Dave Meltzer indique ce qu’il a appris des anciens bookers de la WWE au sujet des agissements de Vince McMahon2 min de lecture

Alors qu’il faisait déjà l’objet d’une enquête interne de la WWE après un supposé versement de 5 millions de dollars à une employée avec qui il aurait eu des relations sexuelles, Vince McMahon a vu être accusé de comportement sexuel déplacé avec trois autres femmes. Dave Meltzer a bien évidemment cherché à en savoir plus sur les pratiques du boss de la compagnie et a pour cela contacté plusieurs anciens bookers de la WWE. Voici ce que le célèbre journaliste a appris:

J’ai parlé avec plusieurs bookers de cette époque et notamment l’un d’entre eux en particulier aujourd’hui. Ils disent que parfois il (McMahon) venait pour dire « Vous devez pusher cette femme ». Cela ne veut cependant pas dire que Vince couchait avec elles ou quoi que ce soit, mais quand vous recevez ce genre de directives au sujet de femmes pas encore prêtes dans le ring, vous commencez à vous poser des questions. La plupart de ces questions amènent ensuite à ces mêmes réponses, cela n’est pas quelque chose de nouveau (que McMahon couche depuis longtemps avec des talents féminins ?).

(au sujet de la femme ayant déclenché l’affaire et dont le silence aurait été acheté 5 millions de dollars) Les gens au sein de la compagnie savaient qui elle était et devinait l’histoire parce qu’ils l’ont vu atteindre les sommets. Dans son cas, elle n’a jamais candidaté pour un job. Elle a rencontré Vince au domicile de celui-ci au Trump Hotel, dans son penthouse dans le Connecticut et où elle vivait apparemment. Il lui a offert un job puis a augmenté son salaire de 100 000 à 300 000 dollars. Avec ce type d’augmentation, cela attire l’attention. Elle a apparemment été promue dans le service de John Laurinaitis en tant que son assistante.

Je crois que l’allégation est que John Laurinaitis ait également eu une liaison avec elle et qu’elle ait été payée 3 millions de dollars pour son silence (et non-plus 5 millions ?). Cela aurait été très récemment. Les autres cas dateraient du milieu des années 2000 et l’époque du Divas Search (ce qui renverrait à Christy Hemme suspectée d’être la femme ayant reçu les 7.5 millions de dollars) (…)