Résultats – APC/wXw Fight For Paris II – 10 juillet 20229 min de lecture

 

Il y a deux ans juste avant que l’épidémie de covid ne devienne à ce point un sujet d’actualité, l’APC avait décidé de son lancer son tournoi Fight for Paris qui avait sur le papier l’objectif de proposer un plateau avec ce qu’il se faisait de mieux en Europe. Pour la première édition en 2020 et pour simplifier l’organisation, un rapprochement avec la wXw avait eu lieu. Lors de la première édition, c’est donc David Starr qui avait remporté le trophée au Studio Jenny de Nanterre avant d’être emporté par le Speaking Out quelques mois plus tard. Aujourd’hui, l’APC a tenu la seconde édition de son Fight For Paris toujours en partenariat avec la wXw. Le format du tournoi avait cependant été modifié et cela n’a pas été annoncé pendant le match. Fini le format quart-demi-finale, place maintenant à 4ème demi-finales et un 4-way pour la finale (enfin sur le papier …).

 

  • Fight For Paris II – Demi-Finale: Kuro def. Levaniel

Initialement, Kuro devait affronter The Rotation mais l’allemand s’est pêté le genou lors d’un précédent show à Paris. C’est don Levaniel, l’une des valeurs montantes de la wXw, qui est venue prendre sa place. L’adepte de la philosophie Liebe (Amour en français) a été le premier à rejoindre le ring. L’allemand a pris le micro pour une courte promo où il a montré qu’il connaissait quelques mots de français. Il a ensuite refait sa promo en anglais puis en allemand. Kuro remporte cependant le premier des affrontements APC/wXw avec une sorte de Powerslam.

 

 

  • Fight For Paris II – Demi-Finale: Aigle Blanc vs. Robert Dreissker finit en Double Décompte Extérieur

Bien que représentant l’APC, Aigle Blanc a également la particularité d’être un régulier de la wXw. Il affrontait ainsi le Coach Robert Dreissker qui s’occupe du Dojo de la wXw et qui était en finale du dernier 16 Carat Gold contre Jonathan Gresham. Dreissker impose sa force physique en début de match avant que le fight devienne incontrôlable aux abords du ring. L’arbitre arrive au compte de 10 et annonce que le match est fini. Il est par la suite précisé que les deux participants accèdent à la finale.

 

  • WxW Unified World Wrestling Championship: Tristan Archer (c) def. Christianium Le Surrealiste par DQ

Il s’agissait d’un match Champion vs. Champion vu que Christianium est le champion de l’APC, mais seule la ceinture de la wXw était en jeu ici. Avant que le match ne commence, le GM de l’APC Pete Balek apparait en vidéo pour une grande annonce. Si Archer l’emporte dans ce match, il se qualifie également pour la finale de Fight For Paris II. Balek précise également qu’à partir du prochain show du mois d’octobre, Christianium défendra sa ceinture à chaque évent. La fin de match voit Archer pousser son adversaire qui passe proche de la collision avec l’arbitre qui se protège de l’impact. Christianium revient vers son adversaire mais Archer lui attrape la jambe et simule que son challenger lui porte un low blow. L’arbitre se retourne à ce moment-là et est trompé par le champion wXw qui retient son titre par disqualification. Post-match, Archer met un low-blow à Christianium avant de lui appliquer son finisher.

 

 

  • Fight For Paris II – Demi-Finale: Maggot def. Thiago Montero

Maggot avait déjà pris au double show Fight for Paris de 2020 mais dans un match hors-tournoi où il avait alors victorieusement défendu son titre par équipe de la wXw contre … l’équipe de Montero. aujourd’hui, Maggot revient en tant que gros babyface et Montero est heel avec son attitude macho envers sa manager. Malgré cela, cette dernière essaiera à plusieurs reprises de l’aider en intervenant. Montero finit par lui demander de monter sur le ring pour qu’elle tienne Maggot. l’allemand se sort cependant de la tenaille et Montero s’arrête juste avant de frapper sa manager. Montero esquive ensuite un Spear qui touche finalement la manager sans nom. Montero veut en profiter pour finir le combat mais se fait contrer et se prend un Stunner pour le compte de trois.

