Rocky Romero raconte les coulisses du rapprochement entre l’AEW et la NJPW2 min de lecture

 

Au lancement de l’AEW début 2019, il était rapporté que la nouvelle compagnie avait cherché à tisser un partenariat avec la NJPW. La promotion japonaise avait cependant mis un stop à ce projet et semblait avoir encore en travers de la gorge les départs de Kenny Omega, Cody Rhodes et des Young Bucks. Trois ans plus tard, forcé de constater que la donne a fortement changé avec la tenue du show commun Forbidden Door. Inévitablement, la question sur les conditions de ce rapprochement se posent. A l’occasion d’une interview pour Instinct Culture, Rocky Romero de la NJPW est venu apporter des précisions.

Le portoricain confirme que la promotion japonaise n’avait guère apprécié ces départs et n’avait donc nullement envie de s’associer à l’AEW pour son lancement. Romero précise que c’est l’ancien président de la compagnie Harold Meij qui avait édicté cette position. La NJPW était par ailleurs déjà en partenariat avec la CMLL et la ROH et ne nécessitait pas vraiment de se presser. Il est également souligné que Kenny Omega, Cody Rhodes, les Young Bucks et les SoCal Uncensored avaient également quitté la ROH, la NJPW a donc préféré ne pas brusquer un un partenaire et a préféré attendre de voir comment l’AEW allait évoluer.

Romero révèle que c’est Kenny Omega qui a fait le premier pas vers la NJPW après une période sans discussion. Le canadien l’a ainsi contacté en soulignant que Jon Moxley travaillait pour les deux promotions. Celui-ci avait un programme pour NJPW Strong avec KENTA. Omega a donc suggéré de choquer tout le monde en faisant apparaitre le japonais à l’AEW pour venir continuer la rivalité. La relation entre les deux promotions aurait vraiment débuté à partir de ce moment-là.

L’employé de la NJPW explique qu’il y a environ 10 mois avant Forbidden Door, il a envoyé un message à Tony Khan pour suggérer un show commun. Les deux ont alors perpétuellement continuer à alimenter ce sujet et faire en sorte qu’il voit le jour. Romero se souvient que le tout premier match évoqué était que le titre IWGP World Heavyweight soit défendu dans un 4-Way comprenant Kazuchika Okada, Jay White et Hangman Page. Le portoricain dit cependant ne plus se souvenir si Adam Cole était dans le plan initial ou non.