Résultats – WWE SmackDown – 3 juin 202212 min de lecture

 

Ce soir c’est vendredi et le vendredi : c’est SmackDown Live ! On est en direct de Colombus dans l’état de l’Ohio pour ce dernier show qui vous le savez, sauf si vous vivez dans une grotte, est le dernier show avant le grand Pay Per View de ce mois-ci : Hell In A Cell qui au vu de sa carte doit évidemment vous faire rêver. Il fait extrêmement chaud cette nuit dans le sud-ouest de la France alors on va bien s’amuser et je vais essayer de pas crever pendant la nuit.

 

Quelques trucs prévus pour le show de ce soir en passant : Les Usos défendront leurs ceintures contre Riddle et Shinsuke Nakamura, y a un match féminin à plusieurs pour être la challengeuse numéro 1 et un petit retour de prévu avec notre cher et tendre Madcap Moss qui va venir régler ses comptes sûrement avec Happy Corbin. Un programme qui sur le papier n’a pas l’air aussi horrible que ça. Comme Ricochet devrait défendre son titre intercontinental la semaine prochaine comme annoncé par les dirt sheets on devrait sûrement se taper une petite promo à ce sujet-là aussi, enfin j’espère si les bookers ont pas encore oubliés l’existence de cette ceinture.

 

On commence le show avec le New Day qui sont plutôt bien accueillis par le public après leur victoire la semaine dernière contre le clan de Sheamus, Ridge Holland et Butch. On nous remontre d’ailleurs la victoire la semaine dernière. Ils parlent de ça d’ailleurs en se moquant un peu du nom de clan des trois guss, ils disent qu’ils les ont eu sur le dos pendant les dernières semaines mais qu’ils ont finis par l’emporter notamment avec l’aide de Drew McIntyre.

 

Ce dernier fait son entrée dans la foulée, il prend la parole pour dire que ça l’a fortement amusé de mettre la misère aux Brawling Brutes, quel nom de merde, il parle de Big E et souligne que personne ne l’a oublié. Il annonce ensuite qu’il va challenger et battre Roman Reigns à Clash of the Castle, le 3 septembre prochain au Pays de Galles. Il dit au New Day qu’ils peuvent toujours compter jusque là sur leur pote « Big D », pour ceux au fond qui captent pas les blagues américaines c’est une blague sur le fait qu’il ait potentiellement une grosse bite. Kofi et Xavier Woods le reprennent sur le fait de se faire appeler « Big D », ils lui ont fait un cadeau et ils sortent une boite arc-en-ciel, ce qui commence un peu à me faire flipper, McIntyre en sort un kilt avec marqué « Big D ».. tuez-moi. Heureusement les Brawling Brutes ont entendu mes supplications et se ramène avec un micro, Sheamus souligne qu’ils n’ont pas eu le temps de se préparer la semaine dernière donc ils devraient de nouveau s’affronter et Butch est déjà partis se taper.

 

  • Brawling Brutes (Sheamus, Ridge Holland & Butch) def. Drew McIntyre & The New Day (Kofi Kingston & Xavier Woods) 

Butch remplit son rôle d’attraction divertissante principale. Sur la fin du match ça se bagarre à l’extérieur avec Kofi, Holland, McIntyre et Sheamus. Les deux premier sont hors jeu et Sheamus vient décrocher un Brogue Kick monstrueux à McIntyre pour le mettre hors d’état. Butch essaye d’en profiter en courant droit vers Woods mais il contre en roll-up qui s’arrête à deux. Butch veut revenir à la charge mais Woods lui envoie un coup de pied dans l’estomac avant que Sheamus vienne faire la diversion pour permettre à Butch de placer le Bitter End pour le compte de 3.

 

On voit la victoire de Riddle et Nakamura à RAW pour gagner une opportunité aux titres par équipes puis on les retrouve en zone d’interview. La charmante demoiselle souligne que c’était la première fois qu’ils faisaient équipes et qu’ils ont gagné et que ce soir c’est le grand soir pour eux avec un match pour les titres par équipes. Riddle dit qu’ils ont passé la lune de miel, ça parle de Orton et de Boogs qui sont pas là et l’intervieweuse rappelle que leur dernière chance aux titres à chacun s’est mal passé. Elle remonte la défaite de Riddle et de Orton contre les Usos, c’est pas super sympa, et notamment l’acharnement de Reigns sur Orton qui a causé ses blessures. Riddle lui annonce que pour chaque souffrance qu’ils ont infligés à Orton, il va leur infliger le double.

