Résultats GCW Don’t Talk To Me du 20 janvier 2023

Résultats GCW Don't Talk To Me du 20 janvier 2023

 

La Game Changer Wrestling a démarré un weekend chargé. Ce vendredi la GCW était à Concord (Caroline du Nord). Ce samedi ce sera Huntsville (Alabama). Enfin dimanche ce sera Florence (Alabama) pour un show co-produit avec la promotion locale de la New South.

 

Comme à chaque fois cette semaine, le show démarre par un hommage au défunt Jay Briscoe. Ce dernier et son frère Mark avaient fait 14 apparitions à la GCW entre octobre 2021 et septembre 2022. Cela leur avait permis de remporter à trois reprises le titre par équipe de la promotion. Le champion GCW Nick Gage est là pour rendre hommage à Jay Briscoe et comme le veut la tradition, les 10 coup de cloches ont été sonnés.

 

  • Nick Wayne def. Arez

La jeune pépite de 17 ans continue d’être particulièrement utilisée par la GCW. Pour l’occasion, Wayne affrontait le mexicain de l’AAA/PWG/MLW Arez. Celui-ci connait bien la GCW mais est habituellement utilisé dans des 3 vs. 3 Lucha Matchs. Wayne s’est illustré avec un dive sur son adversaire à l’extérieur. Le combat revient sur le ring et Wayne ne peut obtenir de compte de trois. Arez lui répond avec un Brainbuster. Wayne parvient cependant à reprendre le momentum et placer un Clout Cutter de la seconde corde pour la victoire. Après le match, les deux compétiteurs se félicitent.

 

 

  • Blake Christian def. Andrew Everett

Everett est l’ancien catcheur d’Impact Wrestling et de la PWG. Il est également originaire de Caroline du Nord. La GCW fait donc souvent appel à lui quand elle vient dans l’Etat. Cela était ainsi déjà le cas en aout dernier. Il affrontait cependant cette fois l’un des réguliers de la GCW. Celui-ci a enfin finalisé son heel turn en attaquant Masha Slamovich plutôt cette année.

Après s’être battu à l’extérieur, les deux hommes reviennent sur le ring. Christian pense avoir le dessus mais n’obtient qu’un compte de deux. Everett répond avec un Chokeslam. Le local prend ensuite de la hauteur et part pour son Shooting Star Press qui touche. Christian se relève cependant et place par la suite un Stomp qui lui donne le compte de trois. Par la suite, Christian va chercher une chaise sous le ring. il place la tête de son adversaire dedans puis porte un violent coup de genou dessus.

 

  • Jordan Oliver def. Kerry Morton

On continue la série de match façon « un régulier de la GCW contre un invité ». Kerry Morton est le fils du légendaire Ricky Morton et actuel NWA Jr. Heavyweight Champion. Il était présent en début d’année à la GCW pour ses débuts. Le public l’a tout de suite détesté et n’a pas apprécié qu’un représentant de la NWA vienne à la GCW. Alors que le fight était une nouvelle fois à l’extérieur, Morton a voulu porter une Chop à son adversaire. Oliver s’écarte cependant et Morton frappe le poteau du ring. De retour sur le ring, Morton parvient cette fois à placer plusieurs Atomic Drop à son adversaire. Oliver utilise cependant la chaise que Morton avait ramené et remporte le match grâce à cela.

 

  • Cole Radrick def. Cham Pain

Radrick est l’un des nombreux catcheurs que la GCW a fortement mis en avant en 2022. Il a même été GCW Extreme Champion pendant quelques mois. Son adversaire est cependant un inconnu complet même de ceux qui suivent bien le circuit Indy. Il s’agit cependant d’un vétéran de 54 ans. Il a notamment fait partie de la compagnie appelée Omega de Matt et Jeff Hardy avant qu’ils ne rejoignent la WWF. Alors que Radrick était dominé, il commençait petit à petit à reprendre l’avantage. Pain le coupe cependant dans son élan avec un Reverse DDT. Radrick voit sa tentative de Cutter esquivé mais touche avec un Moonsault depuis la seconde corde. Radrick suit avec un roll-up pour le succès.

