Un membre de la DX balance sur la nWo2 min de lecture

Réunion de la DX

Road Dogg, ancien membre de la stable D-Generation X, pense fermement que la nWo s’est noyée en tentant d’ajouter une pléthore de membres. Au lieu de surfer sur la vague des teams populaires ancrées dans la culture catchesque, la faction n’a fait que prendre l’eau.

Au cours de l’émission ‘Insight’ de Chris Van Vliet, le Hall of Famer de la WWE a déclaré que les dirigeants de la WCW ont « bousillé » le New World Order en y incluant des membres à chaque fois qu’ils le pouvaient.

Cela a beaucoup nui à l’attrait de la faction et a fini par amoindrir son prestige dans des émissions comme Nitro, Thunder et les pay-per-views de la WCW.

La WCW avait fait en sorte de serrer les rangs de la NWo très rapidement, puis a décidé de diviser l’écurie en plusieurs groupes à la télévision. Hollywood Hogan avait son gang de la NWo, le « Black & White », et Kevin Nash dirigeait plus tard le « Wolfpac » aux couleurs rouge et noir.

Roadie a terminé en reconnaissant que le seul changement notable au sein de la D-Generation X fut le départ de Shawn Michaels en 1998 et les ajouts de Dogg, Billy Gunn et X-Pac la même année.

Par là, Roadie estime que son groupe avait une direction créative beaucoup plus claire que ses rivaux. Qui plus est, la DX était doté d’un véritable esprit d’équipe. Difficile de ne pas admettre ensuite que l’on est évidemment peu objectif par ces propos auto-élogieux.

Triple H, Sean Michaels, Diesel et Razor Ramon