Miro compte bien devenir World Champion de l’AEW3 min de lecture

Miro, a-t-il vraiment les moyens de ses ambitions ?

On sait que Miro aime faire grand bruit dans la presse spécialisée. Le buzz ayant toujours servi les intérêts des lutteurs, Miro utilise à bon escient les réseaux sociaux afin de provoquer ce push qui lui manque pour venir titiller la ceinture tant convoitée qui manque à son palmarès.

Conjugué au souhait des fans pointant du doigt que le Bulgare mérite le titre ultime de la compagnie, Miro fait tout pour paraître plus authentique encore. Outre sa gimmick de streamer sur Twitch, le compagnon de Lana n’a d’yeux que pour la Superstar de la WWE, John Cena, si l’on en croit son entrevue accordée à talkSPORT.

Son immense respect pour John Cena

Presque tout ce que je fais sur le ring, c’est grâce à John Cena. Nous avons vu peut-être 10, 15 ou 20 matchs à la télévision que j’ai eus avec lui, que ce soit au PPV, à la télévision ou autre, mais ce que les gens ne savent pas, c’est que j’ai fait à peu près 1 000 matchs avec lui hors caméra. C’est là où j’ai le plus appris. Qu’en plein bottage de fesses, les gens scandent un truc, je sais qu’il va essayer de le faire pour satisfaire ces gens, donc il va tout faire pour trouver un truc à faire et vous dire comment lui répondre. Tout est question de psychologie que vous apprendrez avec lui. Il faut juste savoir comment prendre son temps. Au delà d’au moins la moitié de tout ce que je sais, je l’ai appris de Cena en bossant avec lui. Je ne pourrai jamais être assez reconnaissant envers lui pour tout ce qu’il a fait pour moi. Mais même aujourd’hui, je continue à respecter John. Son éthique de travail reste inégalé. Et à présent, quand je fais des trucs d’acteur, je lui envoie des SMS de temps à autre histoire d’avoir des conseils dont il n’est pas, mais alors pas, du tout avare.


Son Dream match contre Samoa Joe

Je respecte tellement[Samoa] Joe. C’est un botteur de fesses en puissance, à tel point que que j’adorerais l’affronter et enfin pouvoir lâcher les gaz avec ce classic match. Wardlow est le plus jeune du groupe. Il a encore beaucoup à apprendre. Il est grand, il est fort, il a le public derrière lui, mais il y a une différence entre être sur la route pendant 10, 12, 15 ans et à une fréquence soutenue. Il est une ode aux powerbombs or whatever comment ça s’écrit, mais une fois que vous vous décidez à vous mesurer contre un de ces grands gars comme moi ou Joe, que vous galérez à claquer des powerbombs qui se respectent, alors va falloir revoir vos plans, mon gars. C’est quoi le deuxième mouvement que tu maîtrises le mieux ? Et le troisième ? C’est là que les choses se corsent.