Eric Bischoff louange l’histoire entourant MJF et Tony Khan2 min de lecture

À l’occasion d’un récent épisode de son podcast Strictly Business, Eric Bischoff est revenu sur l’histoire entourant MJF et Tony Khan, avec le premier cité qui menace notamment de quitter l’AEW.

Je ne sais pas ce qu’il va se passer, vraiment pas et de toutes façons, je ne veux pas le savoir. Je veux juste me laisser emporter et voir où cela va me conduire, vous comprenez ? Possible que ça n’aboutisse à rien et qu’il s’agit en réalité d’une vraie histoire et que le voir partir signifierait juste la fin de tout cela, ou bien il est possible qu’il s’agisse d’une incroyable histoire, c’est fun à suivre.

Par la suite, Eric Bischoff n’a pas hésité à louanger cette storyline, lui qui a cette étiquette de pro-WWE à la Booker T.

Il n’y a pas plus proche que Shakespeare dans la société moderne. Beaucoup de gens croient que Shakespeare est ce qu’on lit dans les bouquins, mais ce n’est pas cela, Shakespeare est ce que vous voyez sur scène. Shakespeare n’a jamais vraiment écrit ses pièces dans l’optique qu’elles soient lues. Bien entendu, elles furent imprimées, vendues et sont toujours lues aujourd’hui et c’est souvent par la lecture que les gens sont introduits à son travail, mais à la base, Shakespeare voulait que ses pièces soient jouées devant un public, un public bruyant qui irait jusqu’à huer ou réagir positivement quand quelque chose se produirait. Une sorte d’énergie en direct où la foule ne savait pas toujours différencier le vrai du faux. Ils (le public) étaient transportés et c’est là l’une des choses intéressantes que l’on retrouve avec le catch. Ce que la lutte a de plus que les autres formes de divertissement, c’est cette capacité à mélanger le faux et le vrai, le script et la réalité.