 

 

  • GCW Tag Team Championship: Los Mazisos (Miedo Extremo et Ciclope) (c) def. The Ugly Ducklings (Rob Killjoy et Lance Lude)

Les Ugly Ducklings sont probablement l’équipe phare de Caroline du Nord avec les WorkHorsemen (Anthony Henry et JD Drake). Eux aussi étaient déjà là en aout dernier pour une défaite contre Allie Katch et Dark Sheik. Les UD sont d’ailleurs plus largement un clan dont fait notamment partie Colby Corino même si les UD catchent surtout à deux. Les mexicains sont des fighting champions. En trois mois de règne, ils ont défendu leurs ceintures à presque tous les shows de la GCW et même en Indy au Mexique.

C’est un affrontement tout de suite plus violent que les précédents. Lude a ainsi été envoyé sur une pile de chaises. Lude et Extremo ont également été envoyés à travers une porte se trouvant dans un coin du ring. Ciclope est allé chercher une chaise et l’a utilisé contre ses challengers. Lude continue de morfler et est envoyé à travers deux portes à l’extérieur. Les Mazisos portent ensuite un Doomsday Device, le finisher des Briscoes, à Killjoy. Ce dernier se relève cependant. Ciclope achève cependant Killjoy avec un Canadian Destroyer sur deux chaises peu après.

 

  • Scramble Match: Axton Ray def. Jimmy Lloyd, Yoya, Marcus Mathers, Zenshi et Terry Yaki

Que serait un show de la GCW sans son habituel 6-Way Scramble match, généralement placé après la pause. Comme souvent, on retrouve Lloyd dans ce match lui qui est le seul régulier de la promotion. Ray, Yoya et Mathers sont eux des réguliers souvent vus mais pas toujours présents. Les amoureux de la Chikara seront également contents de retrouver Zenshi, l’ex-Shynron de la défunte promotion de Mike Quackenbush. Comme à chaque fois c’est un gros spotfest match. On a droit à l’habitude spot où chacun fait un dive avec le groupe à l’extérieur. Après un retour sur le ring cependant, Ray porte une Powerbomb à Yaki pour obtenir le compte de trois.

 

  • BUSSY (Effy et Allie Katch) def. Charles Mason et Parrow (w. Billy Dixon)

Premier match avec une histoire de la carte. Mason est un heel qui a attaqué Katch il y a plusieurs mois et qu’il l’a battu lors de leur 1 vs. 1 de novembre. Le mois suivant, Mason était dans un 1 vs. 1 contre Effy qui s’est terminé en no contest. Katch et Dark Sheik sont venus en support d’Effy mais celui-ci a bénéficié de l’aide d’une montagne de muscle masqué. Celui-ci a détruit les trois faces avant de révéler son identité. Il s’agissait donc de Parrow notamment vu à la NWA. Effy, Katch et Sheik sont des fiers représentants de la communauté LGBT. Parrow a lui aussi fait son coming-out et c’est donc surprenant de le voir associé à Mason contre eux.

 

 

Pour ce match, Dixon accompagnait Mason et Parrow. Lui aussi a fait son coming-out. Pendant le match, Effy a mis ko Parrow avec un coup de chaise sur la tête. Mason se retrouve en deux contre un et morfle. Parrow revient cependant et porte une Suplex à Effy sur une porte à l’extérieur qu’avait placé Dixon. Sur le ring, Katch se libère d’un Sleeper de Mason. Ce dernier répond cependant avec un Chokeslam mais n’essaie pas de faire le tombé. Dixon monte sur le ring avec une chaise mais frappe accidentellement Mason avec, donnant alors la victoire à Katch.