 

  • Fight For Paris II – Demi-Finale: Jurn Simmons def. Rick Salem

Il s’agissait d’un retour au Studio Jenny pour le néerlandais Simmons qui était venu pour un show en 2014 (il avait alors des cheveux). Salem débute le match avec sa boule de cristal en disant qu’il a vu l’avenir et qu’il sait tout. Le lutteur de la wXw prend à son tour la boule et dit qu’il voit « que Salem va se faire botter le derrière ». Dans un match globalement maitrisé par l’imposant néerlandais, Simmons place un combo Dropkick puis Codebreaker pour se qualifier. Tristan Archer arrive ensuite et dit que cela fait plusieurs shows que Salem le déçoit. Il lui avait mis un challenge au précédent show et Salem a échoué et pour cela il l’a exclu du groupe La Formation Archer. Ce soir … il est cependant fier car Salem a tenu tête à un ancien triple champion de la wXw et il est passé proche de la victoire. Archer lui propose de revenir dans le groupe. La suite était assez facile à envisager. Salem est plus que partant mais se prend un low-blow par Archer qui repart en lui crachant dessus.

 

 

  • Singles Match: Peter Tihany def. Falco

Match bonus avec la présence surprise du hongrois Tihany qui faisait son retour à l’APC. Face à lui, le nouveau rookie de la compagnie français Falco qui cherche toujours sa première victoire. Dans un match court, marqué par des restholds et une domination presque constante de Tihany, le hongrois ne l’emporte cependant que par roll-up.

 

  • Tag Team Match: Joseph Fenech Jr. et Mecca def. A-Buck et R1

Dans chaque camp on retrouvait une association entre un vétéran du circuit français et un rookie de l’APC. A-Buck est l’ancien double champion de l’APC alors que Fenech Jr. est le repackaging sans masque d’un lutteur bien connu des fans. Fenech Jr. et Mecca attaquent d’ailleurs leurs adversaires pendant l’entrée de ceux-ci. Les deux premières minutes seront d’ailleurs un fight autour du ring avant que les participants ne montent dessus pour démarrer officiellement le combat. Le moment le plus over du match et du show même viendra de l’arbitre. Lassé de voir que Fenech Jr. trichait sur ses soumissions en tenant les cordes, l’homme en noir et blanc donnera un coup de pied dans le bras du lutteur pour le faire lâcher. Fenech Jr. s’énervera contre lui et l’arbitre le repoussera au point de le faire sortir du ring. Fenech Jr. reviendra encore plus énervé mais A-Buck lui portera une Clothesline pour mettre fin à la séquence avec l’arbitre. Meccha va par la suite chercher une chaise dans le public pour la donner à son coéquipier mais Fenech Jr. ne va au final pas s’en servir sur les ordres de l’arbitre. Finalement après une séquence pour repousser A-Buck, Fenech porte un roll-up sur R1 pour la victoire des heel. Possiblement le meilleur match de la soirée.

 

 

  • Singles Match: Calypso def. Baby Allison

L’allemande Baby Allison est l’actuelle championne féminine wXw. Calypso est pour sa part la seule lutteuse active du roster de l’APC et affronte donc toutes les femmes qui passent au sein de la promotion, comme Amale au précédent show. Calypso montre d’ailleurs dorénavant une attitude de heel, n’hésitant pas à provoquer à plusieurs reprises son adversaire. Cela lui réussira plutôt vu qu’au bout de 5 minutes (match le plus court de la soirée), elle battra la championne de la wXw avec un Double Stomp de la troisième corde. Calypso pose ensuite avec la ceinture wXw en guise de défi.

 

 

  • Fight For Paris II – Finale (Eliminations Match): Tristan Archer def. Jurn Simmons, Aigle Blanc, Robert Dreissker, Kuro et Maggot

Après un spotfest très appréciable en début de match, la première élimination aura lieu au bout de 7 minutes. Aigle Blanc sort l’actuel champion wXw Shotgun Maggot avec une sorte de Death Valley Driver. Le masqué français enchaîne avec un Piledriver puis un 630 sur Kuro qui s’en sort miraculeusement au compte de deux. Simmons fait alors son retour et porte un Piledriver sur Aigle Blanc pour sortir le français. Le néerlandais se prend dans la foulée un roll-up d’Archer avec Dreissker venant aider à maintenir le tombé pour éliminer Jurn Simmons. Kuro fera à nouveau preuve de résilience quand il se prendra le Splash de Dreissker de la troisième corde pour un nouveau near fall. Finalement Robert Dreissker finit par en avoir assez. Il va chercher la ceinture wXw et frappe Archer puis Kuro avec pour se faire disqualifier. On peut dire que Dreissker prend mal cette décision et porte un Spear à l’arbitre. Rick Salem fait alors son retour sur le ring pour insulter Archer. Salem attrape la ceinture laissée sur le sol … et frappe Kuro avec, Archer n’ayant plus qu’à faire le tombé à l’arrivée d’un nouvel arbitre. Archer remporte donc un tournoi auquel il ne prenait pas part encore une heure auparavant. Post-match, Salem s’en prend à Kuro et Archer veut se joindre à la fête mais frappe accidentellement Salem. Kuro veut porter un Dropkick à Archer mais c’est à nouveau Salem qui se le prend.