Saraya se confie sur sa santé et son arrivée à l’AEW

Saraya se confie sur sa santé et son arrivée à l'AEW

 

L’une des grandes annonces du dernier épisode de Dynamite portait sur Saraya. Près de 5 ans plus tard, l’anglaise de 30 ans va lutter à nouveau lors de Full Fear (19 novembre). L’ancienne championne NXT était également l’invité de la nouvelle émission The Sessions de Renee Paquette qui est sorti ce jeudi. Cela fut l’occasion pour Saraya d’aborder les deux principaux sujets qui la concerne: sa blessure au cou et son arrivée à l’AEW.

L’anglaise se souvient que ses premières discussions avec Tony Khan portaient déjà sur le fait qu’elle catche à nouveau à l’AEW. Le médecin de la compagnie Dr. Sampson ne lui avait cependant pas encore officiellement donné son accord. Saraya se souvient que le boss de l’AEW s’interrogeait sur la meilleure façon pour la faire débuter au sein de la promotion. Du fait de sa longue période d’inactivité, il s’interrogeait sur le fait d’organiser un match par équipe (un peu à l’image de Sting). Saraya a cependant été catégorique sur le fait qu’elle voulait que son retour se fasse en 1 vs. 1.

 

L’aval médical tant attendu

Elle a donc fini par recevoir l’aval du Dr. Sampson de pouvoir catcher à nouveau. Saraya se souvient qu’au moment de son premier fight avec Baker, elle n’avait pas encore effectué les tests officiels. Elle avait cependant vu 25 médecins auparavant qui avaient tous autorisé la pratique sportive. Mis en confiance par cela, le Dr. Sampson a autorisé ce fight avec Baker. Il exigeait cependant que Saraya ne prenne pas de bump. L’anglaise se souvient qu’une fois apte, l’anglaise a envoyé son tout premier message à Sasha Banks. Elle tenait vraiment à lui faire savoir qu’elle allait pouvoir revenir. Elle ne voulait donc pas qu’elle garde sur la conscience le fait de l’avoir envoyé à la retraite. Banks lui a répondu pour se réjouir de cette heureuse nouvelle.

Pour conclure cette nouvelle sur Saraya, la lutteuse de l’AEW a tenu a certifié que le certificat médical qu’elle avait mis sur Twitter n’était pas un faux.