Résultats NJPW x Stardom Historic X-Over du 20 novembre 2022

Résultats NJPW x Stardom Historic X-Over du 20 novembre 2022

Résultats NJPW x Stardom Historic X-Over du 20 novembre 2022

 

Voici les résultats du show NJPW x Stardom Historic X-Over. Le show se tenait à l’Ariake Arena de Tokyo. Le main event verra le couronnement de la toute première IWGP Women’s Champion. Le match opposera Mayu Iwatani à Kairi (ex-Kairi Sane à la WWE).

 

  • Prre-Show: Alex Coughlin, Clark Connors, Gabriel Kidd et Kevin Knight def. Kosei Fujita, Ryohei Oiwa, Yuto Nakashima et Oskar Leube

Souvent pour ses shows principaux, la NJPW aime faire s’affronter ses deux Dojos. Ici, le Dojo basé à Los Angeles a battu celui japonais de la compagnie. Il faut dire qu’ils sont également un peu plus expérimenté. A signaler dans ce match la présence de l’allemand Oskar Leube. Celui-ci a été formé en 2019 par Bad Luck Fale en Nouvelle-Zélande. Il est ensuite revenu chez lui en Allemagne à la wXw sous le nom d’Oskar Munchow. Ce show marquait son retour au Japon et ses débuts à la NJPW. C’est d’ailleurs Leube qui fera perdre son équipe suite à un Double Muscle Buster de Coughlin et Kidd. Après le match, le Dojo américain attaque son homologue japonais.

 

 

  • Pre-Show – Stardom Rambo Battle Royal: MIRAI def. Saki Kashima, Natsuko Tora, Hazuki, Koguma, Ruaka, Ami Sourei, Momo Kohgo, Hina, Rina, Waka Tsukiyama, Myu Amasaki, Saya Iida et Super Strong Stardom Machine (alias Saya Iida à nouveau)

Comme toutes les catcheuses de la Stardom ne pouvaient être bookées sur la carte principale, une bataille royale a été organisée. On retrouve principalement des rookies dans cette liste de 15 participantes. Comme elle l’avait déjà fait lors d’une bataille royale à la Stardom, Saya Iida a été éliminée avant de revenir avec une autre gimmick. Les éliminations pouvaient se faire également par tombé ou soumission. L’une des participantes les plus expérimentées, Saki Kashima a éliminé tour à tour Hanan, Hazuki, Ami Sourei et Miyu Amasaki. Le Final Three est ainsi composée de Kashima, MIRAI et Super Strong Stardom Machine. Kashima se fait cependant sortir sur un teamwork des deux autres. MIRAI remporte ensuite le match en battant SSSM.

 

  • CHAOS (Tomohiro Ishii, YOH, YOSHI-HASHI et Lio Rush) def. House of Torture (EVIL, SHO, Yujiro Takahashi et Dick Togo)
Lio Rush est officiellement un membre de CHAOS leadé par Kazuchika Okada depuis le 28 octobre dernier. Comme à leur habitude, la House of Torture a essayé de tricher autant que possible. Les CHAOS parviennent cependant à surmonter cela et à isoler Togo. Celui qui fait également office de manager se prend alors un teamwork de YOH et Rush pour la victoire des faces. Les deux membres de CHAOS seront d’ailleurs ensemble pour la prochaine World Tag League qui débutera dès demain.

 

  • Queen’s Quest (Saya Kamitani, AZM et Lady C) def. Donna del Mondo (Himeka, Thekla et Mai Sakurai)

Kamitani est le plus gros nom de ce match. Elle a en effet détenu le Wonder  of Stardom, l’un des deux titres principaux de la compagnie féminine, pendant presque toute l’année 2021. Pour sa part, Thekla est une catcheuse autrichienne qui est très rapidement partie au Japon en 2019. Elle a  rejoint l’Ice Ribbon avant de faire le saut pour la Stardom en janvier dernier. Après un brawl à l’extérieur, Kamitani prend de la hauteur et porte un 450 sur la rookie Sakurai pour le compte de trois.

 

  • Giulia et Zak Sabre Jr. def. Syuri et Tom Lawlor

Dans une interview, l’actuelle World of Stardom Champion et #1 Au PWI Women’s 150 Syuri avait dit que son rêve était de faire équipe avec Minoru Suzuki. Elle aura à la place l’ancien champion STRONG Openweight et ex-UFC Tom Lawlor. Syuri a également une histoire avec Giulia. C’est cette dernière qui l’a fait entrer à la Stardom avec le clan Donna Del Mundo. Syuri a cependant pris trop d’importance et est allée fondée en avril dernier le clan God’s Eye. Alors que les lutteuses se battent à l’extérieur, Lawlor place Sabre Jr. dans un Rear Naked Choke. L’anglais renverse cependant l’américain et obtient comme cela un compte de trois.

