Joey Janela revient sur son controversé spot de la chaussure en feu4 min de lecture

 

Il y a 10 jours de cela, Joey Janela s’est fait remarquer lors d’un match à la Game Changer Wrestling (GCW). Sur un spot, l’ancien lutteur de l’AEW a enflammé son pied pour porter un Superkick sur son adversaire Drew Parker. Le souci est que le temps mis pour éteindre la jambe de Janela a paru être une éternité et a beaucoup fait parler en ligne. Au final, tout est bien allé pour le lutteur qui a pu honorer sans souci ses trois bookings du weekend dernier. Au micro de Chris Von Vliet, le principal concerné a raconté les coulisses de ce spot.

 

Janela indique ainsi avoir eu une idée lors de la phase de préparation du match. Il voulait ainsi faire pendant 15 minutes un affrontement classique puis d’un coup, tel un twist à la Night Shyamalan, on serait parti dans le deathmatch, spécialisé de son adversaire anglais. Drew Parker a immédiatement accepté et le lendemain en se réveillant, Janela a fortement regretté sa proposition. L’ex-AEW indique qu’à ce moment de sa carrière, il préfère s’éloigner de ce type de match et éviter de se faire des cicatrices au visage. Depuis la dernière fois qu’il en a fait un, des morceaux de glace utilisés lors de l’affrontement sont encore dans son bras. Malgré cela, Janela et Parker voulaient utiliser de glaces lors de leur combat. Malheureusement le jour du show il n’en ont pas trouvé.

 

C’est dans un second temps qu’il a eu l’idée du spot du Superkick enflammé. Ils avaient d’ailleurs le fluide permettant d’enflammer sa chaussure donc le spot était possible. Janela dit qu’il sait que dans ce genre de spot, soit la flamme s’éteint presque automatiquement et le coup perd immédiatement en impact, soit cela fait des flammes difficilement contrôlables. Dans son cas, quitte à choisir il préférait tomber dans la seconde option. Il a donc vidé les trois quarts du fluide sur pied avant de prendre le briquet. Au final, Janela est très content de son spot qu’il trouve très réussi. Il attendait ensuite que l’eau arrive pour éteindre sa chaussure. Il précise cependant que seuls quatre personnes étaient au courant de ce spot, soit lui, son adversaire Drew Parker, l’arbitre et un petit jeune.

 

Janela indique ainsi que cela était prévu qu’ils n’utilisent pas d’extincteur. Pour le lutteur, cela n’est au final pas une plus-value particulière par rapport à de l’eau. La seule différence est que le produit chimique dans l’extincteur provoque une irritation cutanée et les yeux qui pleurent pendant plusieurs jours. Janela précise d’ailleurs qu’à la WWF dans les années 2000, la compagnie utilisait énormément d’extincteurs mais qu’il s’agissait de produits trafiqués. Du coup pas besoin de s’embêter avec un extincteur, il suffisait juste de vite verser de l’eau sur le fait.

 

Au moment où l’eau lui est versé sur le pied, Janela essaie de retirer sa chaussure. Le problème est qu’en prévision de ce spot, il avait serré le nœud le plus possible. Son objectif était de ne surtout pas perdre sa chaussure au moment du Superkick et que cela aille dans le public. Janela en profite pour dire qu’il a entendu que même à l’ECW ils n’auraient pas fait un spot aussi stupide. Le lutteur précise cependant que la défunte compagnie a fait pire. Lors d’un match entre Cactus Jack et Terry Funk dont les images ont disparu, une chaise enflammée est retombée dans le public. Le feu s’est d’ailleurs propagé un peu partout dans la salle et le public a commencé à paniquer. Du coup entendre que même l’ECW n’aurait pas fait un truc stupide l’énerve au plus haut point.

 

Janela est cependant parvenu à retirer sa chaussure. Même sa chaussette était en feu avant qu’on ne lui verse de l’eau dessus. Au final, avec l’adrénaline, il ne ressentait rien. Malgré cela, il n’a eu aucune brulure sur le corps.