Les sanctions sont tombées dans l’affaire Kota Ibushi à la NJPW1 min de lecture

 

Il y a plusieurs semaines de cela, Kota Ibushi est allé assisté à l’un des shows de la compagnie féminine Just Tap Out et a été montré à l’écran. Cette apparition n’a pas du tout plu à Yuichi Kikuchi qui est venu lui reprocher cette apparition et le menacer de le renvoyer. Sans le savoir, l’officiel de la NJPW a ouvert la boite de Pandore. Le lutteur en a alors profité pour vider son sac sur tout ce qui ne va pas au sein de la compagnie. Ibushi a ainsi accusé plusieurs officiels, comme Kikuchi ou Takami Ohbari, d’harcélements sexuels et d’avoir des liens avec les yakuzas.

 

Lors de la conférence de presse de Bushiroad, la maison-mère de la NJPW, les sanctions suite à cette affaire ont été révélées. Comme il avait déjà été annoncé, Kota Ibushi ne sera pas renvoyé. Il sera cependant financièrement sanctionné de 10% de son salaire au cours des trois prochains mois. Takami Ohbari a subi la même sanction. un autre officiel qui lui n’a pas vu son nom être révélé a reçu la même pénalité.