Ric Flair valide la dernière sortie de CM Punk3 min de lecture

Ric Flair valide totalement la sortie de CM Punk durant la conférence post-All Out.

Il s’est passé des choses pas très nettes en coulisse et le Président de l’AEW, présent aux côtés de CM Punk pour s’essayer au jeu des questions et réponses. Tony Khan s’est efforcé de rester stoïque face aux invectives de CM Punk à l’endroit de quelques membres du roster.

Parce qu’enterrer publiquement les vice-présidents exécutifs de la compagnie n’est pas chose aisée à encaisser en tant que président de la deuxième compagnie la plus influente des Etats-Unis. Il se pourrait, bien sûr, que ce ne soit là qu’un habile stratagème créant l’illusion d’un malaise qui n’en est finalement pas un. Rien ne les arrête, tant que le buzz suscité puisse parvenir à enfumer le public. Pourvu que tout le monde n’y voit que du feu. Après tout, ce serait de bonne guerre.

Mais au fil des jours, il est devenu clairement manifeste que le conflit déclenché par CM Punk lors de la tristement célèbre conférence de presse post-All Out est malheureusement bien réel. L’AEW ne s’est pas privé d’une telle occasion pour dépouiller Punk, Kenny Omega et les Young Bucks de leurs ceintures respectives en l’espace de 72 heures, mettant fin — au passage — à la rivalité « Best in World » avec MJF, bien qu’une nouvelle blessure du vétéran le priverait des rings durant un temps encore indéterminé.

Il se pourrait même que CM Punk ne puisse jamais effectuer le moindre retour, du moins en tant que catcheur, devant les caméras de l’AEW. même rétabli. Selon Wade Keller pour le PWTorch.com, CM Punk devra faire amende honorable.

Mais pour plaire au Nature Boy, un lutteur professionnel se doit de garder son côté rebelle. C’est ce qu’il nous fait comprendre via la dernière édition de son podcast, To Be The Man.

Je suis cette affaire depuis pas mal de temps maintenant. C’est plutôt divertissant. C’est le fun que les fans recherchent, alors c’est le divertissement qu’on leur donnera. Et Punk leur en donne tant. Il crée le buzz en ce moment et il n’a pas peur de le dire… J’ai aimé la façon avec laquelle il a exposé ses revendications. Il y avait aussi Harley Race qui causait. Je ne sais pas si c’est grave hardcore, mais [rires] j’adore ça. C’est un truc de la vieille école, ça c’est vrai, ça. Si vous avez un problème avec moi, je ne serais pas très loin, ici même entre ces quatre murs.

En vrai, j’ai pensé que c’était plutôt cool d’après ce que l’on m’a rapporté. Et je ne sais pas qui a remporté le match ou qui a fait quoi, mais le fait que Punk ait raconté « Je suis juste ici à l’intérieur du building si vous me voulez me chercher,’ ou un truc du genre, non mais quel kiff. Ce n’est probablement pas ce que Tony [Khan] ou autre veuille écouter, mais s’il a le courage de dire ça et qu’il éprouve un tel ressentiment contre quelqu’un, hé, je ne lui porterais guère ombrage.