Ric Flair explique son retour sur le ring et rassure les fans4 min de lecture

 

Alors que l’on sait que les anciennes gloires ont toujours du mal à définitivement raccrocher les bottes, il semblait pourtant que toutes les perches tendues par Ric Flair n’aboutirait pas et que le vétéran de 73 ans ne lutterait plus jamais. Grosse erreur, le Nature Boy remontera le 31 juillet prochain sur un ring pour un match non-encore déterminé.

Lors du dernier épisode de son podcast To Be The Man, Flair a expliqué sa volonté de remonter sur le ring mais a surtout cherché à rassurer les fans inquiets de le voir revenir:

Je voudrais m’adresser aux 30% des gens qui s’inquiètent de me voir remonter sur le ring et lutter à nouveau. Tout d’abord, je vous assure j’ai été sur le ring récemment bien plus que ce que vous avez vu sur les réseaux sociaux. Je dois encore être plus rapide. Je suis aujourd’hui dans une meilleure condition physique qu’avant. Je m’entraine avec Rob, l’entraineur personnel de John Cena. Je n’ai jamais été en aussi bonne forme de ma vie, notamment en termes de cardio. Je n’ai jamais été un gars centré sur l’apparence physique parfaite, je lutterais avec un t-shirt. Je peux vous assurer que dans deux mois et demi, je vais faire une prestation clinique et montrer ce qu’est la vraie lutte et ce que la lutte devrait être. Je ne serais jamais capable de faire un moonsault, béni soit ceux qui peuvent. Je n’ai jamais été capable de faire plein de trucs mais travailler les punches, les kicks, les fondamentaux qui font la différence entre être bon et être excellent, je suis bon là-dedans. Je sais que les gens vont dire « Holly Shit ». Ceux qui doutent vont dire « Holly Shit ». Personne ne me mettra dans une position dans le but de me voir échouer (…)

Pour les gens qui ne me suivent pas sur les réseaux sociaux, ils ne voient pas tout l’argent que je me fais avec Cameo (plateforme de dédicaces payantes). J’ai de quoi vivre aisément le reste de ma vie. Je viens tout juste de faire une publicité pour une clinique de rajeunissement. Une autre pour Car Shield. Tout va bien dans ma vie. Je n’ai pas besoin d’argent mais j’aime la gloire. Je ne refuserais jamais d’avoir la chance de me mettre en avant et je compte faire cela. C’est ce que j’ai fait toute ma vie. Vous savez le nombre de fois où j’ai été mis à l’écart et critiqué par les promoteurs depuis que Jim Crockett Promotions a fermé ? (…) J’ai failli mourir il y a quatre ans, je porte un peacemaker pour le cœur, j’ai failli mourir d’un caillot sanguin. J’ai eu quatre opérations cardiaques ces dernières années. Je vais bien et je déciderais de moi-même comment je veux m’en aller (de cette terre). Cela n’est pas une question d’argent. Je toucherais toujours beaucoup d’argent parce que tout ce que touche Conrad (Thompson, le co-host de son podcast et ami) se transforme en or. Je vais faire ce que j’ai fait toute ma vie. Je regarde de la lutte tous les jours parce que j’adore ça et je respecte les gars (…)

J’ai appelé le cardiologue dans lequel j’ai le plus confiance. Je lui ai dit ce que je voulais faire. La seule chose qui m’inquiétait était d’avoir suffisamment de sang dans mon peacemaker. Il m’a dit « Ric, il y a suffisamment de tissus cicatriciels autour du peacemaker, je pense que cela va tenir. Si tu veux le faire, vas-y ». Mon autre inquiétude, que je n’avais plus eu depuis un long moment, sont les vertiges. J’ai des problèmes d’oreille interne et je n’en avais plus eu depuis que j’ai affronté Edge dans un Ladder Match (un TLC Match plus précisément en 2006). J’ai aujourd’hui plus confiance en moi que lorsque j’ai affronté Shawn (Michaels lors de son Retirement Match de Wrestlemania 24 en 2008).