 

 

  • meltear (Tam Nakano et Natsupoi) et Suzuki Gun (Yoshinobu Kanemaru et Taichi) def. Black Desire (Momo Watanabe et Starlight Kid) et Suzuki Gun (El Desperado et DOUKI)
Natsupoi est une autre lutteuse amenée à la Stardom par Giulia et le clan Donna Del Mondo. Elle trahira cependant sa leader en juillet dernier pour finalement s’aligner avec sa rivale historique Tam Nakano. A signaler que meltear et Black Desire (un sous-groupe du clan des Oedo Tai sont en feud). Deux affrontements 2 vs. 2 ont eu lieu depuis le début du mois de novembre et ont tous tourné à l’avantage des meltear. Natsupoi et Kanemaru se sont illustrés en portant simultanément un double Mist accompagnés d’un double Dropkick de Nakano et Taichi. Taichi conclut ensuite le match avec son Black Mefisto sur DOUKI pour la victoire.
  • Hiroshi Tanahashi et Utami Hayashishita def. Hirooki Goto et Maika
Hayashishita est la petite merveille de la Stardom. Ses affrontements contre Syuri cette année sont évoquées pour être élus des MOTY. Maika a donné des coups d’avant-bras à Tanahashi. L’ace de la NJPW l’envoie cependant au sol peu après. Goto veut venir en aide à sa coéquipière mais Hayashishita vient lui porter un Slingblade. Tanahashi ne peut enchainer qu’il qe prend une Suplex de Maika. Il ne reste plus que les femmes debout. Hayashishita parvient alors à porter une Hijack Bomb sur Maika pour le compte de trois. après le match, Tanahashi et Hayashishita se partagent un moment d’air guitar.

 

  • United Empire (TJP, Kyle Fletcher, Mark Davis, Francesco Akira et Gideo Grey) def. Los Ingobernables de Japon (Tetsuya Naito, Shingo Takagi, Hiromu Takahashi, SANADA et BUSHI)

L’anglais Grey est le dernier membre à avoir rejoint l’United Empire en septembre dernier. C’est un ancien de la RevPro qui a notamment vu passer Will Ospreay et les Aussie Open (Fletcher et Davis). Grey veut d’ailleurs se mesurer à l’ancien IWGP World Heavyweight Champion Takagi mais cela ne se passe pas bien du tout pour lui. Finalement, les Aussie Open portent leur Coriolis sur BUSHI pour la victoire. Surprenant de voir l’United Empire sans Ospreay et Jeff Cobb parvenir à battre les Ingobernables comprenant pourtant leur leader Naito et Takagi.

 

  • The Great Muta et CHAOS (Kazuchika Okada et Toru Yano) def. United Empire (Jeff Cobb, Great-O-Khan et Aaron Henare)

The Great Muta est la grande star de ce match. Le vétéran fera en début d’année prochaine le dernier match de sa carrière. Pour l’occasion, il a pu faire un dernier match au sein de la NJPW, compagnie pour laquelle il a fait plus de 1 600 matchs. Il a également remporté à 4 reprises l’IWGP Heavyweight Championship. Khan a voulu se venger de Muta qui était intervenu dans son match du mois dernier. Il veut lui aussi lui cracher un Mist au visage. Muta l’aveugle cependant et Khan touche accidentellement Cobb à la place. Muta crache ensuite son Mist au visage de Khan. Henare veut sauver ses coéquipiers mais se prend un Dropkick et Rainmaker pour la victoire de son équipe.

 

 

  • IWGP US Heavyweight Championship: Will Osprey (c) def. Shota Umino

Ospreay détient cette ceinture depuis juin dernier et sa victoire sur SANADA alors que le titre était vacant. L’anglais avait d’ailleurs défendu cette ceinture deux semaines plus tard contre Orange Cassidy lors de Forbidden Door. Il affrontait donc le young lion Ren Narita qui est actuellement en excursion en Angleterre à la RevPro.

Ospreay a porté une Powerbomb et un OsCutter mais n’a obtenu qu’un compte de deux. Le champion reste sur sa lancée. Il porte un coup derrière la tête, des Superkicks et se prépare pour son hidden Blade. Cette attaque est cependant esquivée par Umino. Le challenger voit une fenêtre pour placer le Death Rider de son mentor Jon Moxley. Ospreay bloque cependant et parvient à porter son Hidden Blade suivi de son Stormbreaker pour conserver sa ceinture. Après le match, une vidéo est lancée. Kenny Omega annonce son retour à la NJPW et qu’il affrontera Will Ospreay à Wrestle Kingdom 17 le 4 janvier 2023.

 

 

  • Finale de tournoi pour le vacant IWGP Women’s Championship: KAIRI def. Mayu Iwatani

Afin de marquer le rapprochement entre la NJPW et la Stardom, il a été décidé de créer une ceinture commune aux deux promotions. C’est de cette manière que le label « IWGP » -utilisé pour la plupart des titres NJPW- a vu le jour. un tournoi de 7 lutteuses a ainsi eu lieu depuis le mois d’octobre et c’était l’heure de la finale. Iwatani est la pionnière de la Stardom. Elle est présente depuis le démarrage de la compagnie en 2011. KAIRI était une star de la Stardom avant d’aller tenter sa chance à la WWE. Officiellement revenue à la Stardom en mars dernier, elle ne catche cependant qu’occasionnellement.

Iwatani a porté un Tombstone et une Dragon Suplex pour un compte de deux. KAIRI reprend le momentum et enchaine les coups de coudd dévastateurs. Iwatani semble ko mais parvient à se relever au compte de deux. Iwatani parvient à placer une Crucifix Bomb mais à nouveau ce n’est pas assez pour l’emporter. La pionnière tente à nouveau une Dragon Suplex. Compte de deux. Troisième Dragon Suplex. Cette fois KAIRI est dans les cordes. KAIRI réussit à reprendre ses esprits. Elle prend de la hauteur et porte son impressionnant Elbow Drop pour remporter le match et le titre ! Emue par ce succès, KAIRI indique qu’elle acceptera n’importe quel challenge pour Wrestle Kingdom 17. Tam Nakano vient alors la défier.