 

 

Une nouvelle adversaire pour Ronda Rousey !

 

Adam Pearce est en backstage au téléphone et il semble vouloir raccroché quand il voit une personne rentrée, cette personne c’est Max Dupri qui lui vole son téléphone pour se présenter à la personne au bout du fil. Il dit qu’il a fait son travail de recherche de talents pour trouver quelqu’un qui pouvait représenter le show bleu partout même sur la plus grande scène du monde :  Wrestlemania. Il annonce qu’il a trouvé cette personne et qu’il va la ramener la semaine prochaine. Deux choses ; il faudrait dire aux bookers que le brand split c’est terminé et à Max Dupri d’arrêter d’approcher son visage aussi près de Adam Pearce parce que c’est particulièrement perturbant.

 

On voit rapidement un rewind du match de la semaine dernière entre Jinder Mahal, Shanky et les Los Lotharios qui l’ont emporté à cause de Shanky qui dansait.

 

  • Jinder Mahal (w/ Shanky) def. Humberto (w/ Angel Garza)

Match humoristique qui voit surtout Jinder Mahal gueulait après Shanky pour que celui-ci arrête de danser constamment. C’est d’ailleurs ce qui a faillit lui coûter le match après un excellent kick sur Humberto, il se fait prendre en roll up par Humberto avant de s’en sortir, derrière Shanky monte sur l’apron pour danser et Humberto est mécontent de la distraction sur l’arbitre et Jinder Mahal en profite avec un roll-up pour le compte de trois et une victoire en moins de deux minutes.

 

Derrière Shanky essaye de faire danser Mahal qui refuse et danse avec l’annonceuse qui semble trop heureuse de pouvoir montrer ses petits pas de danse au public de Colombus qui, à raison, s’en fout.

 

  • Six-Pack WWE Smackdown Women’s Challenger Match : Natalya def. Shotzi, Shayna Baszler, Raquel Rodriguez, Aliyah & Xia Li. 

Match extrêmement court pour l’enjeu et pour les superstars présentes, seulement cinq minutes, Ronda Rousey est présente à la table des commentateurs par ailleurs. Aliyah et Xia Li disparaisse sur des situations osef derrière Raquel se bat avec Natalya mais Shotzi intervient et se prend un finisher de Raquel qui s’apprête à remporter le match mais Baszler lui saute sur le dos pour lui porter une guillotine pendant ce temps-là Natalya vient prendre le pin sans hésiter sur Shotzi pour le compte de 3, ce sera donc Ronda Rousey contre la fille du regretté Jim Neidhart. Derrière petit stare-down entre Rousey et Natalya.

 

 

Madcap Moss revient pour réclamer vengeance.. sans ses bretelles !

 

On voit les évènements qui ont blessé Madcap Moss avec l’attaque barbare d’Happy Corbin qui a détruit son ancien ami avec le trophée André le Géant et un tweet de Madcap Moss particulièrement énervé soulignant que ce soir il n’y aura pas de blague, qu’il va venir pour botter le cul de Corbin. Dans la foulée on voit le segment de la semaine dernière de Corbin menaçant Moss. Ce dernier arrive dans l’arène en ambulance et sort par l’arrière de celle-ci d’ailleurs sans ses fameuses bretelles.

 

On a vite fait une promo qui annonce un 150ème retour de notre chère de Lacey Evans qui devait déjà revenir cette semaine à RAW mais qui a brillé par son absence. Elle devrait finalement revenir la semaine prochaine et à SmackDown, quelle chance.

 

Madcap Moss arrive sous une assez bonne pop et prend un micro pour rappeler ce qui lui ait arrivé ces dernières semaines, le fait qu’on lui ait mis une chaise autour du cou et qu’on lui ait refermé dessus violemment. Il dit que l’homme qui a fait ça c’est Baron Corbin, quelques huées viennent du public, pensant sans doute que ça serait la fin de Madcap Moss. Il veut donc dire quelque chose aujourd’hui : il avait raison. L’homme qu’il a connu comme Madcap Moss est parti, l’homme qui l’a supporté semaine après semaine a disparu parce qu’il l’a enterré. Madcap Moss ne pense qu’à une chose : frapper Corbin dans le visage de plus en plus fort. Il tease la foule en disant qu’il est sûr qu’ils veulent tous voir ça arriver ce soir ! Il demande à Corbin de ramener son cul ici avant qu’il ne vienne en backstage le trouver.

