Taz explique l’absence de push pour certains lutteurs1 min de lecture

A chaque fois ou presque qu’un lutteur quitte
une grosse structure, l’une des principales raisons avancées est le manque de soutien et le manque de push de la part de son précédent employeur. Invité de l’émission Superstar Crossover, le vétéran Taz est venu apporter une explication à ces situations qui se multiplient … en dédouanant notamment les compagnies:
 
Depuis 30 ans que je suis dans le business, souvent lorsqu’il s’agit de lutteurs non-pushés autant qu’ils le voudraient, souvent le problème vient d’eux et de ce qu’il se passe en coulisse. Cela peut être dû à un problème de comportement. Je ne dis pas que vous devez embrasser des derrières mais de la façon dont vous vous comportez. J’ai vu de nombreux jeunes talents, garçons comme filles, agir comme cela et nuire à leur push. S’il devient difficile de travailler avec vous, c’est la réponse que vous recevez.

Quand je suis arrivé à l’AEW, j’étais retraité et juste un commentateur. Je peux cependant vous dire que l’aura là-bas était différente, c’était une vibe différente. Il n’y avait pas de coups de couteau dans le dos où toutes ces choses, c’est toujours le cas aujourd’hui, et c’était génial. C’est l’aura qui se dégage de la compagnie. Vous avez interviewé Tony Khan, vous savez donc de quel type il s’agit. Tout démarre du sommet et c’est pour cela que notre endroit est le meilleur pour travailleur, du moins de mon opinion.