Post-match, Mason est furieux contre Dixon. Il veut que ce dernier le supplie pour son pardon. Mason révèle également qu’il paie les factures médicales de la mère de Dixon, d’où la présence de ce dernier à ses côtés. Dixon a trop peur pour sa mère et accepte d’embrasser le pied de Mason. Le segment se conclut avec Parrow attaquant Dixon.

 

 

  • Tony Deppen def. Ricky Morton

Après le fils, le père. le vétéran de 66 ans connait bien la GCW maintenant. Depuis 2019, il a ainsi eu des matchs 1 vs. 1 contre Joey Janela, Atticus Cogar, Effy, Matt Cardona et donc maintenant Deppen. Ce dernier prend d’ailleurs le micro avant le match pour dire qu’il ne respecte pas l’ancien de prolonger sa carrière. Le match sera d’ailleurs beaucoup centré sur le manque de respect de Deppen envers le vétéran. Il le frappera notamment avec une canette de bière. Morton lui répondra cependant avec deux Clotheslines avant de se prendre un coup de genou au visage. Malgré ses 66 ans, Morton parvient à porter un Canadien Destroyer. Deppen triche cependant en posant ses pieds sur les cordes au moment d’un tombé pour l’emporter.

 

  • Second Gear Crew (Mance Warner et Matthew Justice) def. Revolt! (Caleb Konley et Zane Riley), The Reject (John Wayne Murdoch et George South) et Lucky Ali/Bojack

Les SGC sont la seule équipe régulière de la GCW de ce match. Murdoch est un autre habitué de la compagnie Indy mais n’était pas avec son coéquipier habituel Alex Colon. A la place, il faisait équipe avec un autre soixantenaire qu’est South. Lui aussi est originaire de Caroline du Nord et lui aussi était présent en aout dernier. Il a un personnage de vieux réac et pour l’occasion affrontait le très LGBT Effy qu’il ne comprenait donc pas. Les Revolt! sont probablement la 3ème autre plus grande équipe de Caroline du Nord. Ils avaient affronté et perdu contre les SGC en aout dernier. Enfin Lucky Ali et Bojack sont des réguliers de la DPW, la grosse compagnie de l’Etat qui s’est lancée l’an dernier.

Le final du match voit Murdoch installer une porte dans le coin mais Bojack l’envoyer à travers. Bojack et Ali ne sont pas une équipe habituelle et cela se voit. Ils ne sont pas d’accord sur qui doit faire le tombé sur Murdoch. A côté, Warner porte un Spear à South à travers une table dans un coin du ring. Warner porte un coup de genou au visage d’Ali et Justice y va de son Splash pour la victoire.

 

 

  • Hijo del Vikingo def. Gringo Loco

Grande nouveau au sujet d’Hijo del Vikingo. Son employeur de l’AAA a annoncé retiré la restriction qu’elle imposait aux promotions Indy. Dorénavant, les matchs du high-flyer star peuvent être montrés lors des iPPVs. Le champion de l’AAA a obtenu son visa pour les USA le mois dernier. Immédiatement il est allé à la GCW pour des succès contre Joey Janela et Blake Christian. Ces matchs n’étaient cependant pas sur le stream de la GCW diffusé sur Fite. Pour l’occasion, il affrontait le Mr. Lucha de la GCW qu’est l’américain Gringo Loco. Il s’agissait de leur premier affrontement 1 vs. 1.

Forcément c’est sans temps mort et Hijo del Vikingo montre pourquoi il a été classé #8 au PWI 500 de 2022. Le mexicain porte un 630 Splash à son adversaire à travers une porte à l’extérieur. De retour sur le ring, Loco reprend le momentum. Depuis l’un des poteaux, il place ainsi un Military Press. Vikingo lui répond cependant un avec un Poisonrana. Finalement le champion de l’AAA achève Loco avec un 630 Splash pour continuer sa streak.