 

Corbin répond à son invitation et se pointe sur le stage, il s’excuse de devoir le dite mais souligne que Madcap n’est pas là pour se battre, qu’il n’ait la raison pour laquelle son ancien ami c’est déplacé que parce qu’il lui a manqué. Il considère que Madcap est là pour supplier pour garder son job en tant que son employeur et lui annonce qu’il va considérer de le garder. Moss lui répond qu’il veut juste qu’il ramène son cul ici pour lui botter. Corbin lui répond que non il ne va pas lui botter le cul mais que par contre il va lui apprendre une leçon d’humilité, Corbin essaye tout de fois de repousser la date de leur rencontre mais Adam Pearce intervient pour annoncer le match entre les deux : tout de suite !

 

  • Happy Corbin def. Madcap Moss par DQ

Non-match qui dure à peine une minute, Corbin en profite très rapidement pour aller chercher une chaise mais elle est récupérée par Moss qui frappe Corbin avec et se fait disqualifier avant de se lâcher réellement sur son ancien ami et partenaire en le fracassant à grand coup de chaise. Il va lui faire la même chose qu’il a subit en lui mettant le cou dans la chaise et en ayant chercher le haut des escaliers mais les officiels interviennent et Corbin à le temps de glisser hors du ring.

 

On nous annonce dans la foulée que Corbin et Moss s’affronteront dans un No Holds Barred Match ce dimanche à Hell in A Cell.

 

 

Riddle et Nakamura à la conquête des titres par équipes

 

Les Usos passent en interview, se moque de Riddle qui parle de Orton et dédicace leur match à Roman Reigns, on s’en fout on veut la suite.

 

On nous tease pendant ce temps-là le match de la semaine prochaine entre Gunther et Ricochet avec une petite promo. Derrière Ricochet est backstage avec la ceinture, il parle du fait que Gunther parle constamment de respect et souligne qu’il a une ceinture sur l’épaule parce que son job sur le ring est impeccable, qu’il s’est entrainé nuit et jour pour mériter celle-ci. Il dit que la semaine prochaine Gunther va respecter son talent et ses capacités et que la ceinture va continuer d’être sur l’épaule du One & Only.

 

Derrière réponse de Gunther avec Ludwig Kaiser qui nous dit que le titre intercontinental représente l’honneur et l’intégrité et qu’aucun autre homme ne représente plus ces mots que Gunther. Il annonce à Ricochet que son temps touche à sa fin. Gunther en profite pour ajouter que le Ring General va devenir le nouveau champion intercontinental. C’est dommageable vu la gueule de l’affiche qu’elle ne soit pas à Hell In A Cell alors qu’en leur donnant même dix minutes dans le pré-show ils auraient pu faire quelque chose de très correct.

 

  • WWE Tag Team Championship Match : The Usos (Jey & Jimmy Uso) (c) def. Riddle & Shinsuke Nakamura

Riddle utilise très fortement la panoplie de Orton tout du long du match, il réussit même en solo à grandement jouer la gagne contre les Usos et se retrouve même sur la troisième corde avec Jimmy prêt pour un Super RKO qui passe, Jey en profite pour monter sur la troisième corde tandis que la musique de Roman Reigns se lance dans l’arène ! Jey qui a tag discrètement, son frangin rentre dans le ring et envoie son Superfly Splash pour l’emporter avec le compte de 3 et rester champions.

 

On voit tout de suite dans la foulée, Sami Zayn dans le camion de production qui semble tout fier : c’est lui qui a lancé le titantron et la musique de Reigns ! Riddle semble particulièrement marqué par la défaite tandis que Zayn se pointe dans l’arène pour célébrer avec les Usos, Zayn se moque de Riddle mais ce dernier le prend mal et vient rentrer dans Zyayn pour se battre avec, il continue d’échanger des coups avec l’un des champions puis Zayn avant de gueuler devant la caméra que c’est pas la fin de l’histoire tandis que notre show s’arrête sur ces images.