La relation lucrative de la WWE avec l’Arabie Saoudite

La relation de la WWE avec l’Arabie Saoudite s’est avérée incroyablement lucrative pour la promotion. Et ce, malgré la controverse. Mais, comme dirait Éric Bischoff :

Controversy creates Cash.

La relation lucrative de la WWE avec l'Arabie Saoudite
La relation lucrative de la WWE avec l’Arabie Saoudite

L’accord d’une décennie a débuté en 2018 dans le cadre de la « Saudi Vision 2030 ». C’est le programme de réforme sociale et économique du pays.

En complément d’information, Wrestlenomics a calculé que l’accord de la WWE avec l’Arabie saoudite leur a jusqu’à présent rapporté 400 millions de dollars. Soit près du double de toutes les ventes de billets de WrestleMania.

En revanche, l’accord a suscité dès le debut des réactions négatives de la part des fans. Compte tenu des lois restrictives de du pays concernant les femmes et les personnes LGBTQ+.

L’événement le plus récent de la WWE en Arabie saoudite, Crown Jewel, a vu une énième victoire du Tribal Chief. Le champion universel incontesté de la WWE, Roman Reigns, a ainsi conservé son titre contre Logan Paul dans l’événement principal.

Toutefois, malgré la polémique enflant, l’argent à su, une nouvelle fois, faire taire l’opinion publique. Passé l’évènement, les bien-pensants sont maintenant affairés à critiquer un autre évènement local à dimension mondiale. Car, en plus du pay-per-view, la Coupe du Monde se tiendra dans le Golfe Persique. Et comme il s’agit de pur business, la WWE n’a pas son pareil pour surfer sur ce climat anxiogène ambiant en l’état de la toute première SmackDown World Cup de l’Histoire.

Et comme dirait Shane McMahon :

Here comes the Money.