Résultats – NJPW « Capital Collision » – 14 mai 20227 min de lecture

Dark Match
Nick Comoroto (. Aaron Solo) def. Kevin Knight

Kevin Knight était supposé affronter The DKC mais ce dernier a été changé de match suite au contrôle positif au covid de Trent Baretta. C’est donc Nick Comoroto de l’AEW qui a pris sa place pour continuer la rivalité entre le NJPW Dojo et The Factory.

Singles Match
Karl Fredericks def. Ren Narita

En parlant de Dojo, le Dojo de LA affrontait ici un représentant du Dojo du Japon. Fredericks s’est sorti d’un Sleeper et a suivi avec un Backcracker puis son Manifest of Destiny pour la victoire. C’est la première fois qu’il bat Narita en 1 vs. 1, il s’était incline les deux précédentes fois à la NJPW et à Strong. Après le match, QT Marshall et The Factory viennent attaquer le vainqueur et lui faire regretter d’avoir refuser d’intégrer leurs rangs. Ce moment se termine avec Marshall disant à Fredericks qu’ils se reverront à Philadelphie.

10-Man Tag Team Match
Team Filthy (Tom Lawlor, JR Kratos, Jorel Nelson, Royce Isaacs et Danny Limelight) def. Fred Rosser, The DKC, David Finlay, Yuya Uemura et Tanga Loa

The DKC a remplacé Ricky Romero dans ce match. Tom Lawlor est le champion NJPW Strong mais du coup ne défendait pas son titre lors de ce gros show. Il est actuellement en rivalité avec Fred Rosser (l’ex-Darren Young) a qui il a forcé de se raser la tête. C’est donc assez attendu en fin de match de voir Rosser porter un Chicken Wing au champion et les deux tomber hors du ring. Pendant ce temps-là, Liemight porte un Tornado DDT botché sur The DKC pour donner la victoire aux heels. Malgré la fin du match, les deux équipes continuent quand même de se battre.

Singles Match

Chase Owens def. The Great-O-Khan

Deux lutteurs habitués de la Brand japonaise de la NJPW qui s’affrontent donc en 1 vs. 1 aux USA. La dernière fois que les deux s’étaient croisés en 1 vs. 1, Khan était encore un young lion du nom de Tomoyuki Oka et comme veut la tradition pour les rookies au Japon, il perdait tous ses matchs. Owens a porté une Big Knee et un C-Trigger mais sa tentative de Package Piledriver est bloquée. Khan veut le surprendre avec un Eliminator mais c’est bloqué également. Owens part sur un roll-up avec les pieds sur les cordes et obtient le compte de trois comme cela.

8-Man Tag Team Match
TMDK (JONAH, Shane Haste et Mikey Nicholls) et Bad Dude Tito def. United Empire (Jeff Cobb, Aaron Henare, Kyle Fletcher et Mark Davis)

Les TMDK sont un clan d’australiens que l’on voyait notamment au Japon dans diverses promotions avant qu’ils ne finissent tous par signer à la WWE … et qu’ils se fassent tous renvoyer depuis. The United Empire est le clan de Will Ospreay qui a toujours été présenté fort à Strong. Comme souvent quand deux lutteurs sont en rivalité lors de ce type de matchs, les deux se retrouvent éloignés du tombé final et se battent à l’écart et c’est ce qui est arrivé à Cobb et JONAH. Pendant ce temps Nicholls et Haste s’occupent de leurs compatriotes australiens des Aussie Open (Fletcher et Davis) avant de faire le tombé victorieux sur Fletcher. Après le match et bien que lui soit californien, Tito rejoint officiellement les TMDK.

Singles Match
Brody King def. Minoru Suzuki

Bien que le show ait lieu dans l’Etat de Washington, la Californie est juste à côté et Brody King est originaire de là-bas et particulièrement over. Suzuki est lui over partout. Le vétéran japonais passe proche de conclure le match avec son Gotch Piledriver mais le représentant de l’AEW empêche cela. King parvient finalement à placer sa Gonzo Bomb pour suivre derrière avec le compte de trois. Enervé par ce résultat, Suzuki attrape un membre du staff au hasard et lui porte son Gotch Piledriver.

Singles Match
Tomohiro Ishii def. Eddie Kingston

Le mois dernier après qu’Ishii ait battu Minoru Suzuki, Eddie Kingston était apparu sur le titantron pour challenger le japonais pour ce show. Cela fut un combat de brawlers comme on pouvait l’attendre où Kingston est apparu plus over auprès des fans qu’Ishii. Après plusieurs Lariat, Ishii porte son Brainbuster sur son opposant pour remporter le match. Le vainqueur montre ensuite Kingston du doigt dans un mélange de preuve de respect et de volonté de s’affronter à nouveau.

Lio Rush, originaire de l’Etat de Washington, fait une apparition surprise à la grande joie du public qui lui chante « Welcome Home ». Il indique ne pas être encore médicalement autorisé à relutter mais quand ce sera possible, il va faire bouger la division Junior Heavyweight. Rush met ensuite en garde Robbie Eagles, Taiji Ishimori, Hiromu Takahashi et les autres, il va apparaitre à Strong, au Japon ou les deux deux très bientôt.

Tag Team Match
BULLET CLUB (Jay White et Hikuleo) def. CHAOS (Kazuchika Okada et Rocky Romero)

Trent Baretta devait donc retrouver son ancien leader des CHAOS mais le covid a donc empêcher cela. Après son apparition surprise, Lio Rush a rejoint Ian Riccaboni et Alex Koslov à la table des commentateurs pour ce match. Romero s’est pris le Blade Runner de White pour la victoire des heels. Le focus de ce match était la tension entre White et Okada destiné à voir prochainement les deux s’affronter pour l’IWGP World Heavyweight Championship du japonais. Hikuleo est venu surprendre Okada après le combat et permettre à White de lui appliquer un Blade Runner avant de le narguer en posant avec sa ceinture. Tanga Loa, le frère d’Hikuleo, arrive ensuite pour dire à ce dernier qu’il s’est retourné contre sa famille. Hikuleo retourne cependant en coulisse avec White sans l’écouter.

IWGP US Championship
Juice Robinson def. Hiroshi Tanahashi (c), Jon Moxley et Will Ospreay (w. Aaron Henare, Great-O-Khan et Jeff Cobb)

Juice Robinson a récemment pris part à une interview où il a fait savoir que son contrat à la NJPW se terminait et qu’il ne comptait pas prolonger. Tout cela était une feinte et le lutteur est apparu par surprise au dernier gros show de la NJPW pour révéler un heel turn et son intégration dans le clan Bullet Club. Afin de marquer ce changement de personnage, il est apparu avec une tenue différente et un theme song nouveau. Ce match a vu Moxley tenter de faire passer Tanahashi à travers une table avec son Death Rider. Le vétéran japonais le contre et lui porte son High Fly Flow à travers à la table à l’extérieur. Sur le ring, Ospreay veut en finir avec son Hidden Blade mais Robinson pousse l’arbitre sur la trajectoire avant de porter un low-blow puis une Death Valley Bomb pour être couronné nouveau champion.