartes pro en musculation. Alors peut-être que ça finira par arriver. Je lui ai dit que nous devions participer à une compétition qui ne nous obligeait pas à nous préparer pendant les vacances, car c’est déjà assez difficile sans avoir à suivre un régime à Noël et à Thanksgiving. Mais pourquoi pas au début de l’année prochaine ?

Sur Mickie James devenant la vétérane de la lutte féminine :

Eh bien, tout d’abord, je pense que c’est important parce que Mickie [James] est plus âgée, elle a la quarantaine. Je pense que c’est extrêmement important pour la lutte féminine, surtout de nos jours, d’avoir la représentation d’une vétérane comme ça. Il est extrêmement rare de pouvoir voir des femmes lutter à ce niveau  à son âge. En tant que femmes, nous avons des enfants, nos corps se font tabasser plus rapidement. Et vous avez des gars comme PCO, vous avez des hommes de 60 ans. Nous n’avons pas la même représentation chez les femmes donc, je pense que c’est incroyable qu’on ait quelqu’un comme elle. Moi je me suis toujours dit, je vais arrêter la lutte quand j’aurai 30 ans. C’est dans quatre ans. Ça n’arrivera probablement pas et Mickie, je pense qu’elle a… 42 ans peut-être ? Et elle y va toujours. Alors qui sait ?