Sami Zayn évoque le fait de vouloir faire rire à la TV la Bloodline

Sami Zayn évoque le fait de vouloir faire rire à la TV la Bloodline

 

Depuis que Sami Zayn tourne autour de la Bloodline, la storyline a pris une dimension incroyable à la WWE. Pour de nombreux fans, savoir quelle sera la suite pour la faction est la principale raison de regarder Smackdown. Une grosse tension existe cependant au sein du clan archi-dominateur. Jey Uso est en effet en guerre contre Sami Zayn qu’il ne veut pas voir au sein du groupe. Si de la tension existe à l’écran, tout le monde s’éclate cependant dans la réalité.

Lors du dernier épisode de Smackdown, le québécois a d’ailleurs complétement fait craquer les membres de la Bloodline. Sami Zayn a ainsi sorti le mot « Ucey » qui n’était visiblement pas prévu dans le script de base. Cela n’est d’ailleurs pas la première fois que la famille samoane doit faire un effort pour ne pas éclater de rire. A l’occasion d’une interview avec BT Sport, Zayn est revenu sur sa volonté de faire craquer les samoans sans pour autant en abuser.

 

Le fait de voir les Superstars parfois rire

« Les gens en font quelque chose d’important parce qu’ils voient des petites fissures dans la carapace. Pour être honnête, je pense connaitre la raison qui fait que cela plait autant. Cela rappelle juste aux fans que les performers prennent du plaisir dans ce qu’ils font. Je pense que c’est quelque chose qu’ils oublient parfois. Nous prenons du plaisir dans ce que nous faisons. Il y a une vraie alchimie entre la famille entière et moi-même. Nous avons toujours atteint ce niveau de splendide. C’est agréable de voir que les fans apprécient et s’investissent dans cela »

 

Sami Zayn cherchant parfois à les faire craquer

« Je reconnais qu’une fois ou deux, j’ai essayé de les faire craquer. je reconnais cependant que c’est quelque chose que vous devez faire précautionneusement. Si vous le faites trop souvent, cela devient quelque chose de non-professionnel. Vous voyez ce que je veux dire ? A de rares moments c’est bien mais aussi non cela devient redondant si trop souvent répétés. Nous sommes toujours en train d’essayer de raconter une histoire et aussi bizarre que cela semble, ça fonctionne avec l’histoire. Il s’agit d’un personnage différent apportant de la gaité dans un groupe sérieux (…) »